Category

Chroniques & Articles

Interview de Julien Therond après son Unibet Open Siana poker/ski

25 Fév 2019 - 0:15 - Status posted by Unibet

Une semaine après l’Unibet Open Sinaia dans les montagnes de Roumanie, nous avons rencontré le qualifié Unibet.fr Julien Therond. Nous avions fait sa connaissance lors de l’Unibet Open à l’Aspers de Londres en 2012 duquel il termine 27ème/315 pour 2270£. Nous nous sommes revus 3 mois plus tard à l’occasion du fameux Unibet Open Saint-Martin en décembre 2012.
Si celui-ci dans les Caraïbes avait été atypique par son thème poker/plages paradisiaques, ce dernier à Sinaia l’a tout autant été avec son thème poker/ski. Julien
 peut donc se vanter d’avoir participé aux deux UO les plus fous de tous.
Une occasion de découvrir qui il est à une table de poker mais aussi en dehors. De revenir sur cette semaine en Roumanie riche en poker, en neige et en anecdotes…

Cliquez ici pour relire le Coverage de l’UO Sinaia :
https://unibetpokerblog.fr/unibet-open-sinaia-13-19-fev-2019/

 

Salut Julien. Que deviens-tu depuis depuis l’Unibet Open St-Martin en décembre 2012 ?
Hello Tommy. Effectivement 6 grosses années sans Unibet Open et je peux te dire que ça fait plaisir d’y revenir. Malgré ça, j’avais continué à me faire plaisir sur quelques tournois live : XPoker Tour, un festival à Namur, des finales du WiPT… Puis j’ai arrêté le poker pendant 2 ans et demi suite à épreuve très difficile dans ma vie privée qui m’empêchait d’avoir la capacité de concentration et de solidité mentale nécessaire à la pratique du poker.
La dernière fois que nous nous sommes vus dans les Caraïbes, je venais de démarrer une nouvelle carrière dans laquelle je m’épanouis depuis, je suis auxiliaire de puériculture ! Pour m’occuper en dehors, j’ai décidé de vivre d’une autre manière ma passion pour la BD et je me suis lancé dans l’écriture de scénario de BD.

Avec tout ça, en avril 2018, j’ai décidé de me remettre au poker en ligne. J’ai re-goûté au live avec des étapes du HipPoker Tour (grâce à la Team Bpokp) et quand j’ai eu envie de revenir sur du plus lourd, je me suis naturellement tourné vers les Unibet Open dont je garde d’excellents souvenirs. En plus, quand j’ai entendu parler de ce Spécial au ski, l’objectif était clair : gagner un Package UO !

 

Quelles ont été tes premières impressions sur Sinaia ?
C’était ma première venue en Roumanie. J’ai trouvé le transfert entre l’aéroport de Bucarest et Sinaia assez « glauque »… On ressent bien toutes les difficultés traversées par ce pays depuis le début des années 90. Du coup, le contraste avec Sinaia était plutôt saisissant : l’hôtel et le centre-ville étaient agréables. Mais certains quartiers étaient moins accueillants.

 

Comment s’est passé ton Day 1 du Main Event ?
Sur le Day 1 du Main Event, je suis arrivé très détendu. J’avais mis en place une stratégie assez simple : prendre mon temps pour connaître mes adversaires. Le poker a évolué et les stratégies aussi… donc sur ce Day 1, je voulais prendre mes marques et passer au Day 2.
J’ai été un peu perturbé au début du 2nd Niveau lorsque Dan Murariu et venu s’asseoir à ma gauche. Je l’avais déjà joué à Saint-Martin et à l’époque il m’avait impressionné. Ça ne changeait pas ma stratégie qui était de jouer « serré ». J’ai énormément appris de lui pendant ce Day 1 qui a été difficile pour moi. J’ai traversé un désert de cartes et quand je rentrais dans un coup, je ne connectais aucun flop. Le summum a été après le diner break. Pendant 2 niveaux, j’ai jeté toutes mes mains.

