All Posts By

Maxime Arnou

Christian Fernandez, la loi du plus fort

30 Juin 2019 - 20:10 - Status posted by Maxime Arnou

Intouchable : tel pourrait être l’adjectif pour décrire Christian Fernandez dans cette finale du Main Event UDSO Lloret de Mar 2019. En effet, le Sudiste aura littéralement marché sur la table durant quatre heures, écrasant un à un ses concurrents. Jugez plutôt : Christian s’est chargé lui-même d’éliminer ses six derniers adversaires en table finale !

Pourtant, Christian a mis un peu de temps avant de lancer la machine, lui qui avait entamé les hostilités en tant que chipleader, un cheveu devant Joaquin Garcia. Puis le Français s’est détaché en sortant Patrice Chamarre (7e), puis Frédéric Cantier (6e) et Joaquin Garcia (5e) dans la foulée. Après l’élimination du dernier Espagnol de ce tournoi, Christian possédait plus de 60% des jetons en circulation. Bon prince, il a malgré tout accepté de dealer avec ses trois derniers adversaires, leur laissant à chacun 7300 € et se contentant lui de 10 000 €, alors que le prizepool de base assurait 13 540 € au vainqueur. Les quatre survivants ne jouaient alors plus que pour le titre.

A partir de là, les éliminations de Michael Duché (4e) et André Comemale (3e) ne furent qu’une formalité pour Christian. Et s’il a brièvement perdu le chiplead lors du heads up contre Antoine Medeschini, qu’il avait pourtant débuté avec une très confortable avance, la machine Rodriguez est invariablement repassée en tête pour finir par l’emporter sur une main anecdotique, alors que les deux joueurs voulaient en finir.

Au moment de revenir sur cette finale, Christian nous assurait que pour lui, le tournant du match avait eu lieu en début de journée : « Je savais que la seule qui pouvait m’atteindre était l’Estonienne (Kelly Limonova, 3e en jetons au départ de la TF). Pour moi, c’était la plus dangereuse. Elle voulait me jouer, et on a disputé un coup important rapidement : je savais que si je le gagnais, je serai tranquille. Ça c’est bien passé, j’ai pris 500 000 sur le coup et elle est sortie peu après. » D’ailleurs, glissons un petit mot sur Kelly Limonova, qui termine donc 9e pour 1100 € : l’Estonienne n’a pas démérité dans ce tournoi, et on aurait aimé la voir tenir un peu plus longtemps aujourd’hui.

Pour en revenir à Christian, le Catalan nous expliquait que tout s’était passé comme sur des roulettes : « Je n’ai pas eu de problèmes particuliers dans cette finale, pas de moments difficiles. J’ai touché beaucoup de cartes, eu pas mal de chance, sans prendre beaucoup de risques. A quatre joueurs restants, j’ai accepté de dealer parce que j’ai l’habitude de le faire, et parce que ce n’était pas si moche, même pour moi. »

Un deal qui lui a assuré 10 000 €, une somme que ce retraité, qui joue au poker depuis dix ans, va certainement réinvestir dans d’autres tournois : « Je joue des épreuves de 150 à 500 € tous les weekends, assure t-il. Je viens d’ailleurs jouer chaque mois le tournoi mensuel de Lloret, que j’ai déjà gagné, et je viens tous les ans pour le DSO, c’est un endroit qui me convient bien. J’habite à la frontière française, donc je joue beaucoup à Peralada et à Barcelone aussi. Je bouge toute l’année, de Marrakech à Vegas où je suis resté une semaine en 2019. Les Américains sont assez frileux, ce n’est pas très dur, du coup j’ai remporté deux tournois en une semaine, ça m’a payé mon voyage ! » Même s’il relativisait l’importance de ce titre UDSO, le volubile Christian Fernandez aura également marqué ce tournoi de sa bonne humeur et de sa gouaille, et nul doute qu’on le reverra très bientôt sur le circuit, pourquoi pas sur la DSO Cup de La Grande-Motte dans deux semaines.

Concernant cette étape de Lloret, elle aura évidemment été décevante en terme d’affluence (86 entrées à 550 € pour le Main Event, dont 15 re-entries), mais a accouché d’un festival à échelle humaine, où les habitués comme les qualifiés ont pu passer un bon moment. On devrait d’ailleurs en retrouver quelques-uns lors de la prochaine étape de l’Unibet Deepstack Open, qui se déroulera à Gujan-Mestras du 21 au 25 août prochain. Amis lecteurs, merci de nous avoir suivis et rendez-vous dès le 12 juillet sur le Blog Unibet Poker pour le coverage de la DSO Cup La Grande-Motte !

Les résultats du Main Event UDSO Lloret de Mar

Buy-in : 550 € – 86 entrées (dont 15 re-entries)
Prizepool de 42 140 € – 9 places payées

Vainqueur : Christian Fernandez 10 000 €*
Runner-up : Antoine Medeschini 7300 €*
3ème : André Comemale 7300 €*
4ème : Michael Duché 7300 €*
5ème : Joaquin Garcia 3000 €
6ème : Frédéric Cantier 2500 €
7ème : Patrice Chamarre 2000 €
8ème : Charles Vidal 1500 €
9ème : Kelly Limonova 1100 €

*après un deal à quatre


Le vainqueur en compagnie de son ami Basil Chantzis, qui représentait Texapoker, partenaire de l’UDSO, à Lloret

Antoine Medeschini runner-up

30 Juin 2019 - 19:05 - Status posted by Maxime Arnou

L’issue du duel final entre Christian Fernandez et Antoine Medeschini ne faisait guère de doute. Pourtant, alors qu’on pensait le scénario déjà écrit d’avance, tout ne s’est pas vraiment déroulé comme prévu… Après avoir débuté le duel avec un désavantage en jetons de plus de sept contre un, Antoine Medeschini a joué crânement sa chance, commençant par doubler avec 9-6 contre A-J, pour grimper à 1 700 000. A la faveur d’autres coups gagnés, il passait ensuite à 2 000 000, puis 2 600 000, volant à ce moment le fauteuil de chipleader à Christian, patron incontesté du tournoi depuis le début de la finale. Et si le miracle se produisait ?

Mais il était dit que Christian ne resterait pas malchanceux très longtemps : à la faveur d’un duel K-9 contre K-6 à tapis préflop, il repassait largement devant Antoine. Mais celui-ci trouvait encore un double-up avec son fameux 9-6, qui gagnait cette fois-ci contre K-7, à l’issue d’un board . Visiblement, les deux joueurs souhaitaient en terminer rapidement, vu l’absence d’enjeu financier dans ce duel.

Et au bout de 35 minutes d’affrontement, Christian partait une nouvelle fois à tapis, avec . Antoine décidait de payer avec… , et le board tombait comme une évidence, à l’image du tournoi de Christian : un flop :10c, un turn qui donnait l’avantage à Medeschini… et une river , qui lui permettait de contrefaire les deux paires d’Antoine !

Antoine Medeschini, qui aura été discret mais surtout efficace durant ce tournoi, termine donc deuxième pour un gain de 7300 €, son second résultat seulement en tournois live !

Christian Fernandez est donc le grand vainqueur de Main Event UDSO Lloret de Mar 2019 !

Heads up final : Fernandez vs Medeschini

30 Juin 2019 - 18:51 - Status posted by Maxime Arnou

Il est 17h30 au Gran Casino Costa Brava, et il ne reste que deux joueurs en course dans ce Main Event UDSO. Alors qu’il n’y a plus d’enjeu financier, Christian Fernandez (à gauche) part largement favori pour le titre avec un tapis de 3 700 000, contre un maigre 500 000 chez son adversaire Antoine Medeschini (à droite), qui détient 13 blindes ! Le duel pourrait vite connaître son épilogue…

Comemale pas dominant

30 Juin 2019 - 18:40 - Status posted by Maxime Arnou

Quelques instants plus tard, c’est André Comemale qui se fait emporter par la tornade Christian Fernandez, qui va d’ailleurs peut-être donner son prénom au prochain ouragan américain. Le vétéran shove 500 000 avec une paire de Huit, et Christian paye avec A-7. Pas la peine de vous faire un dessin, un As arrive tout de suite au flop… « Pourtant, je tirais la flush jusqu’au bout », déplore André.

Au moment de faire le bilan de ce Main Event, qui lui rapporte donc la somme de 7300 € (son plus gros gain en tournois live depuis 2015), André avoue qu’il aurait aimé un field plus conséquent (pour rappel, le Main Event a enregistré 86 entrées) : « C’est un tournoi qui aurait mérité plus de participants, il y avait un bon état d’esprit. Je tiens aussi à féliciter un grand Monsieur, Christian Fernandez, qui a accepté de partager les gains. Je lui ai même proposé de prendre les 13 450 € de la première place, mais il a refusé… Concernant mon propre tournoi, j’ai beaucoup souffert après la fin du Day 1, que j’avais terminé avec 160 000. » André Comemale, très respecté par ses adversaires et qui a d’ailleurs endossé le rôle de médiateur/banquier sur ce tournoi quand il a fallu discuter argent, a donc prouvé qu’il fallait encore compter avec lui à une table de poker. Il ajoute une 64ème ligne Hendon Mob à son palmarès.

Duché douché

30 Juin 2019 - 18:04 - Status posted by Maxime Arnou

On savait que la phase de 4-handed n’allait pas durer longtemps… Quelques minutes après la reprise du jeu, Christian Fernandez relance à 125 000 (blindes 20 000/40 000 Bouton Ante 40 000), et Michael Duché 3-bet shove pour un total de 400 000, avec A-Q. Christian suit avec une paire de Cinq et trouve directement un brelan au flop, avant qu’une inutile Dame n’arrive à la river…

« De toute façon, il n’y avait plus d’enjeu financier, c’est ce qu’il fallait faire », explique Michael. Concernant mon tournoi, tout s’est très bien passé jusqu’aux demi-finales, où j’étais chipleader en arrivant à table. A partir de là, j’ai dégringolé, pour arriver shortstack en finale. Quand j’ai passé la bulle, je me suis dit que ce tournoi était pour moi. » Et on peut dire que Michael n’aura pas démérité dans cette finale, où il était revenu d’entre les morts et pouvait espérer se mêler à la lutte pour le titre. Jusqu’à ce qu’il croise la route de Christian Fernandez… Michael repart donc chez lui plus riche de 7300 €, ce qui constitue le second plus gros gain de sa carrière en tournois live.

Deal à quatre : plus que le trophée en jeu !

30 Juin 2019 - 17:51 - Status posted by Maxime Arnou

Après une longue pause de 15 minutes, les quatre survivants se sont accordés sur un deal. En effet, Christian Fernandez, malgré son énorme chiplead, a accepté qu’une partie des gains de la première place (13 540 €), qui lui semblait promise, soit redistribuée à ses trois adversaires. Au final, les quatre joueurs sont arrivés au deal suivant, alors qu’il restait 31 900 € de prizepool à se partager.

Christian Fernandez : 10 000 €
Michael Duché, Antoine Medeschini, André Comemale : 7300 €

Il n’y a donc plus d’argent en jeu dans ce tournoi, les quatre survivants vont seulement s’affronter pour le titre et le trophée. Avec trois joueurs à moins de 20 blindes, les tapis devraient voler rapidement !

Christian Fernandez fait sa loi

30 Juin 2019 - 17:22 - Status posted by Maxime Arnou

Deux mains, deux éliminations : tel est le bilan de Christian Fernandez dans le dernier quart d’heure de cette finale !

Tout d’abord, il trouve 7-7 et relance à 125 000 en début de parole. En big blind, Fred Cantier découvre deux beaux As et 3-bet à 255 000. Suivi par Christian. On vous laisse découvrir le flop : 7-7-2… Autant dire que les tapis volent rapidement au milieu, et que Fred, largement couvert par son adversaire, ne touche aucun As salvateur sur le turn et la river. Frédéric Cantier quitte le Main Event un peu énervé par ce coup, et on le comprend : ce n’est jamais facile de se faire éliminer d’un tournoi avec les Pocket Rockets en main, d’autant plus en table finale. Peut-être que le gain de 2500 € récompensant sa 6ème place suffira à apaiser sa colère, d’autant qu’il s’agit de son premier résultat important en tournois live.

Dans la foulée, c’est-à-dire sur la main suivante, c’est Joaquin Rodriguez qui pousse son tapis de 345 000 au milieu, soit 11 blindes, en position UTG+1. Tout le monde passe jusqu’à Christian, qui paye tout de suite avec . L’Espagnol,, muni de , va devoir passer ce coinflip pour survivre… Sa main tient sur le flop et le turn … Vous l’aurez deviné : Christian, inarrêtable, touche un de ses outs sur la river, une en l’occurrence. Joaquin Garcia encaisse 3000 € pour sa 5ème place.

Après ce coup, Christian passe à 2 700 000, soit plus de 60% des jetons en circulation à quatre joueurs left ! Autant dire qu’un énorme boulevard s’ouvre à lui…

Antoine Medeschini a demandé une petite pause pour se remettre de toutes ces émotions, et tout le monde semblait content de casser la dynamique de Christian… Accordé. Mais la clock tourne toujours… Les joueurs essayaient aussi de discuter d’un deal.

Chamarre largué

30 Juin 2019 - 16:47 - Status posted by Maxime Arnou

Un quart d’heure après le retour du break, c’est au tour de Patrice Chamarre de prendre sa chance préflop pour ses dix dernières blindes, avec une paire de Six. Deux crans plus loin, Christian Fernandez paye avec deux Valets, et reste devant à l’issue d’un tableau 8-A-3-2-9. Patrice Chamarre termine donc 7ème de ce Main Event pour un gain de 2000 €, une ligne de plus à un palmarès déjà bien fourni (25 lignes Hendon Mob depuis 2009). « Jouer au poker, je ne fais que ça, précise Patrice. J’étais à Monaco, à Cannes, après je vais à Barcelone et Prague pour l’EPT… » 19ème de l’UDSO Cup ici-même l’an passé, Chamarre sera donc parvenu à améliorer son meilleur score à Lloret. Nul doute qu’il reviendra l’année prochaine…

Christian Fernandez conforte son chiplead avec 1 800 000.

La folle remontée de Duché

30 Juin 2019 - 16:10 - Status posted by Maxime Arnou

Les tapis payés commencent à s’enchaîner dans cette finale. Michael Duché, encore lui, s’est ainsi retrouvé à caller préflop les 210 000 jetons de Patrice Chamarre, qui détenait 9-9. Avec 7-7, il ne parvient pas à gagner son 20/80, et permet à son adversaire de doubler.

Nous le retrouvons ensuite à la relance depuis le bouton, et seul Antoine Medeschini défend sa big blind en ajoutant les 35 000 jetons demandés. Ce dernier check le flop , et Michael mise 90 000. Antoine check-raise alors à tapis, et Michael snap pour ses derniers 330 000 avec pour deux paires ! Antoine se voyait beau avec , mais doit s’incliner suite à l’apparition d’un turn . Il tombe à 400 000 tandis que Michael, qui pour rappel n’avait que 245 000 il y a 1h45, passe à 700 000. Décidément, tout va très vite dans cette finale…

Les sept joueurs restants sont partis en pause pour dix minutes. Ils reprennent la partie aux blindes 15 000/30 000 Bouton Ante 30 000 pour un average à 614 286.

Vidal vidé

30 Juin 2019 - 15:56 - Status posted by Maxime Arnou

Peu après, c’est Charles Vidal qui se retrouve en difficulté. Car oui, un coinflip perdu fait très mal vu les profondeurs de tapis effectives… Ce coinflip, Charles l’a perdu avec 10-10 contre K-Q chez Frédéric Cantier, pour tomber à 100 000 jetons tout rond, ce qui ne représentait plus que 4 blindes au level 22 (blindes 10 000/25 000 Bouton Ante 25 000)… Alors quand il découvre en fin de parole peu après, Charles fait logiquement tapis. Juste à sa gauche, Michael Duché paye, et les blindes passent. L’ex-shortstack possède les American Airlines… Le croupier sort un flop , et un sur le turn qui donne un peu d’espoir à Charles… Mais la river est un inutile .

Charles Vidal, qualifié online pour 50 € sur Unibet.fr, encaisse 1500 € et multiplie donc son investissement de départ par 30. « J’étais venu avec 550 € au cas où, mais finalement ça ne m’a pas servi, se réjouissait l’homme à la casquette. Sur ce tournoi, je reviens de loin. Je suis tombé à 20 000 après avoir perdu full contre carré au Day 1B, aux blindes 1000/2500. Personne n’aurait misé sur moi. Sinon, c’est un peu frustrant d’être éliminé quand on ne fait pas beaucoup de live… » Charles repart malgré tout avec le sourire, et va pouvoir aller encourager son cousin (qui joue le Bounty Progressif), ce dernier l’ayant bien soutenu dans le rail durant le Day 2.

Oh my god, they killed Kelly !

30 Juin 2019 - 15:33 - Status posted by Maxime Arnou

Kelly Limonova était la dernière femme en course dans ce Main Event, et elle possédait même le troisième tapis au départ de la journée. Mais vu la moyenne peu élevée, on savait que la donne pouvait changer à tout moment…

Tombée à 195 000, soit dix blindes suite au coup perdu (et raconté dans le post précédent) contre Christian Fernandez notamment, l’Estonienne voit André Comemale relancer UTG. Au bouton, elle décide de 3-bet shove avec . Les blindes passent, et comme on pouvait s’y attendre, André est armé jusqu’aux dents avec . Le board est finalement fatal à Kelly, qui nous quitte au bout d’une heure de jeu dans cette finale. Première éliminée de la TF, elle encaisse 1100 €, le premier palier du payout de ce tournoi, et ne semblait pas avoir de regrets au moment de quitter l’aire de jeu. Kelly aura fait montre d’un talent certain durant cet UDSO Lloret… Quant à André, il grimpe à 560 000.

Les Bleus à la fête

30 Juin 2019 - 15:19 - Status posted by Maxime Arnou

En ce début de finale, la table reste assez sage : les joueurs vont voir des flops, sans se mettre en danger préflop, et n’engagent pas leurs jetons avec des mains marginales, surtout les Français. Cela nous donne l’occasion d’assister à quelques showdowns sympathiques…

Par exemple, Christian Fernandez nous raconte qu’il a relancé au cut-off, payé par Kelly Limonova en BB. Christian c-bet le flop 3-3-7, payé par l’Estonienne. Le turn 7 est checké, et Christian fait face à une très grosse mise de 200 000 sur la river 4. Il décide de call avec 9-9, et Kelly muck son jeu. Elle tombe à moins de 250 000.

Antoine Medeschini ne fait pas beaucoup de bruit depuis le début de ce tournoi, mais mine de rien, il vient de se hisser dans le top 3 de la finale

Peu après, c’est Joaquin Garcia qui ouvre à 45 000 UTG, payé par Antoine Medeschini juste à sa gauche. L’Espagnol envoie 55 000 sur le flop , payé par le Français. Le turn est un , et après réflexion, Joaquin mise 140 000. Mais Antoine place alors un min-raise à 280 000, se laissant 10 000 jetons derrière. Joaquin décide de faire tapis, et Antoine suit prestement. Les jeux sont révélés : chez l’Espagnol, et chez le Français, qui possède les nuts et un redraw nuts ! La river est d’ailleurs un qui assoit définitivement son avantage… Antoine grimpe dans le top 3 de cette finale avec un tapis de 1 000 000, tandis que Joaquin tombe à 350 000.

Une chose est claire, ce début de finale tourne décidément à l’avantage des Français…

Départ idéal pour Michael Duché

30 Juin 2019 - 14:47 - Status posted by Maxime Arnou

Tous les Français étaient là à l’heure en ce début d’après-midi : il faut dire qu’une partie d’entre eux n’avait plus trop de jetons… D’ailleurs, le premier à bouger dans cette finale fut le shortstack officiel Michael Duché.

Suite à un open d’André Comemale au cut-off, Michael, qui ne possède pas plus de 12 blindes, complète sa BB avec . Il trouve un très beau flop K-6-J, et se contente de payer le c-bet à 60 000 du vétéran. Le turn est un 5, et Michael check encore, poussant André à miser 100 000. Michael relance pour l’intégralité de ses derniers jetons, soit 115 000, et André call avec . Drawing dead, il voit le croupier poser un inutile 10 river, et laisse Michael remonter à 500 000. « Back in the business ! » se réjouit-il.

Du coup, André n’a plus grand-chose, et décide sur la main suivante d’open-shove ses derniers 160 000 avec A-8. Payé par Kelly Limonova depuis les blindes avec K-Q, il double à l’issue d’un tableau 7-4-J-7-6 pour remonter à 360 000. L’Estonienne chute à 375 000.

Début du Day 3 : la table finale est lancée !

30 Juin 2019 - 14:17 - Status posted by Maxime Arnou

Il est bientôt 14 heures au Gran Casino Costa Brava et la table finale du Main Event UDSO Lloret de Mar 2019 va débuter dans quelques minutes ! Les neuf finalistes sont en train de s’installer en table, avant de reprendre la partie au début du level 21 (blindes 10 000/20 000 Bouton Ante 20 000) : il restait 47 minutes à jouer dans ce niveau à la fin du Day 2, mais le floor manager a décidé de redonner 13 minutes en plus aux joueurs, pour compenser le temps perdu pendant la phase de main-par-main notamment. Tout le monde est assuré d’encaisser 1100 €, mais les finalistes viseront mieux : le trophée (une belle ceinture de boxe UDSO) et les 13 540 € promis à la gagne…

Christian Fernandez est chipleader, tandis que Michael Duché est shortstack. L’analyse des forces en présence est à retrouver dans notre dernier post du Day 2. Pas un bruit ne règne à table à part le cliquetis des jetons… Place à la concentration, place au jeu !

