Chroniques & ArticlesLa Team

« Cash-Game contre ISILDUR » par Quentin Lecomte, sa chronique de février dans Poker52

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais revenir sur le « Golden Cash Game » que j’ai disputé il y a quelques semaines en marge de l’Unibet Open de Londres. Il s’agissait d’une partie sur invitation organisée par Unibet avec une diffusion online grâce à un streaming avec les cartes visibles.
Les blindes sont à 5£/10£, et alors que je participe à la deuxième journée de l’événement, le line-up est plutôt
alléchant. On retrouve Barny Boatman, un des piliers du poker en Angleterre, Nicolas Levi qui m’accompagne pour
représenter la France, et surtout la légende du poker online Viktor « Isildur1 » Blom.
Viktor a été le joueur qui m’a le plus marqué parmi les joueurs d’internet. Alors que je débutais encore ce jeu, il
disputait les plus grosses parties de l’histoire et n’hésitait pas à affronter tout le monde. Ce fut donc un réel honneur de pouvoir le rencontrer et me mesurer à lui.

La première mauvaise nouvelle est que je le retrouve à ma gauche. Quand on connaît l’agressivité du garçon, c’est un mauvais début.
Les coups deviennent vite énormes, les blindes sont à 5/10 mais la table décide de faire une option à 25 à toutes les mains, ce qui augmente incroyablement la taille des pots. L’ami Viktor semble décidé à m’embêter et me passe rapidement un gros bluff. Ce n’est pas grave, je reste fidèle à mon plan qui est de jouer solide et de profiter des joueurs faibles pour essayer de dégager du profit. De plus, la règle spéciale instaurée pour la partie d’un bonus de 1 000 £ sous la forme de petit lingot d’or si l’on gagne une main avec 72 m’incite à garder une bonne image pour pouvoir bluffer au moment opportun, quand j’aurai la main bonus.
Plus le temps avance, plus les mains deviennent folles. Mon voisin suédois enchaîne les verres de vin rouge en trinquant avec Isildur. Pour ma part je reste sérieux, on ne se refait pas ! J’assiste à des coups rocambolesques en attendant patiemment le spot qui me sera profitable. Enfin je le trouve, lorsque je 3-bet une relance UTG avec 72o, mon adversaire me paye (il possède également 72o) mais priorité à l’agresseur et il devra abandonner face à mon contiuation bet sur un flop que nous ne touchons évidemment ni l’un ni l’autre ! Et un lingot d’or pour papa !

La fatigue augmente, il faut savoir qu’il fait très chaud sous les projecteurs de la table télévisée. J’ai aussi pris cette partie très au sérieux et cela fatigue, l’heure tourne et vient le temps de se lever, je termine très légèrement négatif mais c’est largement compensé par mon petit bonus.
Cette partie a été une très bonne expérience, j’apprécie toujours les tables télévisées et le casting était vraiment alléchant. J’espère que l’opportunité se représentera un jour et que je prendrai ma revanche sur monsieur Blom ! »

Quentin Lecomte – Team Pro Unibet.fr
Poker52 (février 2015)

Vous pouvez apercevoir ces 2 coups et les interviews de Quentin et Isildur dans cette vidéo réalisée à cette occasion :


"Inside Unibet Open" – Londres 2014 par UnibetPokerFrance

Répondre