La patience a payé puisque j’ai fini par trouver une main qui m’a finalement sorti d’une situation compliquée. Avec 14.000 de stack aux Blinds 200/500-500, je relance à 1200 avec UTG1. Il y a 3 payeurs.
Sur le Flop , check général.
A la Turn , je bet 2500, plus qu’un seul payeur.
A la River pour le full, j’envoie mes 11.300 restants. Il hésite, paye et retourne
Puis plus grand chose pour finir ce Day 1 à 20BB pile-poil pour la reprise au Day 2.
Petite anecdote sympa : Dan Murariu qui regardait les matchs de Ligue des Champions a posé son téléphone entre nous deux pour que je puisse les suivre avec lui.

 

Comment s’est ensuite passé ton Day 2 ?
Pour le Day 2, j’ai décidé après ta publication du Seat-Draw de regarder le profil de mes adversaires. Je découvre que Dan Murariu sera à nouveau à ma table mais cette fois-ci 2 places à ma droite. Etrangement, au moment de me coucher je me dis que malgré mes 20BB, je peux encore exister et décide donc de ne pas entrer directement dans du Push-or-Fold, de bien sélectionner mes mains de départ et de ne pas hésiter à jouer.

Contrairement à la veille, je touche énormément de jeu : , deux fois et en une heure.
Le dernier coup important, je le joue contre Dan.  Il est au bouton et donc moi de BB. J’ai dans les mains. Dan relance à 2200. Je sais qu’il a remarqué que j’étais plus actif qu’il y a deux jours et décide de juste payer.
Flop , check de nous deux.
Turn , je check et Dan ouvre à 3300, je paye.
River : je décide de bet 8300, Dan hésite et se couche. Il me dit : « je sais que tu sais être patient »
En une heure, j’avais doublé mon stack sans jamais avoir eu à montrer mes cartes et j’en étais assez content.
Plus grand chose de notable ensuite jusqu’à ma sortie. Je finis 97ème je crois sur 366. Ce n’est pas ridicule mais j’espérais mieux.

 

Revenons sur le ski et les visites… il parait que tu as failli faire un remake de The Revevant avec Di Caprio et son ours ? 
Je n’ai jamais skié de ma vie et je comptais profiter de mon jeudi pour apprendre mais la météo en a décidé autrement.
Le lendemain soir, après avoir bust, je décide d’aller faire Sinaia-by-night et d’aller faire des photos du château de Peleş. Tout se passe bien jusqu’à ce que des projecteurs s’allument brusquement et qu’une alarme retentisse. Je me dis « merde, ça doit être interdit d’être là ». Je n’ai pas vu les panneaux et de toute façon, comme je ne lis pas le Roumain… Et là, surgit quelqu’un qui me crie « Ours ! Ours ! » en mettant ses mains au-dessus de la tête pour mimer un ours. Je ne sais pas ce qui me prend mais je lui dis : « Sorry I just speak English » et là il crie « Bear ! Bear ! ». Il me fait signe de le rejoindre, il est à 20 mètres de moi. J’y vais et il me fait rentrer dans une petite cabane en plastique et il ne dis plus rien. J’attends un peu puis je regarde dans la même direction que lui et je vois un ours à 15/20 mètres de nous…😮😮😮
Je veux prendre mon téléphone mais il dit « don’t move, no light » et au bout de 30 secondes l’ours repart dans la forêt…
Au bout de 10 minutes je pense, il me libère enfin. Et au bout de 5 minutes de marche, je me suis rendu compte que j’étais seul au milieu de la nuit avec des ours autour… j’ai alors marché très vite 😂😂😂
J’avais prévu de retenter faire du ski le lendemain samedi mais mon improbable rencontre m’a fait changé de plan ! Du coup, j’ai fait une rando à travers des paysages de dingues en suivant plusieurs pistes mais malheureusement les ours ne se seront pas laissés observer cette fois-ci.


Et pour clore cet UO, tu as fait table finale du tout dernier tournoi Side Event ?

Je n’avais pas prévu de participer à un Side en venant à Sinaia. Mais les paris sportifs chez le bookmaker en face de l’hôtel m’ont permis de financer un Side. Au départ, je voulais participer au 100+100+20€ Progressive Superknockout… mais je suis arrivé trop tard à l’hôtel. Je me suis donc rabattu sur l’HyperTurbo.