La composition de la table finale :

Siège 1 : Charles Vidal (France) 295 000 (15 Big Blinds)
Siège 2 : Michael Duché (France) 245 000 (12 BB)
Siège 3 : Kelly Limonova (Estonie) 545 000 (27 BB)
Siège 4 : Joaquin Garcia (Espagne) 770 000 (38 BB)
Siège 5 : Antoine Medeschini (France) 500 000 (25 BB)
Siège 6 : Frédéric Cantier (France) 270 000 (13 BB)
Siège 7 : Patrice Chamarre (France) 410 000 (20 BB)
Siège 8 : André Comemale (France) 385 000 (19 BB)
Siège 8 : Christian Fernandez (France) 780 000 (39BB) (chipleader)

Le chipcount de la finale :

Christian Fernandez 780 000
Joaquin Garcia 770 000
Kelly Limonova 545 000
Andre Medeschini 500 000

Moyenne : 477 778

Patrice Chamarre 410 000
André Comemale 385 000
Charles Vidal 295 000
Frédéric Cantier 270 000
Michael Duché 245 000

Le prizepool du tournoi :

Vainqueur : 13 540 €
Runner-up : 8500 €
3ème : 6000 €
4ème : 4000 €
5ème : 3000 €
6ème : 2500 €
7ème : 2000 €
8ème : 1500 €
9ème : 1100 €

Fin du Day 2 : Christian Fernandez et Joaquin Garcia en tête pour la finale

30 Juin 2019 - 1:53 - Status posted by Maxime Arnou

C’est une journée un peu hachée que nous avons vécue dans ce Main Event UDSO Lloret de Mar. Un Day 2 débuté avec 43 survivants, qui a en effet alterné entre des phases un peu folles, et des moments beaucoup plus sages… Les deux premières heures de jeu ont par exemple été très animées, avant que l’action ne ralentisse sévèrement une fois le field tombé à 21 joueurs, avec des éliminations au compte-gouttes jusqu’au dinner-break, où il restait encore 15 survivants. Et au retour de la pause-dîner, les joueurs avaient visiblement décidé de zapper la digestion, puisque l’on assistait à cinq sorties presque simultanées, dont celle de l’un des top players du Leaderboard UDSO, Jurg Neuhaus (11ème).

10 survivants pour 9 places payées : c’était donc l’heure de la bulle du tournoi. Une bulle qui s’est avérée rocambolesque… Les joueurs, répartis alors sur deux tables de cinq, ont voulu payer le 10ème, parvenant à collecter 460 €. Mais durant le main-par-main, une table jouait au poker, tandis que l’autre non ! Il fut finalement décidé de réunir tout le monde sur une même table pour mettre fin à cette situation. Cette bulle aura finalement duré près de deux heures trente, jusqu’à la sortie de Rafi Balabanian en 10ème place.


Christian Fernandez, chipleader, mène les troupes françaises

Cela permet donc à neuf joueurs d’entrer dans l’argent et d’atteindre la table finale officielle. Deux favoris se dégagent naturellement, avec une belle avance sur la concurrence : le chipleader Christian Fernandez (780 000) et l’Espagnol Joaquin Garcia (770 000), qui se tiennent dans un mouchoir de poche. Si le premier a monté assez rapidement un gros tapis qu’il a su faire fructifier durant toute la journée, le second aura surtout fait la différence dans les derniers niveaux.

Attention également à l’Estonienne Kelly Limonova, la chipleader du Day 1B (545 000), qui a montré qu’elle faisait partie des meilleurs joueurs de ce field. Sans oublier les six autres Français de cette TF, qui auront tous leur mot à dire, comme l’expérimenté André Comemale, le chipeader du Day 1A, (385 000) ou Patrice Chamarre (410 000), tandis que Michael Duché sera le shortstack officiel (245 000). Mais avec une moyenne fixée à 23 big blinds, tout pourra aller très vite dans un sens comme dans l’autre.

Kelly Limonova (3ème en jetons) et Joaquin Garcia (2ème), assez complices à table, tenteront de contrecarrer les plans du clan tricolore

Une finale qui débutera à 14 heures au Gran Casino Costa Brava, alors que la partie reprendra au level 21 (blindes 10 000/20 000 Bouton Ante 20 000). Si tout le monde est assuré d’encaisser 1100 €, les neufs survivors auront les yeux rivés sur le trophée et les 13 540 € promis à la gagne… On se retrouve en direct sur le coverage pour vivre le dénouement de ce tournoi ! Allez les Bleus !

La composition de la table finale :

Siège 1 : Charles Vidal (France) 295 000 (15 Big Blinds)
Siège 2 : Michael Duché (France) 245 000 (12 BB)
Siège 3 : Kelly Limonova (Estonie) 545 000 (27 BB)
Siège 4 : Joaquin Garcia (Espagne) 770 000 (38 BB)
Siège 5 : Antoine Medeschini (France) 500 000 (25 BB)
Siège 6 : Frédéric Cantier (France) 270 000 (13 BB)
Siège 7 : Patrice Chamarre (France) 410 000 (20 BB)
Siège 8 : André Comemale (France) 385 000 (19 BB)
Siège 8 : Christian Fernandez (France) 780 000 (39BB) (chipleader)

Le chipcount de la finale :

Christian Fernandez 780 000
Joaquin Garcia 770 000
Kelly Limonova 545 000
Andre Medeschini 500 000

Moyenne : 477 778

Patrice Chamarre 410 000
André Comemale 385 000
Charles Vidal 295 000
Frédéric Cantier 270 000
Michael Duché 245 000

Le prizepool du tournoi :

Vainqueur : 13 540 €
Runner-up : 8500 €
3ème : 6000 €
4ème : 4000 €
5ème : 3000 €
6ème : 2500 €
7ème : 2000 €
8ème : 1500 €
9ème : 1100 €

La pire des bulles pour Rafi Balabanian

30 Juin 2019 - 1:21 - Status posted by Maxime Arnou

Après le double-up de Michael Duché, Rafi Balabanian se retrouvait avec le plus petit tapis des dix survivants. Mangé par les blindes et le Bouton Ante, le Français devait prendre des risques : alors quand il découvre une paire de Sept suite à une relance de Joaquin Garcia, il 3-bet shove ses derniers 80 000 (4 blindes), et l’Espagnol suit évidemment, en montrant . Rafi croit doubler après un flop et un turn … mais la river est un cruel qui l’envoie bouler hors de la dernière table.

Quand on dit que la bulle est la pire place du tournoi, on ne ment pas. Mais que dire alors quand on bulle en même temps les places payées et la table finale officielle ? Rafi semblait évidemment déçu, mais pas pour autant désespéré : « J’avais 300 000, et je suis tombé très bas sans perdre de gros coups. Je n’ai pas vu de jeu, c’est difficile… Cette paire de Sept était ma meilleure main depuis trois heures. »

Rafi termine donc 10ème de ce Main Event, et même s’il ne sera pas sur la photo des finalistes, il aura tout de même vécu le kiff de jouer sur la dernière table du tournoi. De plus, il n’a pas tout perdu au niveau financier : les six autres Français de la table se sont cotisés pour lui offrir 360 €, soit une partie du buy-in de 550 €, Kelly Limonova et Joaquin Garcia ne souhaitant pas participer. Si cela n’a soulevé aucun problème avec Kelly, les Francès étaient mécontents de la décision de l’Espagnol, qui avait pourtant accepté de cotiser pour la première cagnotte il y a trois heures…

Ce Day 2 se termine donc sur l’élimination de Rafi. Neuf joueurs reviendront demain pour jouer la table finale !

Michael s’en sort bien

30 Juin 2019 - 0:18 - Status posted by Maxime Arnou

Il y a de la profondeur de tapis, du coup cette bulle s’éternise depuis près d’une heure trente. Mais un joueur a fini par prendre sa chance. Tombé à 81 000 aux blindes 8000/16 000 Bouton Ante 16 000, Michael Duché réfléchit trente secondes avant de fold suite à un open de d’André Comemale. Ce dernier lui montre deux Valets.

Sur la main suivante, c’est Christian Fernandez qui ouvre les hostilités pour 35 000 jetons, et Michael snapshove. En big blind, Kelly Limonova voit un spot de 3-way pour sortir Michael, et complète. Logiquement, et même s’ils se livrent une petite guéguerre, Christian suit. Le board est checké tout du long. Confiant, Christian montre A-10, et Kelly muck… tandis que Michael montre ! Il remonte ainsi à plus de 250 000. A présent, le joueur le plus en danger est Rafi Balabanian avec 180 000.


Michael peut se rasseoir tranquillement… Quant à Kelly, elle ne comprend pas pourquoi elle a dû montrer ses cartes… La floor lui explique ensuite que c’est la règle en vigueur avec un joueur à tapis.

Les joueurs sont partis en break pour 10 minutes. Ils reprennent aux blindes 10 000/20 000 Bouton Ante 20 000.

Une bulle folklorique

29 Juin 2019 - 23:06 - Status posted by Maxime Arnou

Après l’élimination de Jurg Neuhaus, les dix survivants voulaient s’accorder pour payer le 10ème. Tout le monde était d’accord, sauf Kelly Limonova. Les neufs autres joueurs ont tout de même décidé de mettre 60 € chacun dans une cagnotte gérée par André Comemale, à l’initiative du projet. Résultat ? 540 € ont été collectés pour payer le 10ème, et donc éviter une bulle interminable.


Problème, les deux tables n’étaient pas sur la même longueur d’onde pendant le main-par-main : en table 1, aucun coup n’était disputé, laissant les blindes aux joueurs qui les avaient posées, pendant que la table 2, elle, pratiquait un poker normal. Une situation injuste pour cette dernière, car la prochaine élimination aurait forcément eu lieu sur cette table !

Du coup, Alexandre Henry, le boss du DSO et qui supervise cette bulle en l’absence de floor manager, a finalement décidé de réunir tout le monde sur une seule table, pour mettre fin à cette situation ridicule. Résultat, André a rendu l’argent aux neufs joueurs qui étaient d’accord pour le deal.

Pour la première fois du tournoi, dix joueurs sont donc réunis sur une même table et forment la pré-table finale de ce Main Event, qui fait également office de bulle du tournoi. Autant dire que la pression se fait ressentir et que les rires ont laissé place à la concentration… Le prochain éliminé repartira les poches vides, tandis que le 9ème gagnera 1100 €.

La fièvre du samedi soir

29 Juin 2019 - 22:16 - Status posted by Maxime Arnou

Décidément, tout va très vite dans cette soirée. Alors que les joueurs rechignaient à s’envoyer en l’air avant la pause-dîner, il faut croire que cette dernière les a revigorés ! Ou alors peut-être ont-ils planifié un apéro à la plage… Quoi qu’il en soit, deux nouvelles têtes viennent de nous quitter.

C’est tout d’abord Miquel Riera qui prend la porte. Après une guerre de relances préflop contre Patrice Chamarre, l’Espagnol se retrouve mal embarqué avec deux Valets contre les Dames du Français, d’autant plus qu’il est couvert. Une Dame arrive dès le flop pour conforter Patrice, qui peut ranger un stack tout neuf de 450 000, tandis que Miquel finit 12ème de ce Main Event.


Miquel Riera, à une époque où il faisait bien des misères à Kelly Limonova…

Sur la table d’à côté, c’est encore une grosse rencontre qui va faire la différence : cette fois, c’est Jurg Neuhaus qui se retrouve en danger avec contre les Dames de Christian Fernandez. Malgré deux trèfles au flop, le Suisse attend toujours sa couleur… 11ème de ce tournoi, Jurg, plutôt favori des pronostics sur ce tournoi, ne pourra donc pas disputer la bulle et ne reprendra pas de points à Hélène Favier au classement du Leaderboard. On pourrait le revoir sur le KO Progressif ou le DSO Basic prévus dimanche…

Il n’y a plus que 10 joueurs en course, c’est donc la bulle de ce Main Event. Certains joueurs se sont empressés de proposer un deal pour payer le 10ème joueur et éviter le main-par-main, qui a cependant débuté avec Basil Chantzis pour superviser tout ça…

Le coup de collier

29 Juin 2019 - 22:12 - Status posted by Maxime Arnou

Déjà trois bustos depuis le retour du dinner-break ! Si le premier a échappé à nos radars, le second est Hervé Nigues, tombé sous les balles de Charles Vidal. Hervé openshove 100 000, et Charles reshove par-dessus avec deux Valets. Tout le monde passe et à l’issue d’un baby board, c’est Charles qui remporte ce pot et grimpe à 420 000, tandis qu’Hervé échoue donc à la 14ème place.

Quelques instants plus tard, sur l’autre table, nous observons Kaarel Ledik relancer depuis le Hi-jack. En big blind, Joaquin Garcia fait monter les enchères à 75 000, et Kaarel paye pour voir un flop . Joaquin c-bet rapidement à 60 000, et Ledik décide de partir à tapis. L’Espagnol paye très vite avec , tandis que l’Estonien retourne , pour un tirage de double quinte ventrale. Le turn est un qui lui apporte un flush draw, et la river est un qui ne lui laisse que quelques jetons en main, qu’il perdra dès la main suivante (13e). Joaquin Garcia est maintenant énorme avec un tapis de 650 000.


Debout, Kareel explique ses malheurs à son rail sous les yeux de Joaquin Garcia, qui double suite à ce pot énorme

Dinner-break : la bulle se rapproche

29 Juin 2019 - 20:20 - Status posted by Maxime Arnou

Il est 20 heures : les 15 survivants partent en dinner-break pour 75 minutes. Parmi eux, on retrouve notamment Jorg Neuhaus, qui regrettait une structure « hyper longue pour un petit field. » En tout cas, le Suisse ne vas rien lâcher, lui qui compte bien dépasser Hélène Favier au Leaderboard UDSO : « Il me faut des points ! » La partie reprend vers 21h15 avec 46 minutes à jouer dans le level 18 (blindes 5000/10 000 Bounton Ante 10 000) pour un average à 286 677.

Petit chipcount alors que les Français sont encore largement majoritaires dans ce tournoi, et que neuf joueurs seront payés :

Michael Duché 400 000
Christian Fernandez 350 0000
Kelly Limonova 270 000
Charles Vidal 250 000
Andre Comemale 240 000
Jurg Neuhaus 220 000
Patrice Chamarre 200 000

Merci et au revoir

29 Juin 2019 - 19:32 - Status posted by Maxime Arnou

On l’a vu, les joueurs ne partent pas à tapis avec n’importe quoi dans ce Main Event. Exemple encore avec François-Julien aka « Spassiba » sur Unibet.fr, et Jurg Neuhaus : le Français a payé le tapis de son adversaire avec A-K, mais le Suisse possédait les Barbus. Aucun As ne vient sauver JF… Crippled, il voit André Comemale relancer à 25 000 depuis le bouton sur la main suivante, et ajoute la somme sans regarder ses cartes, se gardant environ 10 000. Une somme qu’il investit sur un flop , payé par André avec . « Spassiba » (qui se traduit par merci, en Russe) retourne 8-6, pour top paire, mais un carrreau poppe tout de suite sur le turn. André Comemale grimpe ainsi à 320 000.

Les 17 survivants sont réunis sur deux tables, formant ainsi les demi-finales du tournoi : plus que sept éliminations avant la bulle de ce Main Event.

Break : allez, on s’active !

29 Juin 2019 - 18:49 - Status posted by Maxime Arnou

C’est la troisième pause du jour, et les survivants de cet UDSO Lloret ont visiblement très envie d’atteindre la table finale. L’un d’entre eux à même foldé une quinte floppée (sur un board monocolore il est vrai) alors qu’il lui restait moins de 20BB… Il sont encore 19, seulement deux joueurs de moins qu’il y a deux heures.


On dirait que tous les joueurs veulent absolument ajouter leur portrait au tableau des vainqueurs


Reconnaissez-vous ce joueur, titré sur ce tournoi en 2016 ?

La partie reprend dans 10 minutes au level 17 (blindes 4000/8000 Bouton Ante 8000) pour un average à 226 316. Le dinner-break aura lieu dans 1h15.

Larguez les Chamarre !

29 Juin 2019 - 18:32 - Status posted by Maxime Arnou

Une seule élimination à déplorer en deux heures de jeu ! Il faut dire que la moyenne à 35 blindes ne pousse pas les 20 derniers survivants à s’envoyer en l’air. C’est par exemple le cas de Patrice Chamarre, qui après une relance de Joaquin Garcia à 12 000, décide de 3-bet à 35 000 avec A-J. L’Espagnol paye, et check le flop 8-7-J, sur lequel Patrice décide de shove directement, avec une solide TPTK : « Je sais que si je vois un Roi ou une Dame après, je suis mort, » analyse le Biarrot. Joaquin hésite, car Patrick vient tout de même de miser plus de deux fois le pot, mais finit pas call avec 10-10. Si Patrice craignait les têtes, le Roi turn et la Dame river lui offrent finalement ce coup important, qui lui permet de passer à 380 000.

On ne les bust pas comme ça

29 Juin 2019 - 17:34 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que les niveaux sont passés de 50 à 60 minutes depuis le retour du second break de la journée, aucune élimination n’est à déplorer depuis 40 minutes. Vous vous en doutez, certains joueurs ont doublé, comme Jurg Neuhaus, qui a réussi à trouver un payeur avec son tapis de 110 000, ce qui représentait tout de même 22 blindes. C’est Christian Fernandez qui a tenté de sortir le Suisse avec A-Q, mais n’a pas réussi à passer devant le A-K adverse. Attention à « Turtleman », l’un des joueurs les plus expérimentés du field, runner-up de l’UDSO Divonne en janvier dernier et qui compte déjà 14 places payées en 2019…

Pour Hervé Nigues, il a fallu aller voir le flop avec , et partir à tapis quand le croupier a déballé trois cartes plutôt à son avantage : . Opposé à   pour quinte floppée, il trouve un carreau directement au turn. « Je suis l’apprenti chattard de Christian ! », rigole Hervé, qui remonte à 215 000 après ce coup

En revanche, le tournoi est terminé pour Xiaolin Chen (photo prise lors du Day 1) et David Moles, éliminés avant le break.

On apprend également que le dinner-break de 75 minutes aura lieu à 20 heures précises.

Balabanian a la banane

29 Juin 2019 - 16:30 - Status posted by Maxime Arnou

Deux heures et demi de jeu se sont écoulées dans ce Day 2 et le field à déjà perdu plus de 50% de ses joueurs (dont Anatoly Chen), puisqu’il reste 21 survivants sur trois tables alors que nous jouons le level 14 (blindes 2000/4000 Bouton Ante 4000). L’une des dernières victimes en date ? Aurélien Deguisne, qui a perdu le flip de la survie avec A-J contre 8-8, pour finir 24ème de cet UDSO. A la sortie du casino, le qualifié Unibet réfléchissait au programme de sa journée, le Mini UDSO à 300 € qui a débuté cet après-midi étant hors bankroll pour lui. Dans le Main Event, les niveaux restent à 50 minutes, pour l’instant.

Mais d’autres joueurs ont profité du début de journée pour accaparer des jetons, à l’image de Rafi Balabanian (photo). Après une ouverture à 8000 d’Or Rudnick au bouton, il suit depuis sa Small blind avec 6-6, tout comme Michael Duché en BB. Ce dernier check le flop , et après un check des blindes, Or c-bet à 12 000. Rafi décide de prendre tout de suite de la value avec son brelan, et check-raise à 30 000. Sur le turn qui ouvre un deuxième flush draw, il mise 35 000 en donkbet, dans le but de tout mettre au milieu sur la river. Payé, le Francilien fait donc tapis pour 36 000 sur la river , et Or pose un jeton au milieu en guise de call. Il montre Q-J, pour une seconde paire bien insuffisante. Il chute ainsi à 300 000, tandis que Rafi passe à 250 000. Celui qui nous explique s’inscrire à un tournoi tous les deux ou trois mois est venu à Lloret pour jouer et profiter du soleil. On espère tout de même pour Rafi qu’il ne retournera pas trop vite à la piscine…

A cette table, Marc Sitbon a également double-up en chattant un peu : sur un flop 10-7-9, il part à tapis avec K-J et se fait payer par A-A. Heureusement pour lui, un 9 tombe au turn et lui permet de rentrer son tirages  remonter à 90 000. Quant à Michael Duché, il nous confie qu’il stagne depuis le début de la journée…

De l’Or en barres

29 Juin 2019 - 15:42 - Status posted by Maxime Arnou

Pendant ce temps, Gregory Goudon a également pris la porte. Après avoir relancé en early avec 8-8, il est payé par Or Rudnick en middle et  trouve un flop 4-4-2, qu’il c-bet. Payé. Sur le turn 7, il check et son adversaire lui demande le reste de son tapis, soit 40 000. Trop engagé, Gregory ne peut se résoudre à passer et suit, mais découvre pour brelan. La river est un 7, pas un 8, et Gregory est éliminé. Le Français a créé un monstre, puisque Rudnick possède maintenant 430 000 jetons !