Au début, j’étais à une table avec deux Roumains qui mettaient une ambiance vraiment désagréable : parler très fort en Roumain entre eux pendant des coups, parler en Anglais seulement pour chambrer les autres joueurs…. Heureusement ils se sont faits sortir assez rapidement. Pendant quelques minutes, j’ai partagé la table avec Gilles Huet. Sur la table d’à côté il y avait Jérôme Chuchla et on s’encourageait mutuellement.
Nous nous sommes très vite retrouver à 16 joueurs seulement. A 12 lefts (pour 7 places payées), arrive le premier coup marquant de mon tournoi. Je suis en Small Blind et 2 joueurs sont allés à tapis, je suis couvert par l’un d’eux et je retournes les Dames. Je tank un peu le temps de me remémorer les coups joués par ces 2 joueurs. Je décide de fold. Les joueurs retournent et . Ce bon fold me met en confiance et je me dis qu’il mérite un ITM.
Ensuite en TF au moment de la bulle, j’envoie mon tapis (12BB) avec au cut-off, le joueur en BB call et retourne . Le board me donne un brelan de Dix qui me fait atteindre l’average et me permet de vivre la bulle sereinement, même s’il faudra attendre le 5ème tapis payés pour qu’elle éclate enfin.

Le dernier coup sympa se disputera à 7 left. Je suis de BB et le joueur UTG et le hi-jack vont à tapis. Je suis couvert par UTG. Je retourne . A table il y a un joueur qui a 2BB. Si le joueur UTG gagne le coup, je suis presque assuré de finir 5ème et ainsi améliorer mon gain. Mais je décide de jouer la gagne du tournoi… UTG et HJ . Flop ,  Turn et River …2 paires au flop et on partage le coup. Si je le gagne je passe 2nd du tournoi.

Je sauterai finalement 4ème. La dynamique de la table finale était très sympa et Jérôme qui était resté dans le rail après son élimination (encore merci pour le soutien) a confirmé après le tournoi qu’elle avait été sympa à suivre. Je garde un super souvenir de ce tournoi et de l’ambiance autour de la table finale.

 

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Sur le plan perso, continuer à m’éclater au taf, que la structure « Le Couffin » qui va ouvrir à Boulogne-Billancourt fonctionne. C’est un lieu de vie pour les futures mamans et les jeunes parents, afin de se détendre, partager ses joies et ses doutes autour d’un café et d’activités en compagnie de son bébé. Si le Stade-Français renoue avec les phases finales du Top14 ça serait parfait ! Pour finir, le plus important que je puisse profiter de mes amis et avoir du temps pour aller voir mes neveux en Aveyron (coucou Hugo et Louis).

D’un point de vue poker, j’aimerais pouvoir participer à quelques étapes des différents circuits français mais surtout j’aimerais revenir à Londres pour l’Unibet Open du mois de mai.
J’aimerais aussi en profiter pour remercier Unibet pour la qualité des Packages. En effet, de la prise en charge à l’aéroport de Bucarest jusqu’à mon retour à Paris en passant par les soirées organisées, tout a été parfait. Je voudrais également remercier les joueurs de la Team Pro Unibet, Quentin (Lecomte) et Alexandre (Réard) sont très abordables et partagent volontiers des moments avec des joueurs occasionnels comme moi. Un grand bravo à Aurélie (Réard) pour sa régularité et merci pour sa gentillesse, à Gilles (Huet) pour sa bonne humeur et à Jérôme (Chuchla) pour son soutien lors du dernier tournoi. Je vais finir avec un énorme merci à Déni (VIP Manager Unibet.fr), notre ange gardien sur place qui a veillé sur nous et nous a permis de vivre un séjour parfait. Et à toi Tommy, toujours aussi sympa, toujours prêt à nous faire une belle photo et à nous écrire des petites lignes dans tes coverages qui permettent à des joueurs comme moi de repartir avec des souvenirs et un énorme bravo pour la qualité de tes articles.

 

Crédit photos additionnelles : Julien Thérond.

Cliquez ici pour relire le Coverage de l’UO Sinaia :
https://unibetpokerblog.fr/unibet-open-sinaia-13-19-fev-2019/

 

Qu’est-il devenu ?
Quelques minutes après que cette ITV ait été publiée (dans la nuit de dimanche à lundi), Julien a remporté son Ticket 550€ UDSO sur Unibet.fr. On le reverra donc très vite à l’occasion d’un Live Unibet DeepstackOpen.

 

 

Les joueurs qu’il faut retenir de cet Unibet Open Sinaia

19 Fév 2019 - 21:03 - Status posted by Unibet

Voici le résumé en name-dropping des 6 jours passés dans les montagnes de Roumanie pour l’Unibet Open Sinaia qui s’est déroulé du 12 au 17 février 2019.

Cliquez ici pour relire l’intégralité du Coverage :
https://unibetpokerblog.fr/unibet-open-sinaia-13-19-fev-2019/

 

Martin Soukup :
Martin est devenu ce dimanche 17 février 2019 le 3ème joueur à détenir un doublé Unibet Open dans son palmarès. Le Tchèque s’était imposé lors de l’UO Malte en 2016 et il fait coup double ici en Roumanie en remportant cet UO Sinaia 2019 pour 71.000€ et dans un field de 366 joueurs.
Mention spéciale également au Roumain Traian Bostan qui s’incline à la 3ème place pour 33.960€. Le doublé n’est pas passé loin pour lui qui avait remporté l’UO Bucarest, à 150 kilomètres d’ici.

 

Alex Réard – Team Pro Unibet.fr :
Alex s’est illustré dès le début de cet Unibet Open Sianaia en remportant le Tag Team Event en équipe avec le E-Sporter américain Swifty. Même s’il s’agissait d’un Sitn’Go Invitational, il y a eu un trophée au bout.
Alex a ensuite remis le couvert en terminant runner-up du 2200€ High Roller pour 18.690€ face à Andy Hills pour 27.040€ et dans un field de 41 entrants.


Jérémy Saderne :
Alors qu’il avait bust deux fois et plutôt rapidement du Day 1 du 1100€ Main Event puis du Day 1 du 2200€ High Roller, Jérémy a décidé de re-entry ce High Roller en début de Day 2. Et bien lui en a pris puisqu’après avoir bataillé comme un diable, il a terminé 4ème/41 pour 9150€.

 

Hugues Mazerolle – qualifié Unibet.fr :
Alors qu’il était qualifié Unibet.fr, Hugues a bust au Day 2 du Main Event avant l’argent. Il s’est néanmoins très bien rattrapé en finissant 5ème/41 du 2200€ High Roller pour 7160€.

 

Corentin Ropert :
Une seule bullet aura suffi à Corentin pour terminer meilleur Français du 1100€ Main Event, non sans avoir fait des montagnes russes (elles-mêmes bien bien bourrées à la vodka) du premier au dernier coup. Il bulle malheureusement la table finale en s’inclinant à la 10ème/366 pour 6275€.

 

Dara O’Kearney – Ambassadeur Unibet.com :
L’Ambassadeur Unibet.com irlandais avait repris le Day 3 hier samedi avec 3k aux blinds 4k/8k-8k. Et au lieu de terminer logiquement à la 47ème place, il a réussi à tenir jusqu’à décrocher la 29ème/366 pour 2670€, soit 2 paliers de mieux que le premier min-cash. Il a aussitôt sauté dans la 330€ UDSO Cup et il terminera aujourd’hui à la 7ème/172 place pour 3305€ de plus.

 

Aurélie Réard :
Aurélie a bien failli faire mouche dès sa première tentative du séjour en terminant 3ème/58 du premier 165€ NLH Turbo pour 1225€. Deux jours plus tard, Aurélie participe au même tournoi mais avec 76 joueurs cette fois-ci et elle l’a finalement remporté pour 3040€. Elle devient alors la 2ème Réard à gagner un trophée dans cet Unibet Open Sinaia. Frustrée de n’avoir pu participer au Ladies Event pour cause d’USO Cup (infructueuse), Aurélie s’est vengée en terminant 9ème pour 580€ du 220€ Progressive SuperKO.
1,2,3… ça nous fait donc bien 3 ITM lors de cet UO Sinaia, dont 3 tables finales et dont une victoire. La Machinette !