 

Ils sont en vacances

29 Juin 2019 - 15:34 - Status posted by Maxime Arnou

La dernière demi-heure a été fatale à quelques joueurs bien connus de nos services, puisque Hakim Kaddour (et Florence Fleury nous ont quittés. Si on ne connait pas les circonstances de l’élimination du runner-up du FPO Lyon 2019 (que l’on devrait vite retrouver aux jeux de tables du casino), Florence est sortie sur une erreur. Un peu énervé, comme nous le confie Hélève Favier au bar du casino, Florence explique qu’elle est allé chercher un tirage couleur au Roi, mais qu’elle a confondu le Roi de coeur et le Roi de carreau : « Sans cela, je n’aurai pas bust, je ne serais pas aller au bout du coup ». Bon, son adversaire possédait le tirage couleur à l’As…

Qu’est ce qui est jaune et qui n’a pas le temps ?

29 Juin 2019 - 15:09 - Status posted by Maxime Arnou

« On ne voit ça que sur Internet ! » Voilà ce qu’à lâché un joueur du tournoi en voyant le pot disputé entre Charles Vidal et Jonathan Montes. Tout commence par une relance de Charles, payée pat l’Espagnol. Sur le flop , les deux joueurs check, et Charles mise une blinde, soit 2500 sur le turn . Jonathan suit, et Charles décide de checker la river. Jonathan place un énorme overbet à 40 000, mais voit Charles le check/raise à tapis pour 112 000 ! C’est payé dans la seconde, et pour cause : l’Espagnol détient les nuts absolues avec pour un carré ! Un peu dépité, Charles show pour full. Il conserve 24 jetons pour tenter la remontada. Quant à Jonathan, il s’empare du chiplead avec un peu plus de 330 000.

Charles garde le sourire même s’il vient de tout donner à son voisin…

Florence refleurit, Christophe se fane

29 Juin 2019 - 14:55 - Status posted by Maxime Arnou

Florence Fleury, qui avait commencé le Day 2 avec 35 000, se lève tranquillement : elle a doublé avec A-K contre Q-Q chez Christophe Dry, pour remonter à 70 000. Tombé à moins de dix blindes, Christophe est ensuite passé en mode push or fold, envoyant plusieurs fois son tapis au milieu sans être payé. Jusqu’à ce que Daniel Lopez Ruiz se réveille avec deux Dames… Même s’il possédait A-Q cette fois-ci, Christophe doit quitter l’aire de jeu après un board sans As…


Christophe Dry a laissé sa place à gauche de Florence…

Les 32 survivants sont partis en pause pour 10 minutes. Ils reprennent aux blindes 1500/300 Bouton Ante 3000 pour un average à 138 710.

Ils n’ont pas fait long feu

29 Juin 2019 - 13:59 - Status posted by Maxime Arnou

Huit joueurs nous ont quitté dans la première heure de jeu, et le plus rapide d’entre eux fut Loïc François. Sur la première main du jour et après une relance UTG du chipleader de sa table Michael Duché, le croupier décide de 3-bet shove 16 blindes UTG+1. Il est snapcall par deux As et ne parvient pas à chatter malgré un tirage de quinte ventrale sur le flop d’un tableau 10-8-7-6-7. Michael Duché empoche 36 000 jetons et se rapproche ainsi de Kelly Limonova au classement général avec 280 000…


Loïc François peut maintenant préparer tranquillement ses prochaines vacances. Apparemment, faire du bateau en Grèce est l’une des possibilités…

On a également perdu Hélène Favier, qui n’a pas rentré son tirage flush quand son adversaire avait trouvé brelan de Dames… Florence Fleury, qui a pris sa place en table 4, est toujours là avec un stack inférieur à 20 blindes.

Le seat draw pour le Day 2

29 Juin 2019 - 13:15 - Status posted by Maxime Arnou

43 joueurs sont donc répartis sur cinq tables :

TABLE 1
Nom Siège Jetons
HERVE NIGUES 1 43 600
CHARLES VIDAL 2 129 000
JONATHAN MONTES 3 224 500
ANTOINE MEDESCHINI 4 175 000
PATRICK CHAMARRE 5 84 800
JUERG NEUHAUS 6 164 000
STEPHANE FANEGO 7 48 400
AURELIEN DEGUISNE 8 81 000
JOSEP VALLS 9 41 500
   
     
TABLE 5
Nom Siège Jetons
RAFI BALABANIAN 1 133 000
CHRISTIAN HERNANDEZ 2 207 500
KRISTJAN MURO 3 41 500
FLORENCE FLEURY  4 30 900
MOHAMED IDRI 5 159 000
HILAL MIRABET 6 44 500
XIAOLEI CHEN 7 79 000
KAAREL LEDIK 8 28 500
     
TABLE 2
Nom Siège Jetons
F.J BASTOUIL 1 75 000
ROGER ROSES 2 161 000
ROBERT VIOL 3 168 000
ANDRE COMEMALE 4 162 000
JORDI CAMOMINAS 5 31 500
HAKIM KADDOUR 6 76 500
J.C THOMAS 7 108 000
MICHAEL DUCHE 8 236 000
LOIC FRANCOIS 9 32 000
     
     
TABLE 3
Nom Siège Jetons
GUILLAUME MOLINOD 1 121 000
RAFAEL BERNALEU 2 41 000
CLAUDE DELBOURG 3 49 000
JOAQUIN GARCIA 4 94 500
KELLY LIMONOVA 5 301 000
MIQUEL RIERA 6 138 000
ANATOLY CHEN 7 46 000
JULIEN AUBINEL 8 28 000
JEROME ZENONI 9 18 000

 

TABLE 4
Nom Siège Jetons
DAVID MOLES 1 90 000
MARC SITBON 2 66 500
HELENE FAVIER 3 49 500
CHRISTOPHE DRY 4 35 000
FREDERIC CANTIER 5 165 500
GREGRY GOUDON 6 60 500
DANIEL LOPEZ RUIZ 7 85 000
OR RUDNICK 8 260 500
     
   

Début du Day 2 : en route vers la finale

29 Juin 2019 - 13:14 - Status posted by Maxime Arnou

Bonjour à tous ! Nous sommes de retour au Gran Casino Costa Brava pour le Day 2 ce Main Event UDSO. 43 joueurs ont pris place aux tables, avec Kelly Limonova en tant que large chipleader. Nous démarrons aux blindes 1000/2000 Bouton Ante 2000 pour un average à 100 000.

A priori, nous jouerons encore 3 niveaux de 50 minutes, avant que les levels ne passent à 60 minutes pour la fin de la journée. On ne sait pas encore si nous irons jusqu’à la finale ce soir : la réflexion est en cours chez Alex Henry, le boss du DSO… C’est parti pour une nouvelle journée de poker !

Le prizepool du tournoi : 13 540 € pour le vainqueur

29 Juin 2019 - 13:10 - Status posted by Maxime Arnou

Les organisateurs ont dévoilé la répartition du prizepool de ce Main Event UDSO Lloret de Mar : l’épreuve a donc généré 86 entrées à 550 €, pour un prizepool total de 42 140 € une fois le fee et les prélèvements de l’Etat espagnol déduits. Neuf joueurs seront payés un minimum de 1100 €, et le vainqueur empochera tout de même 13 540 €. Il faudra donc atteindre la table finale pour faire l’argent !

La répartition du prizepool :

Vainqueur : 13 540 €
Runner-up : 8500 €
3ème : 6000 €
4ème : 4000 €
5ème : 3000 €
6ème : 2500 €
7ème : 2000 €
8ème : 1500 €
9ème : 1100 €

Fin du Day 1 B : Kelly touchée par la grâce

29 Juin 2019 - 0:55 - Status posted by Maxime Arnou

Dix heures de jeu ont été nécessaires pour boucler ce Day 1B achevé vers 23h45 ce vendredi, et qui aura finalement enregistré un total de 60 inscriptions à 550 € (dont 9 re-entries). Avec les 26 entrées du Day 1A, ce Main Event UDSO Lloret de Mar 2019 s’achèvera donc avec un total de 86 inscriptions (dont 15 re-entries), une déception par rapport aux chiffres habituels des tournois du circuit.

Parmi les survivants du jour, une joueuse aura particulièrement brillé, en la personne de Kelly Limonova, qui a monté des jetons patiemment pour terminer avec 301 000, soit six stacks de départ et un tapis synonyme de chiplead. De l’aveu de ses adversaires à table, l’Estonienne, assez expérimentée par rapport à la moyenne du field, a bien joué dans ce Day 1B et mérite sa place au sommet du chipcount pour le Day 2. En effet, Kelly possède un tapis presque deux fois supérieur au chipleader du Day 1A André Comemale (162 000) !

Seule femme à se qualifier pour le Day 2 aujourd’hui, Kelly devance une bonne palanquées de têtes connues, comme son dauphin Michael Duché (236 000), Christian Hernandez (207 500), Bernard Viol (168 000), le sympathique suisse Juerg Neuhaus (164 000), Frédéric Cantier (165 000), tous dans le top 10 pour demain. On retrouvera aussi Hakim Kaddour (76 500), Anatoly Chen (46 000), Stéphane Fanego (48 000) ou Claude Delbourg (40 000), tandis que Jérôme Zenoni (18 000) reprendra avec moins de dix blindes à la reprise : la partie redémarrera en effet au level 11 (blindes 1000/2000 Bouton Ante 2000) avec une moyenne de 100 000 jetons tout rond ! Au final, 27 joueurs rejoignent ce soir au Day 2 les 16 survivants du Day 1A : ils seront donc 43 gambleurs à prétendre au Day 3 ce samedi.

En revanche, le tournoi est définitivement terminé pour Paul Testud, Michel Segui, Kevin Dupland, Mecit Turan, Benjamin Pittet, Maxence Benoulha ainsi que Bernard et Pamela Grafouillère.

On se retrouve ce samedi 29 juin dès 13 heures en direct du Gran Casino Costa Brava pour le second acte de ce Main Event UDSO. On ne sait pas encore si l’on jouera jusqu’à la formation de la table finale… Buenas noches a todos !

Chipcount du Day 1B :


Killer Kelly

Kelly Limonova 301 000
Michael Duché 236 000
Jonathan Montes 224 500
Christian Fernandez 207 500
Or Rudnick 200 500
Antoine Medeschini 175 000
Bernard Viol 168 000
Jurg « Turtleman » Neuhaus 164 000
Frédéric Cantier 165 000
Roger Roses 161 000
Charles Vidal 129 000

Guillaume Molinod 121 000
Joaquin Garcia 94 500
Daniel Lopez Ruiz 85 000
Hakim Kaddour 76 500
Julien-François Bastouil 75 500
Anatoly Chen 46 000
Grégory Goudon 60 500
Stéphane Fanego 48 000
Hilal Merabet 45 000
Hervé Nigues 43 600

Rafael Bernaleu 41 000
Claude Delbourg 40 000
Christophe Dry 34 500
Jordi Camominas 31 500
Julien Aubinel 27 000
Jérôme Zenoni 18 000

Grand Duché

28 Juin 2019 - 23:40 - Status posted by Maxime Arnou


Michael Duché fait partie de ces joueurs amateurs qui se font des kiffs de temps en temps sur des tournois live. Et le Français a bien fait de tenter sa chance à Lloret, puisqu’il pointait à 200 000 jetons peu après le dinner-break ! Après être arrivé durant le niveau 5, Michael a su faire grimper son tapis, notamment grâce à ce coup gagné peu avant la pause-dîner. « A la base, c’était un bluff… Anatoly Chen open UTG+1 à 3000, et je paye en position avec :Ap:4p. Il c-bet le flop J-7-2, et je relance à 7500. Il suit, et je lui mets 12 000 sur le turn 3. Il call. A ce moment, je me dis que je suis mal barré. Mais la river est un 5 qui me donne quinte ! Je mets 30 000, et il paye. J’aurai pu mettre plus cher et le finir, c’est dommage. J’ai aussi fait un beau hero call… Il faut que ça continue ! »

En effet, Michael est juste venu ici pour jouer, et était donc un peu surpris de l’affluence du tournoi. Résidant à Saint-Jean-de-Luz, l’activité poker de Michael se résume à une vingtaine de tournois live par an. « Je ne joue jamais online, et depuis que le cash game a fermé au casino de Biarritz, je n’en fait plus… En fait, je fais des tournois une semaine sur deux. Je fais des 300 €, des 500 €, des 1000 €… Ici, j’ai direct buy-in, même si on n’était pas sûrs de le faire avec mon pote quand on a vu l’affluence. Mais j’essaie de me faire plaisir. » Le runner-up du Masters BPT Bordeaux 2018, qui a pris goût au poker en entrant dans l’argent pour son premier tournoi live (c’était sur l’UDSO Gujan en 2017), aimerait bien réussir un second cash en terres espagnoles…

Affluence : 86 inscriptions pour le Main Event

28 Juin 2019 - 23:23 - Status posted by Maxime Arnou

Avec l’annulation du Day 1 C, nous connaissons maintenant l’affluence définitive de ce Main Event Unibet DeepStack Open Lloret de Mar 2019. Aujourd’hui, 60 inscriptions ont été comptabilisées dans le Day 1B, dont neuf re-entries (une option utilisée par Claude Delbourg, Kevin Duplan et Michel Segui notamment). Lors du Day 1A, le compteur s’était arrêté à 26 inscriptions, dont 6 re-entries. Ce tournoi aura donc enregistré un total de 86 inscriptions à 550 € (dont 15 re-entries), assez loin des attentes puisqu’on tablait sur une affluence comprise entre 150 et 200 entrées.

Par rapport aux 257 joueurs présents lors de la dernière édition de l’UDSO Costa Brava en 2017 ou aux 164 entrées de la DSO Cup l’an passé, il y a tout de même un gouffre… Mais avec le peu d’intérêt des Espagnols pour les tournois locaux, les joueurs français en pèlerinage à Las Vegas mais aussi la proximité du Sismix, qui s’est déroulé ici-même il y a un mois, les raisons de cette faible affluence sont multiples. A l’heure du bilan, on retiendra surtout l’excellente ambiance régnant aux tables de ce tournoi à échelle humaine, qui aura réuni quelques amis passionnés de poker, tout simplement contents de jouer aux cartes en profitant de la belle structure des tournois Unibet.

Paul Testud l’éternel

28 Juin 2019 - 23:10 - Status posted by Maxime Arnou

En revanche, le tournoi est terminé pour Paul Testud, qui a perdu deuxième flush contre nut flush chez Claude Delbourg, qui passe à 120 000. »J’étais obligé d’y aller », déplore Paul. « Je ne l’ai pas fait exprès », s’excuse presque Claude, qui élimine donc l’une des légendes du poker de tournoi français. Résidant actuellement à côté de Monaco, Paul, qui cumule pas moins de 232 lignes Hendon Mob à son palmarès, dont 13 en Espagne, ne réussira donc pas un premier ITM à Lloret de Mar. S’il joue encore quelques tournois dans sa région, notamment à San Remo ou à Cannes, il nous confiait qu’il était aussi venu ici parce que sa femme pouvait profiter des bienfaits de la station balnéaire espagnole pendant qu’il jouait…

Et Vegas dans tout ça ? L’histoire semble définitivement terminée avec Sin City, où il a pourtant réussi le plus gros cash de sa carrière en tournois live (127 830 $ pour une seconde place sur un Side Event du Festa al Lago en 2003) : « J’y suis allé pendant quinze ans, et j’y suis gagnant, c’est déjà bien. » Paul nous vantait plutôt les bienfaits de Tunica, une station de ski du Mississipi. Une chose est sûre, on devrait très vite recroiser cet éternel passionné de cartes sur le circuit live…

Le jeu du Sept-Deux

28 Juin 2019 - 22:58 - Status posted by Maxime Arnou


A peine revenu du dinner-break, Hakim Kaddour se retrouve avec des cartes en main, alors que les blindes n’ont apparemment pas terminé leur dessert. Le cut-off open, et Hakim 3-bet shove 36 000 au bouton… Il obtient un fold, et montre 7-2 ! Ça fait toujours plaisir de voir des mains de home game sur des tournois à 550 €… Sur la main suivante, l’action est la même. Sauf que cette fois, le cut-off paye le tapis d’Hakim avec A-Q. Le Lyonnais, qui détient cette fois deux Septs, gagne le flip et remonte à plus de 90 000, de quoi le relancer dans ce tournoi.

A noter que les organisateurs ont finalement décidé d’annuler le Day 1C du Main Event, prévu ce vendredi soir.

Dinner-break : Kelly Limonova au top

28 Juin 2019 - 21:02 - Status posted by Maxime Arnou

Le level 8 est terminé dans ce Day 1B, et il n’est désormais plus possible de register ou re-entry. Pour les retardataires, le Day 1C Turbo, qui débute à 21 heures, constitue l’ultime chance d’atteindre le Day 2. Ce troisième Day 1 propose des niveaux de 20 minutes, avec là aussi un re-entry autorisé durant huit levels.

Les 33 survivants (sur 60 inscriptions) partent en dinner-break pour 75 minutes, et reprennent aux blindes 600/1200 Bouton Ante 1200 pour un average à 90 909 jetons. Rendez-vous à 22h05 pour la reprise !

Petit chipcount :

Kelly Limonova 200 000
Jurg Neuhaus 188 000 (photo)
Robert Viol 155 000
Anatoly Chen 118 000
Charles Vidal 115 000
Paul Testud 115 000
Hakim Kaddour 36 000

Charles Vidal revient dans le game

28 Juin 2019 - 20:42 - Status posted by Maxime Arnou

Un autre joueur fait partie du clan des stacks à six chiffres : Charles Vidal. Le qualifié Unibet, pointé à 120 000 à 40 minutes du dinner-break, nous raconte notamment un bluff dont il n’est pas peu fier : « Un joueur relance en position UTG, payé deux fois, et je paye aussi au bouton avec , tout comme Robert Viol en SB. Sur le flop , tout le monde check jusqu’à moi, et je mise la moitié du pot, payé seulement par Robert. Le turn est un qui me donne le tirage carreaux, et il donk-bet demi-pot. Je paye. La river est un . Il tank un peu, et il fait 5000. Je relance à 20 000, et il passe ! C’est un pot de 45 000. J’ai montré ma main, quand même… »

Qualifié sur un satellite online à 50 €, ce joueur qui a commencé le poker il y a six ans a fait ses armes sur Internet. « J’ai même arrêté de travailler durant un an pour jouer ! » précise t-il. En live, le Bitterois a déjà joué trois ou quatre UDSO, et vient de se remettre au poker : « J’avais des enfants, je devais m’occuper de mon fils qui n’était pas en bonne santé. J’ai arrêté le jeu pendant trois ans. Maintenant il va mieux, alors je m’y remets ! Online, je préfère Unibet, car les tournois finissent plus tôt… » Venu avec son cousin qui l’accompagne à chaque fois, Charles, dont la meilleure perf’ est une 12ème place sur le FPS Monte-Carlo en 2012 pour 9760 €, espère certainement faire aussi bien à Lloret…

La montagne russe s’est écroulée

28 Juin 2019 - 20:21 - Status posted by Maxime Arnou

Surprise : du banc de presse, nous voyons Anatoly Chen quitter son siège, et ses derniers jetons partir dans la direction de Christian Fernandez. Oui, on parle bien du Russe qui possédait près de 200 000 il y a à peine une heure et demie… Que s’est-il donc passé ?

Tout d’abord, Chen a perdu un gros coup contre Frédéric Cantier : ce dernier nous raconte avoir 3-bet une relance du Russe, qui a payé pour voir un flop hauteur 8. Fred a envoyé la boite avec As-Roi, snap-call par deux Valets… Et est parvenu à rentrer une flush runner-runner pour s’adjuger un pot de 50 000. « Ce coup l’a fait tilter », assure Fred.

Puis après une relance payée par le Russe et un autre joueur, c’est Christian Hernandez qui découvre As-Dame en Big blind et décide de 3-bet. Seul Chen paye, et le flop arrive K-Q-2. « Je check, il fait tapis pour 18 000, et je paye, poursuit « Tonton Christian », comme l’appelle affectueusement Frédéric. Il a Dame-Dix. » Aucun Dix n’apparaît sur la fin du tableau, et le Russe file donc à la caisse pour re-entry dans la foulée.

Pour en revenir à Frédéric, c’est un habitué du casino de Gruissan qui vient à Lloret « pour le plaisir. Même s’il n’y a pas grand-monde, ce n’est pas grave. Je joue sérieux. » Alors, comment décrit-il le style du Russe, habitué à jouer des tournois bien plus onéreux ? « Il est très large-agressif, mais il est très agréable. » On espère que l’un des animateurs de ce tournoi ne va pas spew sa deuxième bullet…


Au siège 2, Fred Cantier a bien entamé Anatoly Chen, avant de laisser Christian Fernandez (au premier plan) finir le travail

Au moment de débuter le level 8 (blindes 500/1000 Bouton Ante 1000, dernier level avant le dinner-break), Frédéric possédait 122 000, et Christian Fernandez 165 000, les positionnant parmi les gros tapis du Day 1B.

Re-entry obligatoire

28 Juin 2019 - 19:02 - Status posted by Maxime Arnou

La table Kaddour-Limorova fait des dégâts : si Mecit Turan (ci-dessus) réduit à peau de chagrin avec 6000 jetons, n’a pas tenu longtemps, Michel Segui a lui été victime du rush de l’Estonienne : après une mise de Kelly au turn d’un board 7-8-10-10, Michel a surrelancé à 22 000 et tapis, snapcall par Limorova avec 7-7 pour full house ! Le A-10 de Michel ne parvient pas à chatter un full supérieur… Mecit va devoir re-entry s’il veut ajouter un troisième titre UDSO à son palmarès, tout comme Michel s’il veut battre sa meilleur perf’ ici : 11ème du DSO Costa Brava en 2013. Il leur reste deux niveaux de 50 minutes pour register à nouveau ce Day 1B.