 

Gilles Huet :
Gilles est le seul (avec Corentin Ropert) à être passé au Day 3 du 1100€ Main Event, synonyme de places payées. Il finit 13ème/366 pour 5470€ et on lui souhaite de faire encore la mieux la prochaine tellement il s’en voulait d’être sorti comme il est sorti.

 

Daiva Byrne – Ambassadrice Unibet.com :
Daiva a tout d’abord terminé 35ème/366 du Main Event pour 2340€. Juste après avoir bust, elle participé au Ladies Event QueenRules qu’elle a remporté pour 800€ dans 28 Ladies et en heads-up contre Charlotte Van Brabander.

 

Maxime Parys :
Après avoir échoué dans le Main Event puis dans le High Roller, Maxime a amorti la chute en terminant meilleur Français (et seul payé) de la 330€ UDSO Cup avec sa 10ème place dans 172 joueurs pour 1625€, la bulle de la table finale.

 

Julien Therond – qualifié Unibet.fr : 
Le qualifié Unibet.fr avait bust avant l’argent lors du Day 2 du Main Event. Julien s’est plutôt bien rattrapé en ce dimanche puisqu’il a fini 4ème/54 du 110€ HyperTurbo pour 580€.

 

Les Ambassadeurs Unibet.com au Main Event :
Sur les Ambassadeurs 10 Unibet.com, 5 ont atteint le Day 3 du Main Event (Alan Widmann, Dan Murariu, Daiva Byrne, Dara O’Kearney et Espen Jorstad), donc tous payés et Espen a quant à lui atteint la table finale au Final Day en terminant 7ème/366 pour 12.150€.

Les autres : 
Le Team Pro Unibet.fr Quentin Lecomte, Jenny Israel, Jérôme Chuchla, Jordy Corbijn, Romain Godou, Samlane Phomveha, Maxime Canevet et Antoine Saout repartiront de Sinaia avec plein de souvenirs à défaut du petit drapeau roumain sur HendonMob.

Interview d’Olivier Chantelot – qualifié Unibet.fr

21 Jan 2019 - 13:10 - Status posted by Unibet

 

Résultats notables : 
– 8ème du 570€ BPT Toulouse 2018 pour 4770€.
– Runner-up du 300€ Deepstar Toulouse 2018 pour 3861€.
– Runner-up du 300€ Deepstar Toulouse 2018 pour 3509€.
– 40ème du 550€ UDSO Divonne 2019 pour 1330€.

 

Olivier Chantelot a 37 ans et vit à Tarbes dans les Hautes Pyrénées. Il y a quelques années, un ami l’a initié au poker à l’occasion d’une partie de cash-game. Après des débuts exclusivement dédiés à ce type de jeu, Olivier va enfin découvrir le poker de tournoi. Cela fait maintenant 3 ou 4 ans qu’il joue régulièrement des tournois à petits buy-in, notamment au Casino Salies-du-Salat [au sud de Toulouse].

Au bout de quelques temps et à  force de victoires, Olivier s’est rendu compte qu’il fallait qu’il passe au niveau supérieur. Il s’est alors qualifié via Unibet.fr pour son premier UDSO à La Grande Motte. Il a ensuite disputé 7 TPS 250 pour 3 places de runner-up et 3 tables finales. Il complète ces récents résultats avec 4 autres tournois à 300€ à Toulouse qui lui offrent 2 nouvelles places de runner-up puis un BPT Toulouse pour une nouvelle table finale [8ème/417 joueurs].


Olivier se décrit comme un joueur imprévisible et hyper endurant à une table de poker. Il préfère le Live au Online même s’il tente beaucoup de qualifs Online. Il a déjà remporté 6 Tickets UDSO et 2 Tickets FPO. 

La semaine dernière, Olivier a remis ça en terminant 40ème/480 joueurs de l’UDSO Divonne pour sa seconde qualification Unibet.fr [pour 5€ cette fois-ci]. 

 

 

Une semaine après cet UDSO Divonne, peux-tu nous raconter ton tournoi ?
J’ai terminé chipleader du Day 1A . Ce premier jour a été parfait pour moi car je marchais sur la table. Le lendemain, je me sentais très serein en tant que cheapleader .

 

Mais ton début Day 2 ne s’est pas passé comme prévu ?
Le Day 2 a été un enfer parce qu’il fallait tout d’abord analyser les joueurs de cette table que je connaissais pas . Puis je me suis fais craquer deux fois , par puis par .
On a ensuite cassé la table et j’ai donc dû analyser de nouveau ma nouvelle table. Mon stack a fondu de 393k à 173k pour remonter plus tard à 440k. Mais je perds un gros coup, j’ai plus de jeu et je subis dans ce désert.

 

Et arrive alors cette bulle interminable ?
A ce moment-là, je suis très très short. Je suis UTG avec 43k aux blinds 5k/10k-10k et j’envoie mes 4 blinds avec mais je suis payé par au bouton. Mais le board va afficher pour doubler.
A peine le temps de souffler, je suis maintenant de BB avec 110k mais je n’ai plus de jeu et dois patienter deux orbites sans voir le moindre As. De nouveau UTG, j’envoie tapis pour 33k avec et je suis encore payé par ce joueur au bouton, qui montre . Le board nous fait split. Ouf !

On passe aux blinds 6k/12k-12k et c’est toujours la bulle. Tout le monde fold et je fais tapis du bouton pour 10k [moins d’une blind] avec . Les joueurs en SB et BB payent et vont check tout le board . Ces joueurs montrent alors et et je passe alors à 42k. Ouf !

C’est toujours la bulle, je n’en peux plus ! Le joueur UTG relance à 40k, le joueur suivant est all-in pour 175k et je découvre . Je tank longtemps. Et je ne peux pas fold cette main… même à la bulle ! Je tank encore pour que la bulle explose et un joueur à la table me time soudainement. Ma décision était prise : je paye ! Le joueur UTG fold un As, dit-il, le joueur suivant a . Board et je remonte à 154k.

Je suis au bouton avec . Un joueur raise à 31k, je just-call et la big blind complète. Flop . Le joueur en BB check, l’autre fait 50k, moi je tank et décide de tout mettre. La Big Blind fold et l’autre snap-call alors que c’est toujours la bulle. Il montre donc il n’a rien pour l’instant. Turn et river …un grand soulagement ! Je suis passé de 10k à 380k !

Et là le jeu revient. J’ai . Le joueur UTG fait tapis à 240k et donc moi aussi. Il a . Flop et je serre les fesses. Pas d’As, ni de 7 ! Turn et river . Je suis à 600k et la bulle a explosé. Cette bulle a été très stressante pour moi, je n’en pouvais plus !

 

Et une fois dans l’argent ?
Arrive ce gros coup. Aux blinds 6k/12k-12k, le joueur UTG raise à 32k, juste après lui je re-raise à 80k avec . Tout le monde fold jusqu’au joueur en BB qui 4-bet à 180k, le joueur UTG fold et moi je just-call.
Flop , il mise 120k, je paye une fois pour voir ce qu’il va faire à la turn.
Turn , il met all-in alors qu’il me reste 300k. J’ai déjà engagé 300k dans ce coup mais là je le vois vraiment sur .
Donc je lui dit : « Tu n’as qu’une paire d’As là. Tu me montres ? » Et il me répond : « Oui parce que c’est toi ». Et il me montre sa paire d’As. Je lui montre ma paire de Dames. Il m’a serré la main en me disant « Wouah ! Très bon fold. Bravo à toi ».
Quelques coups plus tard, aux blinds 10k/20k-20k, ce même joueur ouvre à 42k. Je fais tapis au bouton pour 200k avec et c’est le joueur en BB qui va payer… avec paire d’As.
C’est comme ça que se finit mon aventure sur ce magnifique tournoi UDSO Divonne. Très content de mon parcours dans l’ensemble.