Les joueurs partent en pause pour 10 minutes et reprennent au level 7 (blindes 400/800 Bouton Ante 800). Sur 58 entrées, ils ne sont plus que 38 en course (impossible d’avoir une liste des bustos, désolés amis lecteurs).

Le poker lui va si bien

28 Juin 2019 - 18:44 - Status posted by Maxime Arnou

En table 4, un autre joueur se porte bien : il s’agit d’Hakim Kaddour, runner-up du dernier FPO Lyon il y a quelques mois. Avec un tapis de 115 000, il nous confie que tout va pour le mieux : « J’ai gagné pas mal de pots sur des rencontres basiques, mais j’ai surtout pris 30 000 avec les As contre les Rois de Mecit Turan. Je n’ai pas fait de coups spéciaux. A ma table, il y a trois bons joueurs, dont la fille en face (Kelly Limorova). Sinon, je ne reconnais personne… J’ai des jetons, j’ai l’avantage donc j’arrive à dérouler. »

Outre le poker, Hakim a eu l’occasion d’essayer tous les jeux de tables du Gran Casino Costa Brava, comme le poker à 5 cartes, « sauf la roulette », précise t-il. Apparemment friand d’Ultimate Poker, le Lyonnais confie qu’il a récemment réussi une quinte flush royale backdoor aux tables du Casino Le Lyon Vert ! Pour les profanes, cela fait une mise multipliée par 500, au minimum… En plus, Hakim a lancé un pari sur le nombre de joueurs du Day 1C (qui débutera à 21 heures), avec son voisin de table Benjamin Pittet : « En dessous de 23 joueurs, je gagne. Je suis sûr qu’il n’y aura pas plus de 20 joueurs… » « Je m’attendais à au moins 30 personnes. Je sens que je vais devoir payer ma tournée, » déplore le qualifié Unibet.fr.

Travail à la Chen

28 Juin 2019 - 18:27 - Status posted by Maxime Arnou

Si Bernard Grafouillère a finalement choisi de re-entry avec un beau stack tout neuf de 50 000, il est encore très loin du nouveau chipleader de ce tournoi, Anatoly Chen. Le Russe pointait en effet à 183 000 à la fin du level 5. Il faut dire que pour son premier tournoi estampillé Unibet, Anatoly déroule : en restant à peine 15 minutes à sa table, nous l’avons vu gagner successivement avec A-3 sur un tableau K-Q-2-5-4, faire deux paires avec 6-7 contre K-J sur un flop K-6-7, puis faire quinte avec Q-4 sur un tableau A-K-J-10-8.

Vous l’aurez compris, le Russe runne comme Jésus en ce moment, et ses adversaires à table semblent résigner à subir la réussite du monstre russe, qui visiblement n’est pas le premier venu sur le circuit live : cet habitué des gros circuits européens compte plus de 100 000 $ de gains répertoriés sur sa fiche Hendon Mob. Il affiche notamment une 22ème place lors du Main Event de l’EPT Grand Final Monte-Carlo en 2015, ou encore une 109ème place lors du PokerStars Championship Barcelone 2017 (l’année ou l’EPT avait changé de nom). Bref, un client très sérieux…

Le grand Robert

28 Juin 2019 - 17:37 - Status posted by Maxime Arnou

Un joueur fait l’amour à ses adversaires depuis le début de la journée : Robert Viol, actuel chipleader avec un tapis de 145 000. Plutôt bavard, cet habitué des événements Unibet nous explique que deux gros coups l’ont fait décoller :

Sur le premier, le joueur UTG limp, Robert limp UTG+1  avec , et les blindes s’invitent dans le coup. Robert venait de se faire craquer les As juste avant… Ils sont donc quatre pour voir un flop . S’ensuit une grosse bataille de relance, à l’issue de laquelle Robert 4-bet à 11 500 et ne garde qu’un adversaire dans le coup, alors que Charles Vidal a 3-bet fold. Le turn est une et l’adversaire de Robert, qui ne joue plus que 15 000 jetons, check, le laissant faire tapis. Robert est payé par pour la quinte du dessous, alors que Charles Vidal annonce avoir foldé A-2 pour la troisième quinte !

Lors de la main suivante, le joueur UTG +2 relance, et Robert surrelance à 4200 au bouton. Il est payé, et les tapis partent au milieu sur un flop . Son adversaire possède une paire de quatre pour le brelan inférieur ! Le dernier 4 du paquet reste bien au chaud dans le deck et permet au joueur de Lunel de décoller dans ce Day 1B.

Habitué des casinos du Sud de la France, comme Gruissan ou La Grande-Motte, Robert, qui joue au poker depuis six ans, vient pour la quatrième fois taper le carton à Lloret de Mar (30e du Main Event UDSO Costa Brava lors de la dernière édition du tournoi en 2017). Ce pur joueur de tournois live aimerait bien réussir un beau deeprun dans un casino où il a ses aises…

Les 43 joueurs en lice (sur 51 inscriptions) viennent de revenir d’une pause de 10 minutes. Ils reprennent la partie au level 5 (blindes 200/500 Bouton Ante 500.

Trop de brelans pour un seul homme

28 Juin 2019 - 17:18 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que Mecit Turan, double vainqueur UDSO, vient de faire son entrée dans le tournoi, sa table vient de perdre l’un de membres les plus éminents, en la personne de Bernard Grafouillère. Venu comme souvent avec sa femme Pamela, le Sudiste a en effet été victime de Kelly Limorova, comme Maxence Benoulha un peu plus tôt. Il nous explique notamment avoir run dans deux brelans contre l’Estonienne ! « Tout d’abord, elle m’a craqué les As avec 4 et 2, elle était en tilt. Elle m’a suivi jusqu’à la river, elle a fait le 2. Elle me prend 25 000 sur ce coup. Elle m’a également fait 4-4 contre 7-7, et j’ai aussi perdu avec 7-7 contre un autre brelan ! » Bref, Bernard a fini par se retrouver crippled avec 1600, et c’est Kelly qui s’est chargé de l’achever avec contre , l’Estonienne trouvant quatre piques sur le board.

Bernard Grafouillère, qui n’aura donc pas joué plus de trois heures dans ce Day 1B , va t-il re-entry ? « Allez, va boire un coup et revient », le chauffe l’un de ses voisins de table. « Je ne sais pas, je n’ai pas gagné un coup aujourd’hui, ça m’emmerde, » déplore Bernard, 13ème de l’UDSO Lloret en 2013.

Plus d’essence pour Maxence

28 Juin 2019 - 16:15 - Status posted by Maxime Arnou

Alors qu’on s’approche de Maxence Benoulha pour prendre des nouvelles, nous le retrouvons confronté à une mise à tapis, et il semble bien embêté…

On rembobine : une certaine Kelly Limonova, l’une des deux seules femmes du field pour l’instant (avec Pamela Grafouillère), a relancé préflop. Maxence a 3-bet en position, et l’Estonienne a payé. Les deux joueurs ont check le flop , et Maxence, après un nouveau check de la joueuse sur le turn , a misé, pour 3000. Kelly a alors placé un check-raise à 6500, et Maxence a call. La river est un , et Maxence fait donc face à une mise de 20 000, alors qu’il lui reste 21 000 au total.

Au final, le Héraultais finit par call et son adversaire retourne pour un brelan touché au turn. Maxence saute sur la main suivante pour ses trois dernières blindes avec 9-4 contre A-A…

Alors qu’il se demandait si le Mini UDSO à 300 € prévu samedi aurait bien lieu, le double vainqueur High-Roller UDSO pourrait décider de re-entry le Main Event, lui qui jouait en freeroll après avoir gagné son ticket suite à sa 3ème place au Leaderboard DSO Saison 9. Quant à Kelly Limonova, qui compte tout de même 37 000 $ de gains en tournois live depuis 2010, elle sera une joueuse à surveiller, d’autant plus avec son nouveau tapis de 86 000…

Toujours les mêmes

28 Juin 2019 - 15:02 - Status posted by Maxime Arnou

Le field accueille actuellement 34 participants alors que le level 2 (blindes 100/200 Bouton Ante 200) est déjà bien entamé et qu’une dizaine de qualifiés Unibet sont attendus aujourd’hui. Parmi eux, on retrouve quelques figures bien connues du circuit UDSO :


A la table 2, François Russo (siège 2), Juerg Neuhaus (siège 5) et Michel Segui (siège 6)

A la table 3, François-Julien Bastouil et Christian Fernandez

A la table 4, Maxence Benoulha et Hakim Kaddour, récent runner-up du FPO Lyon

A la table 5, Eric Barrandon

Mais aussi Benjamin Pittel (qualifié Unibet), Michel Solas, Christophe Dry, Nicolas Herves Nigues, Julien Aubinel, Robert Viol, Frédéric Cantier, Gregory Goudon, Dominique Begue, Jérôme Zenoni, Kevin Dupland, Charles-Edouard Vidal (qualifié Unibet).

Rappel de la structure du jour

28 Juin 2019 - 14:48 - Status posted by Maxime Arnou

La structure de ce Day 1 UDSO Lloret prévoyait de jouer 13 niveaux de 50 minutes, mais comme le Day 1A n’a duré que dix niveaux jeudi, le Day 1B va suivre cet exemple. La journée devrait donc se conclure vers minuit ce vendredi.

Début du Day 1B : ça va se remplir

28 Juin 2019 - 14:02 - Status posted by Maxime Arnou


Bonjour à tous ! Il est bientôt 14 heures au Gran Casino Costa Brava et le Day 1 B du Main Event UDSO Lloret de Mar a débuté depuis maintenant une trentaine de minutes. Comme hier pour le Day 1A, la journée se lance tranquillement, avec pour l’instant 24 joueurs répartis sur trois tables. En échange d’un buy-in de 550 € (ou d’un ticket de qualification), chacun d’eux débute avec 50 000 jetons sur des niveaux de 50 minutes aux blindes 100/100 « Bouton Ante » 100, et dispose de la possibilité de buy-in deux fois aujourd’hui (une entrée +  un éventuel re-entry).

Les 26 entrées du Day 1A seront largement dépassées, puisque une centaine d’inscriptions sont déjà recensées, alors qu’il est possible de register jusqu’à la fin du 8ème niveau. A noter que le Day1C Turbo (niveaux réduits à 20 minutes) débutera à 21 heures.

Fin du Day 1A : André Comemale se met bien

28 Juin 2019 - 0:39 - Status posted by Maxime Arnou

13 niveaux de 50 minutes étaient au programme du Day 1A de l’Unibet DeepStack Open Lloret de Mar 2019. Mais au vu de la faible affluence de la journée (26 entrées à 550 €, dont 6 re-entries), les organisateurs ont décidé de ne jouer que 10 levels ce jeudi, à l’issue d’une journée passée sur fond de tubes pop dans la salle de jeu du Gran Casino Costa Brava. On a même eu droit au célèbre « Moi… Lolita » interprété par Alizée, et ce à plusieurs reprises…

André Comemale, la star du jour, bien entouré entre Hélène Favier et Florence Fleury

Vers minuit, ce sont finalement 16 joueurs qui ont validé leur ticket pour le Day 2. André Comemale, à la faveur d’une belle fin de journée, termine au sommet du chipcount avec 162 000, suivi de près par Mohamed Idri (159 000). Le Toulousain profite également de la chute de l’Espagnol David Moles (90 000), pointé à 200 000 au dinner-break mais qui a perdu un gros coup avec les As dans les deux derniers niveaux du jour. On retrouvera également samedi pour le Day 2 le qualifié Unibet Aurélien Deguisne (80 500), Hélève Favier (49 500), Loïc François (32 000) et Florence Fleury (30 500), sachant que la partie reprendra aux blindes 1000/2000 Bouton Ante 2000.

Ils seront rejoints par tous les qualifiés des Days 1B et C, qui auront lieu respectivement à 13 heures et 21 heures ce vendredi. Plus de 100 joueurs sont déjà inscrits pour le jour 1B, dont une dizaine de qualifiés Unibet.fr. Rendez-vous sur le Blog Unibet Poker pour vivre toute l’action en direct ! Bonne nuit à tous !


Mohamed Idri voulait rester discret aujourd’hui, préférant ne pas nous livrer son patronyme. Mais quand on termine second en jetons, on change souvent d’avis…

Chipcount du Day 1A :

André Comemale 162 000
Mohamed Idri 159 000
Rafi Balabanian 133 000
Miquel Riera 130 000
J.C Thomas 108 000
David Moles 90 000
Patrice Chamarre 84 800
Aurélien Deguisne 80 500
Xiaolen Chen 79 000
Marc Sitbon 66 500

Hélève Favier 49 500
Kristjan Muro 48 500
Josep Valls 41 500
Loïc François 32 000
Florence Fleury 30 500
Kaarel Lepik 28 500

Aurélien se souviendra de sa première fois

27 Juin 2019 - 23:42 - Status posted by Maxime Arnou


Un seul qualifié Unibet était présent dans le field de ce Day 1A, Aurélien Deguisne. Celui qui joue son premier tournoi live d’envergure, après avoir gagné un ticket UDSO l’an passé via un sat à 50 € sur Unibet.fr, possédait un stack de 80 000 jetons à 30 minutes de la fin de la journée. Il faut dire qu’il venait de prendre un pot conséquent à Hélène Favier

Après une relance de cette dernière en fin de parole, Aurélien se contente de payer depuis sa big blind avec une paire de Valets. Il va ensuite check-call deux barrels sur un tableau J-5-2-A… Et check une dernière fois la river 2. Hélène mise une troisième fois, pour 4000… Et évidemment, Aurélien place un gros check-raise à 20 000 ! Hélène tombe dans le piège et paye avec les Barbus, bien insuffisants contre le full house du Breton. Fair-play après ce coup perdu, elle félicite son adversaire mais redescend à 70 000.

Quant à Aurélien, qui s’est notamment échauffé pour ce tournoi en jouant quelques parties gratuites au bowling de Rennes Alma (qui dispose aussi de dix tables de poker) mais également à Perros-Guirec, il devrait revenir au Day 2 avec un stack dans la moyenne.

François l’Espagnol

27 Juin 2019 - 22:59 - Status posted by Maxime Arnou


Après trois belles assiettes de tapas dégustées avec Daniel Duthon et votre serviteur au bar du casino durant le dinner-break (agrémentées de deux bouteilles de vin blanc à 2 €, bon plan à connaître), Loïc François a tout de suite remporté un joli pot à la reprise : après un open à 2500 en MP, la Small blind paye et Loïc complète en BB avec . Sur le flop , la SB openshove 17 500, et Loïc, qui vient de trouver la middle pair et un flush draw, décide de reshove. Le relanceur initial passe ce qu’il dira être As-Valet, et la SB montre . Le turn est un , la river une blank, ce qui permet à Loïc de dépasser enfin le starting stack, avec 68 000 ! « J’étais obligé d’y aller, explique le croupier de profession. Le vin a fait son effet ! » Un coup qui va en tout cas faire plaisir à ses stakers…

Reprise

27 Juin 2019 - 22:29 - Status posted by Maxime Arnou


Les survivants, désormais réunis sur deux tables, ont repris la partie. Finalement, nous jouerons encore deux niveaux de 50 minutes dans ce Day 1 A.

Dinner-break : un Espagnol au sommet

27 Juin 2019 - 21:05 - Status posted by Maxime Arnou

Quelques news du front (enfin surtout de la table des regs) :

Florence Fleury, qui de son propre aveu a passé « deux heures avec 8000 », a doublé contre Hélène Favier (A-6 > A-2) pour remonter à 19 000
Loïc François se demandait quand il allait enfin dépasser le stack de départ
André Comemale continue son ascension : il vient d’engranger 27 000 jetons supplémentaires en sortant un joueur avec deux As contre deux Huits à tapis préflop, pour monter à 115 000

Il reste 17 joueurs (sur 26 inscriptions) qui viennent de partir en dinner-break pour 75  minutes. La partie reprend à 22h10 au level 9 (blindes 600/1200 Bouton Ante 1200).


David Moles, actuel chipleader de cet UDSO Costa Brava, possède 200 000 jetons, soit quatre stacks de départ. 5ème en 2013 et 6ème en 2016, il connait la route pour aller loin dans ce tournoi…

Action regs

27 Juin 2019 - 20:22 - Status posted by Maxime Arnou

Il y a beaucoup d’action à la table d’Hélène Favier et André Comemale, les réguliers du circuit UDSO…

La première vient notamment de remporter un gros coup : aux blindes 400/800 Bouton Ante 800, ils sont trois sur un flop , et le pot, qui a été surrelancé préflop, fait déjà plus de 20 000 jetons. Hélène, en Big blind, check, un joueur mise, l’autre paye et la Française se contente de suivre. Sur le turn , elle check encore, l’initial raiser mise 5 000, payé une nouvelle fois. Mais Hélène change de stratégie et 3-bet à 10 500… « Je voulais faire 12 000 », explique t-elle. Du coup, elle obtient un call, et mise 13 500 sur la river . Son adversaire réfléchit longtemps avant de passer… Hélène, qui était nutsée dans ce coup comme elle nous l’a confié, grimpe à 75 000.

Son voisin de table André Comemale est encore mieux loti avec 90 000, mais les a gagnés de façon moins académique. En gros, le vétéran a envoyé son tapis avec J-T sur un flop K-8-9, et a été payé par 9-8 pour deux paires. Turn 10, river J… Très fairplay, son adversaire, qui était couvert, tapote la table en quittant son siège, sous les regards interloqués des autres joueurs…


Hélène, à gauche, a obtenu du casino que la climatisation soit baissée… Elle nous raconte qu’au casino du Havre, pour la même demande, on lui a offert une vodka-pomme pour se réchauffer ! A droite, Florence Fleury ne possède pas plus de 20 000 jetons.

Un mal pour un bien

27 Juin 2019 - 19:11 - Status posted by Maxime Arnou


Le circuit UDSO est une affaire d’habitués, et André Comemale est l’un d’entre eux : « Je les joue tous ! » confirme le senior, qui a vu Hélène Favier s’asseoir à sa droite (elle vient de re-entry). « J’ai été à San Remo, à Divonne… C’est mon petit plaisir. » Le Toulousain, qui avait mal commencé sa journée, va d’ailleurs pouvoir continuer à kiffer, puisqu’il vient de doubler son tapis !

Après une relance à 1600 d’un Espagnol en début de parole (blindes 300/600 Bouton Ante 600), Hélène paye au bouton, et André porte les enchères à 3600 depuis la petite blinde. Ses deux opposants payent, et André décide de checker le flop . L’Espagnol envoie alors 6100, et Hélène suit… Sauf qu’André décide de 3-bet shove pour un total de 23 000 ! L’Espagnol tank un peu avant de payer, et Hélène passe à regrets. André montre , et joue contre un ambitieux « J’ai passé la meilleure main, j’avais deux paires ! » déplore la gagnante de l’UDSO Divonne. Le turn et la river laissent l’avantage à André, qui passe à 64 000 alors que nous allons atteindre la troisième pause de ce Day 1A.

A noter que Daniel Duthon, qui représente la plate-forme de staking GoToLive, qu’il a créée, est donc présent à Lloret. Il va notamment soutenir l’un de ses ami qui porte son logo, Loïc François. Le Suisse explique qu’il va peut-être se contenter de jouer quelques Sides Events en Catalogne…

Le poker plutôt que la fiesta

27 Juin 2019 - 18:16 - Status posted by Maxime Arnou


On le sait, les croupiers ne manquent jamais une occasion de taper le carton entre deux déplacements professionnels. Nombre d’entre eux étaient d’ailleurs présents à Lloret pour le Sismix il y a un mois, mais un seul est revenu jouer cet UDSO, en la personne de Loïc François. Venu en compagnie de Daniel Duthon, le Lyonnais nous explique que tous ses collègues sont actuellement à Lille. « Ils fêtent un anniversaire, » explique celui qui a terminé 7ème de l’Unibet Open Cannes en 2015 (pour un gain de 13 800 €, sa meilleur perf’ à ce jour). « Moi, je suis ici pour m’amuser et prendre du plaisir à table. » Si Loïc avait mal commencé, il vient cependant de doubler son tapis…

Après un limp UTG, un joueur raise à 1800 en middle, et Loïc paye au bouton. La small blind complète, et le limpeur s’écarte… Le flop vient avec trois carreaux, et le relanceur c-bet à 3500. Seul le Rhodanien suit pour voir un au turn… Et Loïc se voit alors demander ses derniers 15 000 ! Après cinq secondes de réflexion, il pose ses derniers jetons au milieu avec pour brelan, tandis que son adversaire possède . Aucun carreau ne poppe sur la river, permettant à Loïc de revenir aux alentours du stack de départ avec 46 000 jetons.

Des débuts en douceur

27 Juin 2019 - 17:51 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que nous entamons le 5e niveau de ce Day 1A (blindes 200/500 « Bouton Ante » 500), le tableau indique 23 entrées pour 19 joueurs encore en course, alors qu’une quarantaine de joueurs devraient tenter leur chance aujourd’hui. Parmi eux, on retrouve quelques « francès », comme Loïc François, André Comemale, Frédéric Bapaume, Laurence Fleury, Patrice Chamarre, Xavier Campeny, Aurélien Deguisne (qualifié Unibet), Mohamed Idri, mais aussi Paolo Cicero, Andrea Green, et trois joueurs anglais, sans oublier quelques Espagnols et Nordiques.

Hélène Favier, plutôt deux fois qu’une

27 Juin 2019 - 16:34 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que le Day 1 A débute tranquillement avec trois tables actives à la fin des niveaux 1 et 2, deux joueurs ont déjà été éliminés . Parmi eux, un visage bien connu du circuit UDSO, en la personne d’Hélène Favier, actuellement en tête du Leaderboard de la Saison X, elle qui a gagné l’UDSO Divonne en janvier. « Ce n’est pas possible ! Depuis le mois de septembre, lors de tous les tournois que je joue, je suis obligée de buy-in deux fois le Day 1 A ! » Bis repetita dans ce Main Event donc, puisqu’Hélène, qui joue maintenant tous les UDSO pour gagner ce fameux Leaderboard, n’a pas tenu plus d’une heure… En attendant de re-entry dans quelques niveaux, cette habituée du Florida Poker Tour, qui se joue ici-même deux fois par an, va faire une petite pause. « Je n’ai pas l’habitude de jouer au rez-de chaussée, c’est tout petit par rapport à la grande salle du premier. » Nul doute qu’elle s’y habituera rapidement si elle monte quelques belles piles de jetons…

Vous pouvez également retrouver son interview vidéo suite à sa victoire à Divonne en janvier… Souvenirs, souvenirs.

Coverage Unibet DeepStack Open Lloret de Mar 2019

27 Juin 2019 - 15:54 - Status posted by Maxime Arnou

Christian Fernandez, la loi du plus fort

30 Juin 2019 - 20:10 - Status posted by Maxime Arnou

Intouchable : tel pourrait être l’adjectif pour décrire Christian Fernandez dans cette finale du Main Event UDSO Lloret de Mar 2019. En effet, le Sudiste aura littéralement marché sur la table durant quatre heures, écrasant un à un ses concurrents. Jugez plutôt : Christian s’est chargé lui-même d’éliminer ses six derniers adversaires en table finale !

Pourtant, Christian a mis un peu de temps avant de lancer la machine, lui qui avait entamé les hostilités en tant que chipleader, un cheveu devant Joaquin Garcia. Puis le Français s’est détaché en sortant Patrice Chamarre (7e), puis Frédéric Cantier (6e) et Joaquin Garcia (5e) dans la foulée. Après l’élimination du dernier Espagnol de ce tournoi, Christian possédait plus de 60% des jetons en circulation. Bon prince, il a malgré tout accepté de dealer avec ses trois derniers adversaires, leur laissant à chacun 7300 € et se contentant lui de 10 000 €, alors que le prizepool de base assurait 13 540 € au vainqueur. Les quatre survivants ne jouaient alors plus que pour le titre.

A partir de là, les éliminations de Michael Duché (4e) et André Comemale (3e) ne furent qu’une formalité pour Christian. Et s’il a brièvement perdu le chiplead lors du heads up contre Antoine Medeschini, qu’il avait pourtant débuté avec une très confortable avance, la machine Rodriguez est invariablement repassée en tête pour finir par l’emporter sur une main anecdotique, alors que les deux joueurs voulaient en finir.

Au moment de revenir sur cette finale, Christian nous assurait que pour lui, le tournant du match avait eu lieu en début de journée : « Je savais que la seule qui pouvait m’atteindre était l’Estonienne (Kelly Limonova, 3e en jetons au départ de la TF). Pour moi, c’était la plus dangereuse. Elle voulait me jouer, et on a disputé un coup important rapidement : je savais que si je le gagnais, je serai tranquille. Ça c’est bien passé, j’ai pris 500 000 sur le coup et elle est sortie peu après. » D’ailleurs, glissons un petit mot sur Kelly Limonova, qui termine donc 9e pour 1100 € : l’Estonienne n’a pas démérité dans ce tournoi, et on aurait aimé la voir tenir un peu plus longtemps aujourd’hui.

Pour en revenir à Christian, le Catalan nous expliquait que tout s’était passé comme sur des roulettes : « Je n’ai pas eu de problèmes particuliers dans cette finale, pas de moments difficiles. J’ai touché beaucoup de cartes, eu pas mal de chance, sans prendre beaucoup de risques. A quatre joueurs restants, j’ai accepté de dealer parce que j’ai l’habitude de le faire, et parce que ce n’était pas si moche, même pour moi. »

Un deal qui lui a assuré 10 000 €, une somme que ce retraité, qui joue au poker depuis dix ans, va certainement réinvestir dans d’autres tournois : « Je joue des épreuves de 150 à 500 € tous les weekends, assure t-il. Je viens d’ailleurs jouer chaque mois le tournoi mensuel de Lloret, que j’ai déjà gagné, et je viens tous les ans pour le DSO, c’est un endroit qui me convient bien. J’habite à la frontière française, donc je joue beaucoup à Peralada et à Barcelone aussi. Je bouge toute l’année, de Marrakech à Vegas où je suis resté une semaine en 2019. Les Américains sont assez frileux, ce n’est pas très dur, du coup j’ai remporté deux tournois en une semaine, ça m’a payé mon voyage ! » Même s’il relativisait l’importance de ce titre UDSO, le volubile Christian Fernandez aura également marqué ce tournoi de sa bonne humeur et de sa gouaille, et nul doute qu’on le reverra très bientôt sur le circuit, pourquoi pas sur la DSO Cup de La Grande-Motte dans deux semaines.

Concernant cette étape de Lloret, elle aura évidemment été décevante en terme d’affluence (86 entrées à 550 € pour le Main Event, dont 15 re-entries), mais a accouché d’un festival à échelle humaine, où les habitués comme les qualifiés ont pu passer un bon moment. On devrait d’ailleurs en retrouver quelques-uns lors de la prochaine étape de l’Unibet Deepstack Open, qui se déroulera à Gujan-Mestras du 21 au 25 août prochain. Amis lecteurs, merci de nous avoir suivis et rendez-vous dès le 12 juillet sur le Blog Unibet Poker pour le coverage de la DSO Cup La Grande-Motte !

Les résultats du Main Event UDSO Lloret de Mar

Buy-in : 550 € – 86 entrées (dont 15 re-entries)
Prizepool de 42 140 € – 9 places payées

Vainqueur : Christian Fernandez 10 000 €*
Runner-up : Antoine Medeschini 7300 €*
3ème : André Comemale 7300 €*
4ème : Michael Duché 7300 €*
5ème : Joaquin Garcia 3000 €
6ème : Frédéric Cantier 2500 €
7ème : Patrice Chamarre 2000 €
8ème : Charles Vidal 1500 €
9ème : Kelly Limonova 1100 €

*après un deal à quatre


Le vainqueur en compagnie de son ami Basil Chantzis, qui représentait Texapoker, partenaire de l’UDSO, à Lloret

Antoine Medeschini runner-up

30 Juin 2019 - 19:05 - Status posted by Maxime Arnou

L’issue du duel final entre Christian Fernandez et Antoine Medeschini ne faisait guère de doute. Pourtant, alors qu’on pensait le scénario déjà écrit d’avance, tout ne s’est pas vraiment déroulé comme prévu… Après avoir débuté le duel avec un désavantage en jetons de plus de sept contre un, Antoine Medeschini a joué crânement sa chance, commençant par doubler avec 9-6 contre A-J, pour grimper à 1 700 000. A la faveur d’autres coups gagnés, il passait ensuite à 2 000 000, puis 2 600 000, volant à ce moment le fauteuil de chipleader à Christian, patron incontesté du tournoi depuis le début de la finale. Et si le miracle se produisait ?

Mais il était dit que Christian ne resterait pas malchanceux très longtemps : à la faveur d’un duel K-9 contre K-6 à tapis préflop, il repassait largement devant Antoine. Mais celui-ci trouvait encore un double-up avec son fameux 9-6, qui gagnait cette fois-ci contre K-7, à l’issue d’un board . Visiblement, les deux joueurs souhaitaient en terminer rapidement, vu l’absence d’enjeu financier dans ce duel.

Et au bout de 35 minutes d’affrontement, Christian partait une nouvelle fois à tapis, avec . Antoine décidait de payer avec… , et le board tombait comme une évidence, à l’image du tournoi de Christian : un flop :10c, un turn qui donnait l’avantage à Medeschini… et une river , qui lui permettait de contrefaire les deux paires d’Antoine !

Antoine Medeschini, qui aura été discret mais surtout efficace durant ce tournoi, termine donc deuxième pour un gain de 7300 €, son second résultat seulement en tournois live !

Christian Fernandez est donc le grand vainqueur de Main Event UDSO Lloret de Mar 2019 !

Heads up final : Fernandez vs Medeschini

30 Juin 2019 - 18:51 - Status posted by Maxime Arnou

Il est 17h30 au Gran Casino Costa Brava, et il ne reste que deux joueurs en course dans ce Main Event UDSO. Alors qu’il n’y a plus d’enjeu financier, Christian Fernandez (à gauche) part largement favori pour le titre avec un tapis de 3 700 000, contre un maigre 500 000 chez son adversaire Antoine Medeschini (à droite), qui détient 13 blindes ! Le duel pourrait vite connaître son épilogue…

Comemale pas dominant

30 Juin 2019 - 18:40 - Status posted by Maxime Arnou

Quelques instants plus tard, c’est André Comemale qui se fait emporter par la tornade Christian Fernandez, qui va d’ailleurs peut-être donner son prénom au prochain ouragan américain. Le vétéran shove 500 000 avec une paire de Huit, et Christian paye avec A-7. Pas la peine de vous faire un dessin, un As arrive tout de suite au flop… « Pourtant, je tirais la flush jusqu’au bout », déplore André.

Au moment de faire le bilan de ce Main Event, qui lui rapporte donc la somme de 7300 € (son plus gros gain en tournois live depuis 2015), André avoue qu’il aurait aimé un field plus conséquent (pour rappel, le Main Event a enregistré 86 entrées) : « C’est un tournoi qui aurait mérité plus de participants, il y avait un bon état d’esprit. Je tiens aussi à féliciter un grand Monsieur, Christian Fernandez, qui a accepté de partager les gains. Je lui ai même proposé de prendre les 13 450 € de la première place, mais il a refusé… Concernant mon propre tournoi, j’ai beaucoup souffert après la fin du Day 1, que j’avais terminé avec 160 000. » André Comemale, très respecté par ses adversaires et qui a d’ailleurs endossé le rôle de médiateur/banquier sur ce tournoi quand il a fallu discuter argent, a donc prouvé qu’il fallait encore compter avec lui à une table de poker. Il ajoute une 64ème ligne Hendon Mob à son palmarès.

Duché douché

30 Juin 2019 - 18:04 - Status posted by Maxime Arnou

On savait que la phase de 4-handed n’allait pas durer longtemps… Quelques minutes après la reprise du jeu, Christian Fernandez relance à 125 000 (blindes 20 000/40 000 Bouton Ante 40 000), et Michael Duché 3-bet shove pour un total de 400 000, avec A-Q. Christian suit avec une paire de Cinq et trouve directement un brelan au flop, avant qu’une inutile Dame n’arrive à la river…

« De toute façon, il n’y avait plus d’enjeu financier, c’est ce qu’il fallait faire », explique Michael. Concernant mon tournoi, tout s’est très bien passé jusqu’aux demi-finales, où j’étais chipleader en arrivant à table. A partir de là, j’ai dégringolé, pour arriver shortstack en finale. Quand j’ai passé la bulle, je me suis dit que ce tournoi était pour moi. » Et on peut dire que Michael n’aura pas démérité dans cette finale, où il était revenu d’entre les morts et pouvait espérer se mêler à la lutte pour le titre. Jusqu’à ce qu’il croise la route de Christian Fernandez… Michael repart donc chez lui plus riche de 7300 €, ce qui constitue le second plus gros gain de sa carrière en tournois live.

Deal à quatre : plus que le trophée en jeu !

30 Juin 2019 - 17:51 - Status posted by Maxime Arnou

Après une longue pause de 15 minutes, les quatre survivants se sont accordés sur un deal. En effet, Christian Fernandez, malgré son énorme chiplead, a accepté qu’une partie des gains de la première place (13 540 €), qui lui semblait promise, soit redistribuée à ses trois adversaires. Au final, les quatre joueurs sont arrivés au deal suivant, alors qu’il restait 31 900 € de prizepool à se partager.

Christian Fernandez : 10 000 €
Michael Duché, Antoine Medeschini, André Comemale : 7300 €

Il n’y a donc plus d’argent en jeu dans ce tournoi, les quatre survivants vont seulement s’affronter pour le titre et le trophée. Avec trois joueurs à moins de 20 blindes, les tapis devraient voler rapidement !

Christian Fernandez fait sa loi

30 Juin 2019 - 17:22 - Status posted by Maxime Arnou

Deux mains, deux éliminations : tel est le bilan de Christian Fernandez dans le dernier quart d’heure de cette finale !

Tout d’abord, il trouve 7-7 et relance à 125 000 en début de parole. En big blind, Fred Cantier découvre deux beaux As et 3-bet à 255 000. Suivi par Christian. On vous laisse découvrir le flop : 7-7-2… Autant dire que les tapis volent rapidement au milieu, et que Fred, largement couvert par son adversaire, ne touche aucun As salvateur sur le turn et la river. Frédéric Cantier quitte le Main Event un peu énervé par ce coup, et on le comprend : ce n’est jamais facile de se faire éliminer d’un tournoi avec les Pocket Rockets en main, d’autant plus en table finale. Peut-être que le gain de 2500 € récompensant sa 6ème place suffira à apaiser sa colère, d’autant qu’il s’agit de son premier résultat important en tournois live.

Dans la foulée, c’est-à-dire sur la main suivante, c’est Joaquin Rodriguez qui pousse son tapis de 345 000 au milieu, soit 11 blindes, en position UTG+1. Tout le monde passe jusqu’à Christian, qui paye tout de suite avec . L’Espagnol,, muni de , va devoir passer ce coinflip pour survivre… Sa main tient sur le flop et le turn … Vous l’aurez deviné : Christian, inarrêtable, touche un de ses outs sur la river, une en l’occurrence. Joaquin Garcia encaisse 3000 € pour sa 5ème place.

Après ce coup, Christian passe à 2 700 000, soit plus de 60% des jetons en circulation à quatre joueurs left ! Autant dire qu’un énorme boulevard s’ouvre à lui…

Antoine Medeschini a demandé une petite pause pour se remettre de toutes ces émotions, et tout le monde semblait content de casser la dynamique de Christian… Accordé. Mais la clock tourne toujours… Les joueurs essayaient aussi de discuter d’un deal.

Chamarre largué

30 Juin 2019 - 16:47 - Status posted by Maxime Arnou

Un quart d’heure après le retour du break, c’est au tour de Patrice Chamarre de prendre sa chance préflop pour ses dix dernières blindes, avec une paire de Six. Deux crans plus loin, Christian Fernandez paye avec deux Valets, et reste devant à l’issue d’un tableau 8-A-3-2-9. Patrice Chamarre termine donc 7ème de ce Main Event pour un gain de 2000 €, une ligne de plus à un palmarès déjà bien fourni (25 lignes Hendon Mob depuis 2009). « Jouer au poker, je ne fais que ça, précise Patrice. J’étais à Monaco, à Cannes, après je vais à Barcelone et Prague pour l’EPT… » 19ème de l’UDSO Cup ici-même l’an passé, Chamarre sera donc parvenu à améliorer son meilleur score à Lloret. Nul doute qu’il reviendra l’année prochaine…

Christian Fernandez conforte son chiplead avec 1 800 000.

La folle remontée de Duché

30 Juin 2019 - 16:10 - Status posted by Maxime Arnou

Les tapis payés commencent à s’enchaîner dans cette finale. Michael Duché, encore lui, s’est ainsi retrouvé à caller préflop les 210 000 jetons de Patrice Chamarre, qui détenait 9-9. Avec 7-7, il ne parvient pas à gagner son 20/80, et permet à son adversaire de doubler.

Nous le retrouvons ensuite à la relance depuis le bouton, et seul Antoine Medeschini défend sa big blind en ajoutant les 35 000 jetons demandés. Ce dernier check le flop , et Michael mise 90 000. Antoine check-raise alors à tapis, et Michael snap pour ses derniers 330 000 avec pour deux paires ! Antoine se voyait beau avec , mais doit s’incliner suite à l’apparition d’un turn . Il tombe à 400 000 tandis que Michael, qui pour rappel n’avait que 245 000 il y a 1h45, passe à 700 000. Décidément, tout va très vite dans cette finale…

Les sept joueurs restants sont partis en pause pour dix minutes. Ils reprennent la partie aux blindes 15 000/30 000 Bouton Ante 30 000 pour un average à 614 286.

Vidal vidé

30 Juin 2019 - 15:56 - Status posted by Maxime Arnou

Peu après, c’est Charles Vidal qui se retrouve en difficulté. Car oui, un coinflip perdu fait très mal vu les profondeurs de tapis effectives… Ce coinflip, Charles l’a perdu avec 10-10 contre K-Q chez Frédéric Cantier, pour tomber à 100 000 jetons tout rond, ce qui ne représentait plus que 4 blindes au level 22 (blindes 10 000/25 000 Bouton Ante 25 000)… Alors quand il découvre en fin de parole peu après, Charles fait logiquement tapis. Juste à sa gauche, Michael Duché paye, et les blindes passent. L’ex-shortstack possède les American Airlines… Le croupier sort un flop , et un sur le turn qui donne un peu d’espoir à Charles… Mais la river est un inutile .

Charles Vidal, qualifié online pour 50 € sur Unibet.fr, encaisse 1500 € et multiplie donc son investissement de départ par 30. « J’étais venu avec 550 € au cas où, mais finalement ça ne m’a pas servi, se réjouissait l’homme à la casquette. Sur ce tournoi, je reviens de loin. Je suis tombé à 20 000 après avoir perdu full contre carré au Day 1B, aux blindes 1000/2500. Personne n’aurait misé sur moi. Sinon, c’est un peu frustrant d’être éliminé quand on ne fait pas beaucoup de live… » Charles repart malgré tout avec le sourire, et va pouvoir aller encourager son cousin (qui joue le Bounty Progressif), ce dernier l’ayant bien soutenu dans le rail durant le Day 2.

Oh my god, they killed Kelly !

30 Juin 2019 - 15:33 - Status posted by Maxime Arnou

Kelly Limonova était la dernière femme en course dans ce Main Event, et elle possédait même le troisième tapis au départ de la journée. Mais vu la moyenne peu élevée, on savait que la donne pouvait changer à tout moment…

Tombée à 195 000, soit dix blindes suite au coup perdu (et raconté dans le post précédent) contre Christian Fernandez notamment, l’Estonienne voit André Comemale relancer UTG. Au bouton, elle décide de 3-bet shove avec . Les blindes passent, et comme on pouvait s’y attendre, André est armé jusqu’aux dents avec . Le board est finalement fatal à Kelly, qui nous quitte au bout d’une heure de jeu dans cette finale. Première éliminée de la TF, elle encaisse 1100 €, le premier palier du payout de ce tournoi, et ne semblait pas avoir de regrets au moment de quitter l’aire de jeu. Kelly aura fait montre d’un talent certain durant cet UDSO Lloret… Quant à André, il grimpe à 560 000.

Les Bleus à la fête

30 Juin 2019 - 15:19 - Status posted by Maxime Arnou

En ce début de finale, la table reste assez sage : les joueurs vont voir des flops, sans se mettre en danger préflop, et n’engagent pas leurs jetons avec des mains marginales, surtout les Français. Cela nous donne l’occasion d’assister à quelques showdowns sympathiques…

Par exemple, Christian Fernandez nous raconte qu’il a relancé au cut-off, payé par Kelly Limonova en BB. Christian c-bet le flop 3-3-7, payé par l’Estonienne. Le turn 7 est checké, et Christian fait face à une très grosse mise de 200 000 sur la river 4. Il décide de call avec 9-9, et Kelly muck son jeu. Elle tombe à moins de 250 000.

Antoine Medeschini ne fait pas beaucoup de bruit depuis le début de ce tournoi, mais mine de rien, il vient de se hisser dans le top 3 de la finale

Peu après, c’est Joaquin Garcia qui ouvre à 45 000 UTG, payé par Antoine Medeschini juste à sa gauche. L’Espagnol envoie 55 000 sur le flop , payé par le Français. Le turn est un , et après réflexion, Joaquin mise 140 000. Mais Antoine place alors un min-raise à 280 000, se laissant 10 000 jetons derrière. Joaquin décide de faire tapis, et Antoine suit prestement. Les jeux sont révélés : chez l’Espagnol, et chez le Français, qui possède les nuts et un redraw nuts ! La river est d’ailleurs un qui assoit définitivement son avantage… Antoine grimpe dans le top 3 de cette finale avec un tapis de 1 000 000, tandis que Joaquin tombe à 350 000.

Une chose est claire, ce début de finale tourne décidément à l’avantage des Français…

Départ idéal pour Michael Duché

30 Juin 2019 - 14:47 - Status posted by Maxime Arnou

Tous les Français étaient là à l’heure en ce début d’après-midi : il faut dire qu’une partie d’entre eux n’avait plus trop de jetons… D’ailleurs, le premier à bouger dans cette finale fut le shortstack officiel Michael Duché.

Suite à un open d’André Comemale au cut-off, Michael, qui ne possède pas plus de 12 blindes, complète sa BB avec . Il trouve un très beau flop K-6-J, et se contente de payer le c-bet à 60 000 du vétéran. Le turn est un 5, et Michael check encore, poussant André à miser 100 000. Michael relance pour l’intégralité de ses derniers jetons, soit 115 000, et André call avec . Drawing dead, il voit le croupier poser un inutile 10 river, et laisse Michael remonter à 500 000. « Back in the business ! » se réjouit-il.