 

 

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite dans notre circuit Unibet DeepstackOpen ?
Ce qui m’attire dans les UDSO, c’est la structure qui me convient bien et le bon niveau des joueurs. Pour 2019, j’aimerais faire le circuit en faisant les qualifs et essayer d’être dans le Top5 pour le Leaderboard UDSO.

 

Programme UDSO 2019 : 
– UDSO Cup Saint-Gilles Croix de Vie du 25 au 27 janvier.
– UDSO Lyon Vert du 12 au 17 mars.
– UDSO San Remo du 7 au 12 mai.
– UDSO Cup Le Havre du 31 mai au 1er juin.
– UDSO Lloret de Mar du 25 au 30 juin.
– UDSO Cup La Grande Motte du 12 au 14 juillet.
– UDSO Gujan-Mestras du 21 au 25 août.
– UDSO Cannes du 19 au 22 septembre.
– UDSO La Grande Motte du 29 octobre au 3 novembre.
– UDSO Finale en décembre.
Qualifiez-vous sur Unibet.fr !

Alex Réard et son impressionnante année 2018

02 Jan 2019 - 13:10 - Status posted by Unibet

 

Un EPT Prague parfaitement réussi pour clore cette année 2018 en beauté. Notre Team Pro Unibet.fr Alex Réard réalise sa 2ème meilleure année live avec 711.458$ et passe de même coup à la 41ème place du classement GPI Monde mais surtout à la 2ème place du classement GPI France en dépassant Romain Lewis mais restant toujours derrière l’indétrônable Benjamin Pollak. Il cumule désormais 2.246.829$ sur HendonMob.
En 2018, Alex a remporté 2 tournois, a obtenu 3 places de runner-up puis a réalisé une magnifique 3ème place à Prague (qui est son plus gros gain de l’année) pour 28 places payées au total. 

 

Résultats notables :
– 16ème du 10.000$ WSOP Main Event 2017 pour 340.000$
– 3ème du 10.300€ EPT High Roller Prague 2018 pour 244.950€
– 3ème du 10.300€ EPT Deauville High Roller 2013 pour 105.700€
– Runner-up du 2500€ WSOP-C Clichy High Roller 2017 pour 95.750€
– Vainqueur du 3000€ ACF Main Event Hold’Em Series 2012 pour 67.540€
– Runner-up du 1500€ WiPT High Roller 2017 pour 69.800€
– Vainqueur du 2200€ WPTDS High Roller Bruxelles 2018 pour 65.000€
– Vainqueur du 550€ BPT Enghien Main Event 2014 pour 53.300€
– 92ème du 10.000$ WSOP Main Event 2018 pour 66.330$
– Vainqueur du 400€ Monster Stack WiPT 2018 pour 50.000€
– 17ème du 10.300€ EPT High Roller Barcelone 2017 pour 49.150€
– Vainqueur de l’UDSO La Grande Motte 2016 pour 40.065€
– Runner-up du 1100€ Freezeout EPT Prague 2018 pour 36.330€
– Vainqueur de l’UDSO St-Amand 2016 pour 34.100€

 

JANVIER :
– Comme chaque année depuis 2016, l’année s’ouvre avec  l’UDSO Divonne-les-Bains, juste à côté de Genève. Alex a tout de suite répondu présent en terminant 23ème du Main Event pour 1810€.
– Deux semaines plus tard, il s’envole à Marrakech pour les WSOP-C et atteint la 15ème place du High Roller puis la 47ème place du Main Event, pour un total de 7245€.

 

FEVRIER : 
– En tout début de mois, Alex finit runner-up du High Roller du Tournoi des Entram’s à Deauville pour 13.240€.
– Il est ensuite parti pour Londres et son Unibet Open lors duquel Alex n’aura finalement pas atteint une seule fois l’argent. Ni dans le Main Event, ni dans le High Roller remporté par Julien Sitbon face à Ivan Deyra.
– Il est aussitôt reparti d’Angleterre pour aller directement jouer le WiPT Monster Stack au Cercle Clichy qu’il va remporter pour 50.000€. Et voilà une première victoire en 2018 !