Du coup, André n’a plus grand-chose, et décide sur la main suivante d’open-shove ses derniers 160 000 avec A-8. Payé par Kelly Limonova depuis les blindes avec K-Q, il double à l’issue d’un tableau 7-4-J-7-6 pour remonter à 360 000. L’Estonienne chute à 375 000.

Début du Day 3 : la table finale est lancée !

30 Juin 2019 - 14:17 - Status posted by Maxime Arnou

Il est bientôt 14 heures au Gran Casino Costa Brava et la table finale du Main Event UDSO Lloret de Mar 2019 va débuter dans quelques minutes ! Les neuf finalistes sont en train de s’installer en table, avant de reprendre la partie au début du level 21 (blindes 10 000/20 000 Bouton Ante 20 000) : il restait 47 minutes à jouer dans ce niveau à la fin du Day 2, mais le floor manager a décidé de redonner 13 minutes en plus aux joueurs, pour compenser le temps perdu pendant la phase de main-par-main notamment. Tout le monde est assuré d’encaisser 1100 €, mais les finalistes viseront mieux : le trophée (une belle ceinture de boxe UDSO) et les 13 540 € promis à la gagne…

Christian Fernandez est chipleader, tandis que Michael Duché est shortstack. L’analyse des forces en présence est à retrouver dans notre dernier post du Day 2. Pas un bruit ne règne à table à part le cliquetis des jetons… Place à la concentration, place au jeu !

La composition de la table finale :

Siège 1 : Charles Vidal (France) 295 000 (15 Big Blinds)
Siège 2 : Michael Duché (France) 245 000 (12 BB)
Siège 3 : Kelly Limonova (Estonie) 545 000 (27 BB)
Siège 4 : Joaquin Garcia (Espagne) 770 000 (38 BB)
Siège 5 : Antoine Medeschini (France) 500 000 (25 BB)
Siège 6 : Frédéric Cantier (France) 270 000 (13 BB)
Siège 7 : Patrice Chamarre (France) 410 000 (20 BB)
Siège 8 : André Comemale (France) 385 000 (19 BB)
Siège 8 : Christian Fernandez (France) 780 000 (39BB) (chipleader)

Le chipcount de la finale :

Christian Fernandez 780 000
Joaquin Garcia 770 000
Kelly Limonova 545 000
Andre Medeschini 500 000

Moyenne : 477 778

Patrice Chamarre 410 000
André Comemale 385 000
Charles Vidal 295 000
Frédéric Cantier 270 000
Michael Duché 245 000

Le prizepool du tournoi :

Vainqueur : 13 540 €
Runner-up : 8500 €
3ème : 6000 €
4ème : 4000 €
5ème : 3000 €
6ème : 2500 €
7ème : 2000 €
8ème : 1500 €
9ème : 1100 €

Début du Day 3 ici à 14h

28 Juin 2019 - 15:08 - Status posted by Unibet

Retrouvez le coverage du Final Day ici à 14h

Fin du Day 2 : Christian Fernandez et Joaquin Garcia en tête pour la finale

30 Juin 2019 - 1:53 - Status posted by Maxime Arnou

C’est une journée un peu hachée que nous avons vécue dans ce Main Event UDSO Lloret de Mar. Un Day 2 débuté avec 43 survivants, qui a en effet alterné entre des phases un peu folles, et des moments beaucoup plus sages… Les deux premières heures de jeu ont par exemple été très animées, avant que l’action ne ralentisse sévèrement une fois le field tombé à 21 joueurs, avec des éliminations au compte-gouttes jusqu’au dinner-break, où il restait encore 15 survivants. Et au retour de la pause-dîner, les joueurs avaient visiblement décidé de zapper la digestion, puisque l’on assistait à cinq sorties presque simultanées, dont celle de l’un des top players du Leaderboard UDSO, Jurg Neuhaus (11ème).

10 survivants pour 9 places payées : c’était donc l’heure de la bulle du tournoi. Une bulle qui s’est avérée rocambolesque… Les joueurs, répartis alors sur deux tables de cinq, ont voulu payer le 10ème, parvenant à collecter 460 €. Mais durant le main-par-main, une table jouait au poker, tandis que l’autre non ! Il fut finalement décidé de réunir tout le monde sur une même table pour mettre fin à cette situation. Cette bulle aura finalement duré près de deux heures trente, jusqu’à la sortie de Rafi Balabanian en 10ème place.


Christian Fernandez, chipleader, mène les troupes françaises

Cela permet donc à neuf joueurs d’entrer dans l’argent et d’atteindre la table finale officielle. Deux favoris se dégagent naturellement, avec une belle avance sur la concurrence : le chipleader Christian Fernandez (780 000) et l’Espagnol Joaquin Garcia (770 000), qui se tiennent dans un mouchoir de poche. Si le premier a monté assez rapidement un gros tapis qu’il a su faire fructifier durant toute la journée, le second aura surtout fait la différence dans les derniers niveaux.

Attention également à l’Estonienne Kelly Limonova, la chipleader du Day 1B (545 000), qui a montré qu’elle faisait partie des meilleurs joueurs de ce field. Sans oublier les six autres Français de cette TF, qui auront tous leur mot à dire, comme l’expérimenté André Comemale, le chipeader du Day 1A, (385 000) ou Patrice Chamarre (410 000), tandis que Michael Duché sera le shortstack officiel (245 000). Mais avec une moyenne fixée à 23 big blinds, tout pourra aller très vite dans un sens comme dans l’autre.

Kelly Limonova (3ème en jetons) et Joaquin Garcia (2ème), assez complices à table, tenteront de contrecarrer les plans du clan tricolore

Une finale qui débutera à 14 heures au Gran Casino Costa Brava, alors que la partie reprendra au level 21 (blindes 10 000/20 000 Bouton Ante 20 000). Si tout le monde est assuré d’encaisser 1100 €, les neufs survivors auront les yeux rivés sur le trophée et les 13 540 € promis à la gagne… On se retrouve en direct sur le coverage pour vivre le dénouement de ce tournoi ! Allez les Bleus !

La composition de la table finale :

Siège 1 : Charles Vidal (France) 295 000 (15 Big Blinds)
Siège 2 : Michael Duché (France) 245 000 (12 BB)
Siège 3 : Kelly Limonova (Estonie) 545 000 (27 BB)
Siège 4 : Joaquin Garcia (Espagne) 770 000 (38 BB)
Siège 5 : Antoine Medeschini (France) 500 000 (25 BB)
Siège 6 : Frédéric Cantier (France) 270 000 (13 BB)
Siège 7 : Patrice Chamarre (France) 410 000 (20 BB)
Siège 8 : André Comemale (France) 385 000 (19 BB)
Siège 8 : Christian Fernandez (France) 780 000 (39BB) (chipleader)

Le chipcount de la finale :

Christian Fernandez 780 000
Joaquin Garcia 770 000
Kelly Limonova 545 000
Andre Medeschini 500 000

Moyenne : 477 778

Patrice Chamarre 410 000
André Comemale 385 000
Charles Vidal 295 000
Frédéric Cantier 270 000
Michael Duché 245 000

Le prizepool du tournoi :

Vainqueur : 13 540 €
Runner-up : 8500 €
3ème : 6000 €
4ème : 4000 €
5ème : 3000 €
6ème : 2500 €
7ème : 2000 €
8ème : 1500 €
9ème : 1100 €

La pire des bulles pour Rafi Balabanian

30 Juin 2019 - 1:21 - Status posted by Maxime Arnou

Après le double-up de Michael Duché, Rafi Balabanian se retrouvait avec le plus petit tapis des dix survivants. Mangé par les blindes et le Bouton Ante, le Français devait prendre des risques : alors quand il découvre une paire de Sept suite à une relance de Joaquin Garcia, il 3-bet shove ses derniers 80 000 (4 blindes), et l’Espagnol suit évidemment, en montrant . Rafi croit doubler après un flop et un turn … mais la river est un cruel qui l’envoie bouler hors de la dernière table.

Quand on dit que la bulle est la pire place du tournoi, on ne ment pas. Mais que dire alors quand on bulle en même temps les places payées et la table finale officielle ? Rafi semblait évidemment déçu, mais pas pour autant désespéré : « J’avais 300 000, et je suis tombé très bas sans perdre de gros coups. Je n’ai pas vu de jeu, c’est difficile… Cette paire de Sept était ma meilleure main depuis trois heures. »

Rafi termine donc 10ème de ce Main Event, et même s’il ne sera pas sur la photo des finalistes, il aura tout de même vécu le kiff de jouer sur la dernière table du tournoi. De plus, il n’a pas tout perdu au niveau financier : les six autres Français de la table se sont cotisés pour lui offrir 360 €, soit une partie du buy-in de 550 €, Kelly Limonova et Joaquin Garcia ne souhaitant pas participer. Si cela n’a soulevé aucun problème avec Kelly, les Francès étaient mécontents de la décision de l’Espagnol, qui avait pourtant accepté de cotiser pour la première cagnotte il y a trois heures…

Ce Day 2 se termine donc sur l’élimination de Rafi. Neuf joueurs reviendront demain pour jouer la table finale !

Michael s’en sort bien

30 Juin 2019 - 0:18 - Status posted by Maxime Arnou

Il y a de la profondeur de tapis, du coup cette bulle s’éternise depuis près d’une heure trente. Mais un joueur a fini par prendre sa chance. Tombé à 81 000 aux blindes 8000/16 000 Bouton Ante 16 000, Michael Duché réfléchit trente secondes avant de fold suite à un open de d’André Comemale. Ce dernier lui montre deux Valets.

Sur la main suivante, c’est Christian Fernandez qui ouvre les hostilités pour 35 000 jetons, et Michael snapshove. En big blind, Kelly Limonova voit un spot de 3-way pour sortir Michael, et complète. Logiquement, et même s’ils se livrent une petite guéguerre, Christian suit. Le board est checké tout du long. Confiant, Christian montre A-10, et Kelly muck… tandis que Michael montre ! Il remonte ainsi à plus de 250 000. A présent, le joueur le plus en danger est Rafi Balabanian avec 180 000.


Michael peut se rasseoir tranquillement… Quant à Kelly, elle ne comprend pas pourquoi elle a dû montrer ses cartes… La floor lui explique ensuite que c’est la règle en vigueur avec un joueur à tapis.

Les joueurs sont partis en break pour 10 minutes. Ils reprennent aux blindes 10 000/20 000 Bouton Ante 20 000.

Une bulle folklorique

29 Juin 2019 - 23:06 - Status posted by Maxime Arnou

Après l’élimination de Jurg Neuhaus, les dix survivants voulaient s’accorder pour payer le 10ème. Tout le monde était d’accord, sauf Kelly Limonova. Les neufs autres joueurs ont tout de même décidé de mettre 60 € chacun dans une cagnotte gérée par André Comemale, à l’initiative du projet. Résultat ? 540 € ont été collectés pour payer le 10ème, et donc éviter une bulle interminable.


Problème, les deux tables n’étaient pas sur la même longueur d’onde pendant le main-par-main : en table 1, aucun coup n’était disputé, laissant les blindes aux joueurs qui les avaient posées, pendant que la table 2, elle, pratiquait un poker normal. Une situation injuste pour cette dernière, car la prochaine élimination aurait forcément eu lieu sur cette table !

Du coup, Alexandre Henry, le boss du DSO et qui supervise cette bulle en l’absence de floor manager, a finalement décidé de réunir tout le monde sur une seule table, pour mettre fin à cette situation ridicule. Résultat, André a rendu l’argent aux neufs joueurs qui étaient d’accord pour le deal.

Pour la première fois du tournoi, dix joueurs sont donc réunis sur une même table et forment la pré-table finale de ce Main Event, qui fait également office de bulle du tournoi. Autant dire que la pression se fait ressentir et que les rires ont laissé place à la concentration… Le prochain éliminé repartira les poches vides, tandis que le 9ème gagnera 1100 €.

La fièvre du samedi soir

29 Juin 2019 - 22:16 - Status posted by Maxime Arnou

Décidément, tout va très vite dans cette soirée. Alors que les joueurs rechignaient à s’envoyer en l’air avant la pause-dîner, il faut croire que cette dernière les a revigorés ! Ou alors peut-être ont-ils planifié un apéro à la plage… Quoi qu’il en soit, deux nouvelles têtes viennent de nous quitter.

C’est tout d’abord Miquel Riera qui prend la porte. Après une guerre de relances préflop contre Patrice Chamarre, l’Espagnol se retrouve mal embarqué avec deux Valets contre les Dames du Français, d’autant plus qu’il est couvert. Une Dame arrive dès le flop pour conforter Patrice, qui peut ranger un stack tout neuf de 450 000, tandis que Miquel finit 12ème de ce Main Event.


Miquel Riera, à une époque où il faisait bien des misères à Kelly Limonova…

Sur la table d’à côté, c’est encore une grosse rencontre qui va faire la différence : cette fois, c’est Jurg Neuhaus qui se retrouve en danger avec contre les Dames de Christian Fernandez. Malgré deux trèfles au flop, le Suisse attend toujours sa couleur… 11ème de ce tournoi, Jurg, plutôt favori des pronostics sur ce tournoi, ne pourra donc pas disputer la bulle et ne reprendra pas de points à Hélène Favier au classement du Leaderboard. On pourrait le revoir sur le KO Progressif ou le DSO Basic prévus dimanche…

Il n’y a plus que 10 joueurs en course, c’est donc la bulle de ce Main Event. Certains joueurs se sont empressés de proposer un deal pour payer le 10ème joueur et éviter le main-par-main, qui a cependant débuté avec Basil Chantzis pour superviser tout ça…

Le coup de collier

29 Juin 2019 - 22:12 - Status posted by Maxime Arnou

Déjà trois bustos depuis le retour du dinner-break ! Si le premier a échappé à nos radars, le second est Hervé Nigues, tombé sous les balles de Charles Vidal. Hervé openshove 100 000, et Charles reshove par-dessus avec deux Valets. Tout le monde passe et à l’issue d’un baby board, c’est Charles qui remporte ce pot et grimpe à 420 000, tandis qu’Hervé échoue donc à la 14ème place.

Quelques instants plus tard, sur l’autre table, nous observons Kaarel Ledik relancer depuis le Hi-jack. En big blind, Joaquin Garcia fait monter les enchères à 75 000, et Kaarel paye pour voir un flop . Joaquin c-bet rapidement à 60 000, et Ledik décide de partir à tapis. L’Espagnol paye très vite avec , tandis que l’Estonien retourne , pour un tirage de double quinte ventrale. Le turn est un qui lui apporte un flush draw, et la river est un qui ne lui laisse que quelques jetons en main, qu’il perdra dès la main suivante (13e). Joaquin Garcia est maintenant énorme avec un tapis de 650 000.


Debout, Kareel explique ses malheurs à son rail sous les yeux de Joaquin Garcia, qui double suite à ce pot énorme

Dinner-break : la bulle se rapproche

29 Juin 2019 - 20:20 - Status posted by Maxime Arnou

Il est 20 heures : les 15 survivants partent en dinner-break pour 75 minutes. Parmi eux, on retrouve notamment Jorg Neuhaus, qui regrettait une structure « hyper longue pour un petit field. » En tout cas, le Suisse ne vas rien lâcher, lui qui compte bien dépasser Hélène Favier au Leaderboard UDSO : « Il me faut des points ! » La partie reprend vers 21h15 avec 46 minutes à jouer dans le level 18 (blindes 5000/10 000 Bounton Ante 10 000) pour un average à 286 677.

Petit chipcount alors que les Français sont encore largement majoritaires dans ce tournoi, et que neuf joueurs seront payés :

Michael Duché 400 000
Christian Fernandez 350 0000
Kelly Limonova 270 000
Charles Vidal 250 000
Andre Comemale 240 000
Jurg Neuhaus 220 000
Patrice Chamarre 200 000

Merci et au revoir

29 Juin 2019 - 19:32 - Status posted by Maxime Arnou

On l’a vu, les joueurs ne partent pas à tapis avec n’importe quoi dans ce Main Event. Exemple encore avec François-Julien aka « Spassiba » sur Unibet.fr, et Jurg Neuhaus : le Français a payé le tapis de son adversaire avec A-K, mais le Suisse possédait les Barbus. Aucun As ne vient sauver JF… Crippled, il voit André Comemale relancer à 25 000 depuis le bouton sur la main suivante, et ajoute la somme sans regarder ses cartes, se gardant environ 10 000. Une somme qu’il investit sur un flop , payé par André avec . « Spassiba » (qui se traduit par merci, en Russe) retourne 8-6, pour top paire, mais un carrreau poppe tout de suite sur le turn. André Comemale grimpe ainsi à 320 000.

Les 17 survivants sont réunis sur deux tables, formant ainsi les demi-finales du tournoi : plus que sept éliminations avant la bulle de ce Main Event.

Break : allez, on s’active !

29 Juin 2019 - 18:49 - Status posted by Maxime Arnou

C’est la troisième pause du jour, et les survivants de cet UDSO Lloret ont visiblement très envie d’atteindre la table finale. L’un d’entre eux à même foldé une quinte floppée (sur un board monocolore il est vrai) alors qu’il lui restait moins de 20BB… Il sont encore 19, seulement deux joueurs de moins qu’il y a deux heures.


On dirait que tous les joueurs veulent absolument ajouter leur portrait au tableau des vainqueurs


Reconnaissez-vous ce joueur, titré sur ce tournoi en 2016 ?

La partie reprend dans 10 minutes au level 17 (blindes 4000/8000 Bouton Ante 8000) pour un average à 226 316. Le dinner-break aura lieu dans 1h15.

Larguez les Chamarre !

29 Juin 2019 - 18:32 - Status posted by Maxime Arnou

Une seule élimination à déplorer en deux heures de jeu ! Il faut dire que la moyenne à 35 blindes ne pousse pas les 20 derniers survivants à s’envoyer en l’air. C’est par exemple le cas de Patrice Chamarre, qui après une relance de Joaquin Garcia à 12 000, décide de 3-bet à 35 000 avec A-J. L’Espagnol paye, et check le flop 8-7-J, sur lequel Patrice décide de shove directement, avec une solide TPTK : « Je sais que si je vois un Roi ou une Dame après, je suis mort, » analyse le Biarrot. Joaquin hésite, car Patrick vient tout de même de miser plus de deux fois le pot, mais finit pas call avec 10-10. Si Patrice craignait les têtes, le Roi turn et la Dame river lui offrent finalement ce coup important, qui lui permet de passer à 380 000.

On ne les bust pas comme ça

29 Juin 2019 - 17:34 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que les niveaux sont passés de 50 à 60 minutes depuis le retour du second break de la journée, aucune élimination n’est à déplorer depuis 40 minutes. Vous vous en doutez, certains joueurs ont doublé, comme Jurg Neuhaus, qui a réussi à trouver un payeur avec son tapis de 110 000, ce qui représentait tout de même 22 blindes. C’est Christian Fernandez qui a tenté de sortir le Suisse avec A-Q, mais n’a pas réussi à passer devant le A-K adverse. Attention à « Turtleman », l’un des joueurs les plus expérimentés du field, runner-up de l’UDSO Divonne en janvier dernier et qui compte déjà 14 places payées en 2019…

Pour Hervé Nigues, il a fallu aller voir le flop avec , et partir à tapis quand le croupier a déballé trois cartes plutôt à son avantage : . Opposé à   pour quinte floppée, il trouve un carreau directement au turn. « Je suis l’apprenti chattard de Christian ! », rigole Hervé, qui remonte à 215 000 après ce coup

En revanche, le tournoi est terminé pour Xiaolin Chen (photo prise lors du Day 1) et David Moles, éliminés avant le break.

On apprend également que le dinner-break de 75 minutes aura lieu à 20 heures précises.

Balabanian a la banane

29 Juin 2019 - 16:30 - Status posted by Maxime Arnou

Deux heures et demi de jeu se sont écoulées dans ce Day 2 et le field à déjà perdu plus de 50% de ses joueurs (dont Anatoly Chen), puisqu’il reste 21 survivants sur trois tables alors que nous jouons le level 14 (blindes 2000/4000 Bouton Ante 4000). L’une des dernières victimes en date ? Aurélien Deguisne, qui a perdu le flip de la survie avec A-J contre 8-8, pour finir 24ème de cet UDSO. A la sortie du casino, le qualifié Unibet réfléchissait au programme de sa journée, le Mini UDSO à 300 € qui a débuté cet après-midi étant hors bankroll pour lui. Dans le Main Event, les niveaux restent à 50 minutes, pour l’instant.

Mais d’autres joueurs ont profité du début de journée pour accaparer des jetons, à l’image de Rafi Balabanian (photo). Après une ouverture à 8000 d’Or Rudnick au bouton, il suit depuis sa Small blind avec 6-6, tout comme Michael Duché en BB. Ce dernier check le flop , et après un check des blindes, Or c-bet à 12 000. Rafi décide de prendre tout de suite de la value avec son brelan, et check-raise à 30 000. Sur le turn qui ouvre un deuxième flush draw, il mise 35 000 en donkbet, dans le but de tout mettre au milieu sur la river. Payé, le Francilien fait donc tapis pour 36 000 sur la river , et Or pose un jeton au milieu en guise de call. Il montre Q-J, pour une seconde paire bien insuffisante. Il chute ainsi à 300 000, tandis que Rafi passe à 250 000. Celui qui nous explique s’inscrire à un tournoi tous les deux ou trois mois est venu à Lloret pour jouer et profiter du soleil. On espère tout de même pour Rafi qu’il ne retournera pas trop vite à la piscine…

A cette table, Marc Sitbon a également double-up en chattant un peu : sur un flop 10-7-9, il part à tapis avec K-J et se fait payer par A-A. Heureusement pour lui, un 9 tombe au turn et lui permet de rentrer son tirages  remonter à 90 000. Quant à Michael Duché, il nous confie qu’il stagne depuis le début de la journée…

De l’Or en barres

29 Juin 2019 - 15:42 - Status posted by Maxime Arnou

Pendant ce temps, Gregory Goudon a également pris la porte. Après avoir relancé en early avec 8-8, il est payé par Or Rudnick en middle et  trouve un flop 4-4-2, qu’il c-bet. Payé. Sur le turn 7, il check et son adversaire lui demande le reste de son tapis, soit 40 000. Trop engagé, Gregory ne peut se résoudre à passer et suit, mais découvre pour brelan. La river est un 7, pas un 8, et Gregory est éliminé. Le Français a créé un monstre, puisque Rudnick possède maintenant 430 000 jetons !

 

Ils sont en vacances

29 Juin 2019 - 15:34 - Status posted by Maxime Arnou

La dernière demi-heure a été fatale à quelques joueurs bien connus de nos services, puisque Hakim Kaddour (et Florence Fleury nous ont quittés. Si on ne connait pas les circonstances de l’élimination du runner-up du FPO Lyon 2019 (que l’on devrait vite retrouver aux jeux de tables du casino), Florence est sortie sur une erreur. Un peu énervé, comme nous le confie Hélève Favier au bar du casino, Florence explique qu’elle est allé chercher un tirage couleur au Roi, mais qu’elle a confondu le Roi de coeur et le Roi de carreau : « Sans cela, je n’aurai pas bust, je ne serais pas aller au bout du coup ». Bon, son adversaire possédait le tirage couleur à l’As…

Qu’est ce qui est jaune et qui n’a pas le temps ?

29 Juin 2019 - 15:09 - Status posted by Maxime Arnou

« On ne voit ça que sur Internet ! » Voilà ce qu’à lâché un joueur du tournoi en voyant le pot disputé entre Charles Vidal et Jonathan Montes. Tout commence par une relance de Charles, payée pat l’Espagnol. Sur le flop , les deux joueurs check, et Charles mise une blinde, soit 2500 sur le turn . Jonathan suit, et Charles décide de checker la river. Jonathan place un énorme overbet à 40 000, mais voit Charles le check/raise à tapis pour 112 000 ! C’est payé dans la seconde, et pour cause : l’Espagnol détient les nuts absolues avec pour un carré ! Un peu dépité, Charles show pour full. Il conserve 24 jetons pour tenter la remontada. Quant à Jonathan, il s’empare du chiplead avec un peu plus de 330 000.

Charles garde le sourire même s’il vient de tout donner à son voisin…

Florence refleurit, Christophe se fane

29 Juin 2019 - 14:55 - Status posted by Maxime Arnou

Florence Fleury, qui avait commencé le Day 2 avec 35 000, se lève tranquillement : elle a doublé avec A-K contre Q-Q chez Christophe Dry, pour remonter à 70 000. Tombé à moins de dix blindes, Christophe est ensuite passé en mode push or fold, envoyant plusieurs fois son tapis au milieu sans être payé. Jusqu’à ce que Daniel Lopez Ruiz se réveille avec deux Dames… Même s’il possédait A-Q cette fois-ci, Christophe doit quitter l’aire de jeu après un board sans As…


Christophe Dry a laissé sa place à gauche de Florence…

Les 32 survivants sont partis en pause pour 10 minutes. Ils reprennent aux blindes 1500/300 Bouton Ante 3000 pour un average à 138 710.

Ils n’ont pas fait long feu

29 Juin 2019 - 13:59 - Status posted by Maxime Arnou

Huit joueurs nous ont quitté dans la première heure de jeu, et le plus rapide d’entre eux fut Loïc François. Sur la première main du jour et après une relance UTG du chipleader de sa table Michael Duché, le croupier décide de 3-bet shove 16 blindes UTG+1. Il est snapcall par deux As et ne parvient pas à chatter malgré un tirage de quinte ventrale sur le flop d’un tableau 10-8-7-6-7. Michael Duché empoche 36 000 jetons et se rapproche ainsi de Kelly Limonova au classement général avec 280 000…


Loïc François peut maintenant préparer tranquillement ses prochaines vacances. Apparemment, faire du bateau en Grèce est l’une des possibilités…

On a également perdu Hélène Favier, qui n’a pas rentré son tirage flush quand son adversaire avait trouvé brelan de Dames… Florence Fleury, qui a pris sa place en table 4, est toujours là avec un stack inférieur à 20 blindes.

Le seat draw pour le Day 2

29 Juin 2019 - 13:15 - Status posted by Maxime Arnou

43 joueurs sont donc répartis sur cinq tables :

TABLE 1
Nom Siège Jetons
HERVE NIGUES 1 43 600
CHARLES VIDAL 2 129 000
JONATHAN MONTES 3 224 500
ANTOINE MEDESCHINI 4 175 000
PATRICK CHAMARRE 5 84 800
JUERG NEUHAUS 6 164 000
STEPHANE FANEGO 7 48 400
AURELIEN DEGUISNE 8 81 000
JOSEP VALLS 9 41 500
   
     
TABLE 5
Nom Siège Jetons
RAFI BALABANIAN 1 133 000
CHRISTIAN HERNANDEZ 2 207 500
KRISTJAN MURO 3 41 500
FLORENCE FLEURY  4 30 900
MOHAMED IDRI 5 159 000
HILAL MIRABET 6 44 500
XIAOLEI CHEN 7 79 000
KAAREL LEDIK 8 28 500
     
TABLE 2
Nom Siège Jetons
F.J BASTOUIL 1 75 000
ROGER ROSES 2 161 000
ROBERT VIOL 3 168 000
ANDRE COMEMALE 4 162 000
JORDI CAMOMINAS 5 31 500
HAKIM KADDOUR 6 76 500
J.C THOMAS 7 108 000
MICHAEL DUCHE 8 236 000
LOIC FRANCOIS 9 32 000
     
     
TABLE 3
Nom Siège Jetons
GUILLAUME MOLINOD 1 121 000
RAFAEL BERNALEU 2 41 000
CLAUDE DELBOURG 3 49 000
JOAQUIN GARCIA 4 94 500
KELLY LIMONOVA 5 301 000
MIQUEL RIERA 6 138 000
ANATOLY CHEN 7 46 000
JULIEN AUBINEL 8 28 000
JEROME ZENONI 9 18 000

 

TABLE 4
Nom Siège Jetons
DAVID MOLES 1 90 000
MARC SITBON 2 66 500
HELENE FAVIER 3 49 500
CHRISTOPHE DRY 4 35 000
FREDERIC CANTIER 5 165 500
GREGRY GOUDON 6 60 500
DANIEL LOPEZ RUIZ 7 85 000
OR RUDNICK 8 260 500
     
   

Début du Day 2 : en route vers la finale

29 Juin 2019 - 13:14 - Status posted by Maxime Arnou

Bonjour à tous ! Nous sommes de retour au Gran Casino Costa Brava pour le Day 2 ce Main Event UDSO. 43 joueurs ont pris place aux tables, avec Kelly Limonova en tant que large chipleader. Nous démarrons aux blindes 1000/2000 Bouton Ante 2000 pour un average à 100 000.

A priori, nous jouerons encore 3 niveaux de 50 minutes, avant que les levels ne passent à 60 minutes pour la fin de la journée. On ne sait pas encore si nous irons jusqu’à la finale ce soir : la réflexion est en cours chez Alex Henry, le boss du DSO… C’est parti pour une nouvelle journée de poker !

Le prizepool du tournoi : 13 540 € pour le vainqueur

29 Juin 2019 - 13:10 - Status posted by Maxime Arnou

Les organisateurs ont dévoilé la répartition du prizepool de ce Main Event UDSO Lloret de Mar : l’épreuve a donc généré 86 entrées à 550 €, pour un prizepool total de 42 140 € une fois le fee et les prélèvements de l’Etat espagnol déduits. Neuf joueurs seront payés un minimum de 1100 €, et le vainqueur empochera tout de même 13 540 €. Il faudra donc atteindre la table finale pour faire l’argent !

La répartition du prizepool :

Vainqueur : 13 540 €
Runner-up : 8500 €
3ème : 6000 €
4ème : 4000 €
5ème : 3000 €
6ème : 2500 €
7ème : 2000 €
8ème : 1500 €
9ème : 1100 €

Début du Day 2 à 13h

28 Juin 2019 - 15:07 - Status posted by Unibet

Retrouvez le coverage du Day 2 ici à 13h

Fin du Day 1 B : Kelly touchée par la grâce

29 Juin 2019 - 0:55 - Status posted by Maxime Arnou

Dix heures de jeu ont été nécessaires pour boucler ce Day 1B achevé vers 23h45 ce vendredi, et qui aura finalement enregistré un total de 60 inscriptions à 550 € (dont 9 re-entries). Avec les 26 entrées du Day 1A, ce Main Event UDSO Lloret de Mar 2019 s’achèvera donc avec un total de 86 inscriptions (dont 15 re-entries), une déception par rapport aux chiffres habituels des tournois du circuit.

Parmi les survivants du jour, une joueuse aura particulièrement brillé, en la personne de Kelly Limonova, qui a monté des jetons patiemment pour terminer avec 301 000, soit six stacks de départ et un tapis synonyme de chiplead. De l’aveu de ses adversaires à table, l’Estonienne, assez expérimentée par rapport à la moyenne du field, a bien joué dans ce Day 1B et mérite sa place au sommet du chipcount pour le Day 2. En effet, Kelly possède un tapis presque deux fois supérieur au chipleader du Day 1A André Comemale (162 000) !

Seule femme à se qualifier pour le Day 2 aujourd’hui, Kelly devance une bonne palanquées de têtes connues, comme son dauphin Michael Duché (236 000), Christian Hernandez (207 500), Bernard Viol (168 000), le sympathique suisse Juerg Neuhaus (164 000), Frédéric Cantier (165 000), tous dans le top 10 pour demain. On retrouvera aussi Hakim Kaddour (76 500), Anatoly Chen (46 000), Stéphane Fanego (48 000) ou Claude Delbourg (40 000), tandis que Jérôme Zenoni (18 000) reprendra avec moins de dix blindes à la reprise : la partie redémarrera en effet au level 11 (blindes 1000/2000 Bouton Ante 2000) avec une moyenne de 100 000 jetons tout rond ! Au final, 27 joueurs rejoignent ce soir au Day 2 les 16 survivants du Day 1A : ils seront donc 43 gambleurs à prétendre au Day 3 ce samedi.

En revanche, le tournoi est définitivement terminé pour Paul Testud, Michel Segui, Kevin Dupland, Mecit Turan, Benjamin Pittet, Maxence Benoulha ainsi que Bernard et Pamela Grafouillère.

On se retrouve ce samedi 29 juin dès 13 heures en direct du Gran Casino Costa Brava pour le second acte de ce Main Event UDSO. On ne sait pas encore si l’on jouera jusqu’à la formation de la table finale… Buenas noches a todos !

Chipcount du Day 1B :


Killer Kelly

Kelly Limonova 301 000
Michael Duché 236 000
Jonathan Montes 224 500
Christian Fernandez 207 500
Or Rudnick 200 500
Antoine Medeschini 175 000
Bernard Viol 168 000
Jurg « Turtleman » Neuhaus 164 000
Frédéric Cantier 165 000
Roger Roses 161 000
Charles Vidal 129 000

Guillaume Molinod 121 000
Joaquin Garcia 94 500
Daniel Lopez Ruiz 85 000
Hakim Kaddour 76 500
Julien-François Bastouil 75 500
Anatoly Chen 46 000
Grégory Goudon 60 500
Stéphane Fanego 48 000
Hilal Merabet 45 000
Hervé Nigues 43 600

Rafael Bernaleu 41 000
Claude Delbourg 40 000
Christophe Dry 34 500
Jordi Camominas 31 500
Julien Aubinel 27 000
Jérôme Zenoni 18 000

Grand Duché

28 Juin 2019 - 23:40 - Status posted by Maxime Arnou


Michael Duché fait partie de ces joueurs amateurs qui se font des kiffs de temps en temps sur des tournois live. Et le Français a bien fait de tenter sa chance à Lloret, puisqu’il pointait à 200 000 jetons peu après le dinner-break ! Après être arrivé durant le niveau 5, Michael a su faire grimper son tapis, notamment grâce à ce coup gagné peu avant la pause-dîner. « A la base, c’était un bluff… Anatoly Chen open UTG+1 à 3000, et je paye en position avec :Ap:4p. Il c-bet le flop J-7-2, et je relance à 7500. Il suit, et je lui mets 12 000 sur le turn 3. Il call. A ce moment, je me dis que je suis mal barré. Mais la river est un 5 qui me donne quinte ! Je mets 30 000, et il paye. J’aurai pu mettre plus cher et le finir, c’est dommage. J’ai aussi fait un beau hero call… Il faut que ça continue ! »

En effet, Michael est juste venu ici pour jouer, et était donc un peu surpris de l’affluence du tournoi. Résidant à Saint-Jean-de-Luz, l’activité poker de Michael se résume à une vingtaine de tournois live par an. « Je ne joue jamais online, et depuis que le cash game a fermé au casino de Biarritz, je n’en fait plus… En fait, je fais des tournois une semaine sur deux. Je fais des 300 €, des 500 €, des 1000 €… Ici, j’ai direct buy-in, même si on n’était pas sûrs de le faire avec mon pote quand on a vu l’affluence. Mais j’essaie de me faire plaisir. » Le runner-up du Masters BPT Bordeaux 2018, qui a pris goût au poker en entrant dans l’argent pour son premier tournoi live (c’était sur l’UDSO Gujan en 2017), aimerait bien réussir un second cash en terres espagnoles…

Affluence : 86 inscriptions pour le Main Event

28 Juin 2019 - 23:23 - Status posted by Maxime Arnou

Avec l’annulation du Day 1 C, nous connaissons maintenant l’affluence définitive de ce Main Event Unibet DeepStack Open Lloret de Mar 2019. Aujourd’hui, 60 inscriptions ont été comptabilisées dans le Day 1B, dont neuf re-entries (une option utilisée par Claude Delbourg, Kevin Duplan et Michel Segui notamment). Lors du Day 1A, le compteur s’était arrêté à 26 inscriptions, dont 6 re-entries. Ce tournoi aura donc enregistré un total de 86 inscriptions à 550 € (dont 15 re-entries), assez loin des attentes puisqu’on tablait sur une affluence comprise entre 150 et 200 entrées.

Par rapport aux 257 joueurs présents lors de la dernière édition de l’UDSO Costa Brava en 2017 ou aux 164 entrées de la DSO Cup l’an passé, il y a tout de même un gouffre… Mais avec le peu d’intérêt des Espagnols pour les tournois locaux, les joueurs français en pèlerinage à Las Vegas mais aussi la proximité du Sismix, qui s’est déroulé ici-même il y a un mois, les raisons de cette faible affluence sont multiples. A l’heure du bilan, on retiendra surtout l’excellente ambiance régnant aux tables de ce tournoi à échelle humaine, qui aura réuni quelques amis passionnés de poker, tout simplement contents de jouer aux cartes en profitant de la belle structure des tournois Unibet.

Paul Testud l’éternel

28 Juin 2019 - 23:10 - Status posted by Maxime Arnou

En revanche, le tournoi est terminé pour Paul Testud, qui a perdu deuxième flush contre nut flush chez Claude Delbourg, qui passe à 120 000. »J’étais obligé d’y aller », déplore Paul. « Je ne l’ai pas fait exprès », s’excuse presque Claude, qui élimine donc l’une des légendes du poker de tournoi français. Résidant actuellement à côté de Monaco, Paul, qui cumule pas moins de 232 lignes Hendon Mob à son palmarès, dont 13 en Espagne, ne réussira donc pas un premier ITM à Lloret de Mar. S’il joue encore quelques tournois dans sa région, notamment à San Remo ou à Cannes, il nous confiait qu’il était aussi venu ici parce que sa femme pouvait profiter des bienfaits de la station balnéaire espagnole pendant qu’il jouait…

Et Vegas dans tout ça ? L’histoire semble définitivement terminée avec Sin City, où il a pourtant réussi le plus gros cash de sa carrière en tournois live (127 830 $ pour une seconde place sur un Side Event du Festa al Lago en 2003) : « J’y suis allé pendant quinze ans, et j’y suis gagnant, c’est déjà bien. » Paul nous vantait plutôt les bienfaits de Tunica, une station de ski du Mississipi. Une chose est sûre, on devrait très vite recroiser cet éternel passionné de cartes sur le circuit live…

Le jeu du Sept-Deux

28 Juin 2019 - 22:58 - Status posted by Maxime Arnou


A peine revenu du dinner-break, Hakim Kaddour se retrouve avec des cartes en main, alors que les blindes n’ont apparemment pas terminé leur dessert. Le cut-off open, et Hakim 3-bet shove 36 000 au bouton… Il obtient un fold, et montre 7-2 ! Ça fait toujours plaisir de voir des mains de home game sur des tournois à 550 €… Sur la main suivante, l’action est la même. Sauf que cette fois, le cut-off paye le tapis d’Hakim avec A-Q. Le Lyonnais, qui détient cette fois deux Septs, gagne le flip et remonte à plus de 90 000, de quoi le relancer dans ce tournoi.

A noter que les organisateurs ont finalement décidé d’annuler le Day 1C du Main Event, prévu ce vendredi soir.

Dinner-break : Kelly Limonova au top

28 Juin 2019 - 21:02 - Status posted by Maxime Arnou

Le level 8 est terminé dans ce Day 1B, et il n’est désormais plus possible de register ou re-entry. Pour les retardataires, le Day 1C Turbo, qui débute à 21 heures, constitue l’ultime chance d’atteindre le Day 2. Ce troisième Day 1 propose des niveaux de 20 minutes, avec là aussi un re-entry autorisé durant huit levels.

Les 33 survivants (sur 60 inscriptions) partent en dinner-break pour 75 minutes, et reprennent aux blindes 600/1200 Bouton Ante 1200 pour un average à 90 909 jetons. Rendez-vous à 22h05 pour la reprise !

Petit chipcount :

Kelly Limonova 200 000
Jurg Neuhaus 188 000 (photo)
Robert Viol 155 000
Anatoly Chen 118 000
Charles Vidal 115 000
Paul Testud 115 000
Hakim Kaddour 36 000

Charles Vidal revient dans le game

28 Juin 2019 - 20:42 - Status posted by Maxime Arnou

Un autre joueur fait partie du clan des stacks à six chiffres : Charles Vidal. Le qualifié Unibet, pointé à 120 000 à 40 minutes du dinner-break, nous raconte notamment un bluff dont il n’est pas peu fier : « Un joueur relance en position UTG, payé deux fois, et je paye aussi au bouton avec , tout comme Robert Viol en SB. Sur le flop , tout le monde check jusqu’à moi, et je mise la moitié du pot, payé seulement par Robert. Le turn est un qui me donne le tirage carreaux, et il donk-bet demi-pot. Je paye. La river est un . Il tank un peu, et il fait 5000. Je relance à 20 000, et il passe ! C’est un pot de 45 000. J’ai montré ma main, quand même… »

Qualifié sur un satellite online à 50 €, ce joueur qui a commencé le poker il y a six ans a fait ses armes sur Internet. « J’ai même arrêté de travailler durant un an pour jouer ! » précise t-il. En live, le Bitterois a déjà joué trois ou quatre UDSO, et vient de se remettre au poker : « J’avais des enfants, je devais m’occuper de mon fils qui n’était pas en bonne santé. J’ai arrêté le jeu pendant trois ans. Maintenant il va mieux, alors je m’y remets ! Online, je préfère Unibet, car les tournois finissent plus tôt… » Venu avec son cousin qui l’accompagne à chaque fois, Charles, dont la meilleure perf’ est une 12ème place sur le FPS Monte-Carlo en 2012 pour 9760 €, espère certainement faire aussi bien à Lloret…

La montagne russe s’est écroulée

28 Juin 2019 - 20:21 - Status posted by Maxime Arnou

Surprise : du banc de presse, nous voyons Anatoly Chen quitter son siège, et ses derniers jetons partir dans la direction de Christian Fernandez. Oui, on parle bien du Russe qui possédait près de 200 000 il y a à peine une heure et demie… Que s’est-il donc passé ?

Tout d’abord, Chen a perdu un gros coup contre Frédéric Cantier : ce dernier nous raconte avoir 3-bet une relance du Russe, qui a payé pour voir un flop hauteur 8. Fred a envoyé la boite avec As-Roi, snap-call par deux Valets… Et est parvenu à rentrer une flush runner-runner pour s’adjuger un pot de 50 000. « Ce coup l’a fait tilter », assure Fred.

Puis après une relance payée par le Russe et un autre joueur, c’est Christian Hernandez qui découvre As-Dame en Big blind et décide de 3-bet. Seul Chen paye, et le flop arrive K-Q-2. « Je check, il fait tapis pour 18 000, et je paye, poursuit « Tonton Christian », comme l’appelle affectueusement Frédéric. Il a Dame-Dix. » Aucun Dix n’apparaît sur la fin du tableau, et le Russe file donc à la caisse pour re-entry dans la foulée.