 

MARS :
– Le WiPT Paris s’achève avec son Main Event et Alex y a décroché la 41ème place pour 1500€.

 

AVRIL : 
– En début de mois, Alex a terminé runner-up du High Roller UDSO Lyon Vert pour 10.220€.
– La semaine suivante, il part une première fois pour Barcelone et sa Grand Final PartyPoker Millions. Il finit 190ème du 1100€ d’ouverture pour 3000€ puis 87ème d’un autre 1100€ pour 4000€ de plus.
– Il finira ce mois d’avril avec une table finale : la 8ème place du 2200€ National High Roller de l’EPT Monte Carlo pour 20.000€.

 

MAI : 
– Alex se rend pour la seconde fois de l’année à Marrakech, pour son Sixmix cette fois-ci. Il s’adjuge la 20ème place du High Roller pour 2862$ puis la 128ème place du Main Event pour 1273$.

 

JUIN : 
– Qui dit juin, dit Las Vegas et ses WSOP. Avec un programme long et chargé, Alex va conclure ce mois en obtenant pas moins de 6 places payées (dont la 20ème place du 5000€ 6-handed) pour un total de 53.859$.

 

JUILLET : 
– Et qui dit début juillet, dit Main Event et clôture des WSOP. Alex termine ce séjour à Las Vegas en trombes avec la 92ème place du 10.000$ Main Event pour 66.330$. C’était du même coup son 3ème ITM consécutif sur ce plus beau tournoi du monde.
– A son retour en France, Alex se rend au PokerStars Festival de Lille (ex-FPS) mais n’en repartira sans Platinium Pass et sans aucune place payée.

 

AOUT : 
– Après près de 2 mois de WSOP, place maintenant à un autre rendez-vous incontournable du poker : l’EPT Barcelone. Alex a terminé 117ème de l’EPT National pour 4570€ puis 39ème du Main Event pour 30.150€ de plus.

 

SEPTEMBRE : 
– Rien à signaler lors du BPT Lille en ce début de mois.
– Puis lors de l’UDSO Cannes (remporté par le Team Pro Unibet.fr Quentin Lecomte), Alex n’a encore pas atteint une seule fois l’argent. #BadRun

 

OCTOBRE :
– Seconde fois de l’année à Divonne, pour l’APO 2500 cette fois-ci. Alex a commencé par finir 13ème du TPS 500 pour 1440€ puis a accroché la 17ème place du Main Event pour 5200€.

 

NOVEMBRE :
– En tout début de mois, Alex n’a pas réussi à atteindre de place payée au cours de l’UDSO La Grande Motte.
– Puis lors de l’Unibet Open Dublin (et comme à Londres), Alex n’a encore pas inscrit la moindre ligne à ce festival malgré une table finale au High Roller remporté par Benny Glaser.
– Et toujours comme à Londres toujours, Alex en est reparti pour tenter de se venger sur un autre festival. Et comme avec le WiPT, notre Team Pro a tout simplement remporté un tournoi alors qu’il était à peine arrivé sur cette nouvelle destination : le High Roller du WPT Bruxelles pour un gain de 65.000€, face à son ami Laurent Polito. Et voilà sa seconde victoire en 2018 !

 

DECEMBRE : 
– Et on termine l’année avec le dernier EPT 2018 : Prague. Alex a commencé très fort avec la 2ème place de l’Event #1 1100€ pour 36.330€.
– Il continuera ensuite avec la 77ème place de l’EPT National puis la 29ème place d’un 2200€ pour un total de 9410€.
– And last but not least, Alex réalisé sa meilleure performance de cette année 2018 en terminant 3ème du 10.300€ EPT High Roller pour 244.950€ et qui s’est joué à un flip près pour éliminer Ole Schemion à 3 joueurs left et ainsi revenir à niveau contre le futur vainqueur… bref… Ce gain devient son 2ème plus important, derrière ses 340.000$ obtenus avec sa 16ème place au 10.000$ WSOP Main Event 2017.

Début janvier 2019, Alex Réard s’envolera direction les Bahamas et son PCA pour de nouvelles belles aventures. Good luck à lui !