Pour en revenir à Frédéric, c’est un habitué du casino de Gruissan qui vient à Lloret « pour le plaisir. Même s’il n’y a pas grand-monde, ce n’est pas grave. Je joue sérieux. » Alors, comment décrit-il le style du Russe, habitué à jouer des tournois bien plus onéreux ? « Il est très large-agressif, mais il est très agréable. » On espère que l’un des animateurs de ce tournoi ne va pas spew sa deuxième bullet…


Au siège 2, Fred Cantier a bien entamé Anatoly Chen, avant de laisser Christian Fernandez (au premier plan) finir le travail

Au moment de débuter le level 8 (blindes 500/1000 Bouton Ante 1000, dernier level avant le dinner-break), Frédéric possédait 122 000, et Christian Fernandez 165 000, les positionnant parmi les gros tapis du Day 1B.

Re-entry obligatoire

28 Juin 2019 - 19:02 - Status posted by Maxime Arnou

La table Kaddour-Limorova fait des dégâts : si Mecit Turan (ci-dessus) réduit à peau de chagrin avec 6000 jetons, n’a pas tenu longtemps, Michel Segui a lui été victime du rush de l’Estonienne : après une mise de Kelly au turn d’un board 7-8-10-10, Michel a surrelancé à 22 000 et tapis, snapcall par Limorova avec 7-7 pour full house ! Le A-10 de Michel ne parvient pas à chatter un full supérieur… Mecit va devoir re-entry s’il veut ajouter un troisième titre UDSO à son palmarès, tout comme Michel s’il veut battre sa meilleur perf’ ici : 11ème du DSO Costa Brava en 2013. Il leur reste deux niveaux de 50 minutes pour register à nouveau ce Day 1B.


Les joueurs partent en pause pour 10 minutes et reprennent au level 7 (blindes 400/800 Bouton Ante 800). Sur 58 entrées, ils ne sont plus que 38 en course (impossible d’avoir une liste des bustos, désolés amis lecteurs).

Le poker lui va si bien

28 Juin 2019 - 18:44 - Status posted by Maxime Arnou

En table 4, un autre joueur se porte bien : il s’agit d’Hakim Kaddour, runner-up du dernier FPO Lyon il y a quelques mois. Avec un tapis de 115 000, il nous confie que tout va pour le mieux : « J’ai gagné pas mal de pots sur des rencontres basiques, mais j’ai surtout pris 30 000 avec les As contre les Rois de Mecit Turan. Je n’ai pas fait de coups spéciaux. A ma table, il y a trois bons joueurs, dont la fille en face (Kelly Limorova). Sinon, je ne reconnais personne… J’ai des jetons, j’ai l’avantage donc j’arrive à dérouler. »

Outre le poker, Hakim a eu l’occasion d’essayer tous les jeux de tables du Gran Casino Costa Brava, comme le poker à 5 cartes, « sauf la roulette », précise t-il. Apparemment friand d’Ultimate Poker, le Lyonnais confie qu’il a récemment réussi une quinte flush royale backdoor aux tables du Casino Le Lyon Vert ! Pour les profanes, cela fait une mise multipliée par 500, au minimum… En plus, Hakim a lancé un pari sur le nombre de joueurs du Day 1C (qui débutera à 21 heures), avec son voisin de table Benjamin Pittet : « En dessous de 23 joueurs, je gagne. Je suis sûr qu’il n’y aura pas plus de 20 joueurs… » « Je m’attendais à au moins 30 personnes. Je sens que je vais devoir payer ma tournée, » déplore le qualifié Unibet.fr.

Fin du Day 1A : André Comemale se met bien

28 Juin 2019 - 0:39 - Status posted by Maxime Arnou

13 niveaux de 50 minutes étaient au programme du Day 1A de l’Unibet DeepStack Open Lloret de Mar 2019. Mais au vu de la faible affluence de la journée (26 entrées à 550 €, dont 6 re-entries), les organisateurs ont décidé de ne jouer que 10 levels ce jeudi, à l’issue d’une journée passée sur fond de tubes pop dans la salle de jeu du Gran Casino Costa Brava. On a même eu droit au célèbre « Moi… Lolita » interprété par Alizée, et ce à plusieurs reprises…

André Comemale, la star du jour, bien entouré entre Hélène Favier et Florence Fleury

Vers minuit, ce sont finalement 16 joueurs qui ont validé leur ticket pour le Day 2. André Comemale, à la faveur d’une belle fin de journée, termine au sommet du chipcount avec 162 000, suivi de près par Mohamed Idri (159 000). Le Toulousain profite également de la chute de l’Espagnol David Moles (90 000), pointé à 200 000 au dinner-break mais qui a perdu un gros coup avec les As dans les deux derniers niveaux du jour. On retrouvera également samedi pour le Day 2 le qualifié Unibet Aurélien Deguisne (80 500), Hélève Favier (49 500), Loïc François (32 000) et Florence Fleury (30 500), sachant que la partie reprendra aux blindes 1000/2000 Bouton Ante 2000.

Ils seront rejoints par tous les qualifiés des Days 1B et C, qui auront lieu respectivement à 13 heures et 21 heures ce vendredi. Plus de 100 joueurs sont déjà inscrits pour le jour 1B, dont une dizaine de qualifiés Unibet.fr. Rendez-vous sur le Blog Unibet Poker pour vivre toute l’action en direct ! Bonne nuit à tous !


Mohamed Idri voulait rester discret aujourd’hui, préférant ne pas nous livrer son patronyme. Mais quand on termine second en jetons, on change souvent d’avis…

Chipcount du Day 1A :

André Comemale 162 000
Mohamed Idri 159 000
Rafi Balabanian 133 000
Miquel Riera 130 000
J.C Thomas 108 000
David Moles 90 000
Patrice Chamarre 84 800
Aurélien Deguisne 80 500
Xiaolen Chen 79 000
Marc Sitbon 66 500

Hélève Favier 49 500
Kristjan Muro 48 500
Josep Valls 41 500
Loïc François 32 000
Florence Fleury 30 500
Kaarel Lepik 28 500

Aurélien se souviendra de sa première fois

27 Juin 2019 - 23:42 - Status posted by Maxime Arnou


Un seul qualifié Unibet était présent dans le field de ce Day 1A, Aurélien Deguisne. Celui qui joue son premier tournoi live d’envergure, après avoir gagné un ticket UDSO l’an passé via un sat à 50 € sur Unibet.fr, possédait un stack de 80 000 jetons à 30 minutes de la fin de la journée. Il faut dire qu’il venait de prendre un pot conséquent à Hélène Favier

Après une relance de cette dernière en fin de parole, Aurélien se contente de payer depuis sa big blind avec une paire de Valets. Il va ensuite check-call deux barrels sur un tableau J-5-2-A… Et check une dernière fois la river 2. Hélène mise une troisième fois, pour 4000… Et évidemment, Aurélien place un gros check-raise à 20 000 ! Hélène tombe dans le piège et paye avec les Barbus, bien insuffisants contre le full house du Breton. Fair-play après ce coup perdu, elle félicite son adversaire mais redescend à 70 000.

Quant à Aurélien, qui s’est notamment échauffé pour ce tournoi en jouant quelques parties gratuites au bowling de Rennes Alma (qui dispose aussi de dix tables de poker) mais également à Perros-Guirec, il devrait revenir au Day 2 avec un stack dans la moyenne.

François l’Espagnol

27 Juin 2019 - 22:59 - Status posted by Maxime Arnou


Après trois belles assiettes de tapas dégustées avec Daniel Duthon et votre serviteur au bar du casino durant le dinner-break (agrémentées de deux bouteilles de vin blanc à 2 €, bon plan à connaître), Loïc François a tout de suite remporté un joli pot à la reprise : après un open à 2500 en MP, la Small blind paye et Loïc complète en BB avec . Sur le flop , la SB openshove 17 500, et Loïc, qui vient de trouver la middle pair et un flush draw, décide de reshove. Le relanceur initial passe ce qu’il dira être As-Valet, et la SB montre . Le turn est un , la river une blank, ce qui permet à Loïc de dépasser enfin le starting stack, avec 68 000 ! « J’étais obligé d’y aller, explique le croupier de profession. Le vin a fait son effet ! » Un coup qui va en tout cas faire plaisir à ses stakers…

Reprise

27 Juin 2019 - 22:29 - Status posted by Maxime Arnou


Les survivants, désormais réunis sur deux tables, ont repris la partie. Finalement, nous jouerons encore deux niveaux de 50 minutes dans ce Day 1 A.

Dinner-break : un Espagnol au sommet

27 Juin 2019 - 21:05 - Status posted by Maxime Arnou

Quelques news du front (enfin surtout de la table des regs) :

Florence Fleury, qui de son propre aveu a passé « deux heures avec 8000 », a doublé contre Hélène Favier (A-6 > A-2) pour remonter à 19 000
Loïc François se demandait quand il allait enfin dépasser le stack de départ
André Comemale continue son ascension : il vient d’engranger 27 000 jetons supplémentaires en sortant un joueur avec deux As contre deux Huits à tapis préflop, pour monter à 115 000

Il reste 17 joueurs (sur 26 inscriptions) qui viennent de partir en dinner-break pour 75  minutes. La partie reprend à 22h10 au level 9 (blindes 600/1200 Bouton Ante 1200).


David Moles, actuel chipleader de cet UDSO Costa Brava, possède 200 000 jetons, soit quatre stacks de départ. 5ème en 2013 et 6ème en 2016, il connait la route pour aller loin dans ce tournoi…

Action regs

27 Juin 2019 - 20:22 - Status posted by Maxime Arnou

Il y a beaucoup d’action à la table d’Hélène Favier et André Comemale, les réguliers du circuit UDSO…

La première vient notamment de remporter un gros coup : aux blindes 400/800 Bouton Ante 800, ils sont trois sur un flop , et le pot, qui a été surrelancé préflop, fait déjà plus de 20 000 jetons. Hélène, en Big blind, check, un joueur mise, l’autre paye et la Française se contente de suivre. Sur le turn , elle check encore, l’initial raiser mise 5 000, payé une nouvelle fois. Mais Hélène change de stratégie et 3-bet à 10 500… « Je voulais faire 12 000 », explique t-elle. Du coup, elle obtient un call, et mise 13 500 sur la river . Son adversaire réfléchit longtemps avant de passer… Hélène, qui était nutsée dans ce coup comme elle nous l’a confié, grimpe à 75 000.

Son voisin de table André Comemale est encore mieux loti avec 90 000, mais les a gagnés de façon moins académique. En gros, le vétéran a envoyé son tapis avec J-T sur un flop K-8-9, et a été payé par 9-8 pour deux paires. Turn 10, river J… Très fairplay, son adversaire, qui était couvert, tapote la table en quittant son siège, sous les regards interloqués des autres joueurs…


Hélène, à gauche, a obtenu du casino que la climatisation soit baissée… Elle nous raconte qu’au casino du Havre, pour la même demande, on lui a offert une vodka-pomme pour se réchauffer ! A droite, Florence Fleury ne possède pas plus de 20 000 jetons.

Un mal pour un bien

27 Juin 2019 - 19:11 - Status posted by Maxime Arnou


Le circuit UDSO est une affaire d’habitués, et André Comemale est l’un d’entre eux : « Je les joue tous ! » confirme le senior, qui a vu Hélène Favier s’asseoir à sa droite (elle vient de re-entry). « J’ai été à San Remo, à Divonne… C’est mon petit plaisir. » Le Toulousain, qui avait mal commencé sa journée, va d’ailleurs pouvoir continuer à kiffer, puisqu’il vient de doubler son tapis !

Après une relance à 1600 d’un Espagnol en début de parole (blindes 300/600 Bouton Ante 600), Hélène paye au bouton, et André porte les enchères à 3600 depuis la petite blinde. Ses deux opposants payent, et André décide de checker le flop . L’Espagnol envoie alors 6100, et Hélène suit… Sauf qu’André décide de 3-bet shove pour un total de 23 000 ! L’Espagnol tank un peu avant de payer, et Hélène passe à regrets. André montre , et joue contre un ambitieux « J’ai passé la meilleure main, j’avais deux paires ! » déplore la gagnante de l’UDSO Divonne. Le turn et la river laissent l’avantage à André, qui passe à 64 000 alors que nous allons atteindre la troisième pause de ce Day 1A.

A noter que Daniel Duthon, qui représente la plate-forme de staking GoToLive, qu’il a créée, est donc présent à Lloret. Il va notamment soutenir l’un de ses ami qui porte son logo, Loïc François. Le Suisse explique qu’il va peut-être se contenter de jouer quelques Sides Events en Catalogne…

Le poker plutôt que la fiesta

27 Juin 2019 - 18:16 - Status posted by Maxime Arnou


On le sait, les croupiers ne manquent jamais une occasion de taper le carton entre deux déplacements professionnels. Nombre d’entre eux étaient d’ailleurs présents à Lloret pour le Sismix il y a un mois, mais un seul est revenu jouer cet UDSO, en la personne de Loïc François. Venu en compagnie de Daniel Duthon, le Lyonnais nous explique que tous ses collègues sont actuellement à Lille. « Ils fêtent un anniversaire, » explique celui qui a terminé 7ème de l’Unibet Open Cannes en 2015 (pour un gain de 13 800 €, sa meilleur perf’ à ce jour). « Moi, je suis ici pour m’amuser et prendre du plaisir à table. » Si Loïc avait mal commencé, il vient cependant de doubler son tapis…

Après un limp UTG, un joueur raise à 1800 en middle, et Loïc paye au bouton. La small blind complète, et le limpeur s’écarte… Le flop vient avec trois carreaux, et le relanceur c-bet à 3500. Seul le Rhodanien suit pour voir un au turn… Et Loïc se voit alors demander ses derniers 15 000 ! Après cinq secondes de réflexion, il pose ses derniers jetons au milieu avec pour brelan, tandis que son adversaire possède . Aucun carreau ne poppe sur la river, permettant à Loïc de revenir aux alentours du stack de départ avec 46 000 jetons.

Des débuts en douceur

27 Juin 2019 - 17:51 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que nous entamons le 5e niveau de ce Day 1A (blindes 200/500 « Bouton Ante » 500), le tableau indique 23 entrées pour 19 joueurs encore en course, alors qu’une quarantaine de joueurs devraient tenter leur chance aujourd’hui. Parmi eux, on retrouve quelques « francès », comme Loïc François, André Comemale, Frédéric Bapaume, Laurence Fleury, Patrice Chamarre, Xavier Campeny, Aurélien Deguisne (qualifié Unibet), Mohamed Idri, mais aussi Paolo Cicero, Andrea Green, et trois joueurs anglais, sans oublier quelques Espagnols et Nordiques.

Hélène Favier, plutôt deux fois qu’une

27 Juin 2019 - 16:34 - Status posted by Maxime Arnou

Alors que le Day 1 A débute tranquillement avec trois tables actives à la fin des niveaux 1 et 2, deux joueurs ont déjà été éliminés . Parmi eux, un visage bien connu du circuit UDSO, en la personne d’Hélène Favier, actuellement en tête du Leaderboard de la Saison X, elle qui a gagné l’UDSO Divonne en janvier. « Ce n’est pas possible ! Depuis le mois de septembre, lors de tous les tournois que je joue, je suis obligée de buy-in deux fois le Day 1 A ! » Bis repetita dans ce Main Event donc, puisqu’Hélène, qui joue maintenant tous les UDSO pour gagner ce fameux Leaderboard, n’a pas tenu plus d’une heure… En attendant de re-entry dans quelques niveaux, cette habituée du Florida Poker Tour, qui se joue ici-même deux fois par an, va faire une petite pause. « Je n’ai pas l’habitude de jouer au rez-de chaussée, c’est tout petit par rapport à la grande salle du premier. » Nul doute qu’elle s’y habituera rapidement si elle monte quelques belles piles de jetons…

Vous pouvez également retrouver son interview vidéo suite à sa victoire à Divonne en janvier… Souvenirs, souvenirs.

Leaderboard Saison X : qui fera la différence ?

27 Juin 2019 - 14:41 - Status posted by Maxime Arnou

Après donc neuf étapes et 35 tournois DSO joués lors de la Saison 10, c’est Hélène Favier qui domine le classement du Leaderboard, devant Antoine Goutard. Si la « número uno » est bien présente en Espagne, aucun autre joueur du Top 20 n’a pour l’instant été aperçu au casino…


Rappelons que le vainqueur remportera une saison complète de buy-ins Unibet Deepstack Open à 550 €. Qui succédera à Quentin Lecomte, vainqueur des deux derniers Leaderboards ?

Toutes les informations sur le Leaderboard Unibet Deepstack Open sont disponibles ICI.

Chips and charge

27 Juin 2019 - 14:36 - Status posted by Maxime Arnou

Voici la jetonnerie de ce Main Event :

Bleus : 5000
Jaunes : 1000
Rouges : 500
Noirs : 100

Rappelons que chaque joueur débute avec 50 000 jetons.

La structure du Day 1A

27 Juin 2019 - 14:35 - Status posted by Maxime Arnou

La structure de ce Day 1 UDSO Lloret prévoit de jouer 13 niveaux de 50 minutes, mais nous ne devrions pas dépasser les 12 niveaux disputés ce jeudi. La journée ayant démarré avec une petite demi-heure de retard, cela devrait nous emmener sous les coups de 1h45 du matin.

Début du Day 1A : il y a le ciel, le poker et la mer…

27 Juin 2019 - 13:23 - Status posted by Maxime Arnou

Bonjour à tous et bienvenue au Gran Casino Costa Brava pour la 3ème édition de l’Unibet DeepStack Open Lloret de Mar ! En réalité, cela fait déjà plusieurs années que le DSO a pris ses quartiers en Catalogne, depuis 2011 précisément, à une époque où Unibet n’était pas encore le sponsor principal du circuit : et visiblement, la destination connait son petit succès, puisque c’est la sixième fois qu’un tournoi estampillé Deepstack Open est organisé ici, un mois après le Sismix. L’an passé, Unibet avait préféré planifier une UDSO Cup à Lloret début juin, un tournoi au buy-in inférieur (300 €), mais qui avait permis au vainqueur Ludovic Moryousef de remporter plus de 10 000 €. Lors de la dernière édition de l’UDSO Lloret de Mar en 2017, c’est Chamsedine Rajbawi qui s’était imposé pour un gain de 23 000 € après un deal à trois, à l’issue d’un tournoi qui avait enregistré 257 entrées. Gageons que l’édition 2019 parviendra à faire aussi bien, puisqu’on attend entre 200 et 300 joueurs…

Alors que le soleil brille de mille feux dans la station balnéaire espagnole, nous sommes donc installés au casino pour quatre jours, le temps de suivre le Main Event du festival, organisé en partenariat avec TexaPoker Events. Cet UDSO Lloret, cinquième étape du circuit UDSO Saison X (sur huit rendez-vous, certains DSO n’étant pas siglés Unibet), ne nous a d’ailleurs pas attendu pour démarrer, puisque une trentaine de joueurs ont déjà disputé le satellite de mercredi soir, qui offrait des tickets à 550 € pour le tournoi principal.

Comme d’habitude, ce dernier offre une très belle structure avec 50 000 jetons de départ sur des niveaux de 50 minutes, avec un coup d’envoi donné aux blindes 100/100 « Bouton Ante » 100. Trois Days 1 sont au programme : le Day 1A ce jeudi 27 juin dès 13 heures, puis les Days 1 B et C vendredi (Day 1B à 13 heures, Day 1C Turbo à 21 heures, avec des niveaux réduits à 20 minutes). Les survivants auront rendez-vous pour le Day 2 samedi (les niveaux passeront à 60 minutes) et peut-être pour la conclusion du tournoi dimanche (structure complète à venir). Il est possible de s’inscrire et de re-entry une fois durant les huit premiers niveaux de chaque Day 1 : un maximum de six buy-ins par joueur est donc autorisé sur ce Main Event. A noter que parmi l’importante colonie française qui devrait constituer l’essentiel du field, une dizaine de qualifiés Unibet.fr est attendue, plutôt pour le Day 1B.

En attendant que les derniers joueurs se décident à quitter la piscine de l’Hôtel Monterrey (plus bel hôtel de la ville) pour venir prendre place aux tables, on se retrouve rapidement pour un premier tour du propriétaire !

Le programme complet du festival :

Leaderboard Saison X : qui fera la différence ?

27 Juin 2019 - 14:41 - Status posted by Maxime Arnou

Après donc neuf étapes et 35 tournois DSO joués lors de la Saison 10, c’est Hélène Favier qui domine le classement du Leaderboard, devant Antoine Goutard. Si la « número uno » est bien présente en Espagne, aucun autre joueur du Top 20 n’a pour l’instant été aperçu au casino…


Rappelons que le vainqueur remportera une saison complète de buy-ins Unibet Deepstack Open à 550 €. Qui succédera à Quentin Lecomte, vainqueur des deux derniers Leaderboards ?

Toutes les informations sur le Leaderboard Unibet Deepstack Open sont disponibles ICI.

Chips and charge

27 Juin 2019 - 14:36 - Status posted by Maxime Arnou

Voici la jetonnerie de ce Main Event :

Bleus : 5000
Jaunes : 1000
Rouges : 500
Noirs : 100

Rappelons que chaque joueur débute avec 50 000 jetons.

La structure du Day 1A

27 Juin 2019 - 14:35 - Status posted by Maxime Arnou

La structure de ce Day 1 UDSO Lloret prévoit de jouer 13 niveaux de 50 minutes, mais nous ne devrions pas dépasser les 12 niveaux disputés ce jeudi. La journée ayant démarré avec une petite demi-heure de retard, cela devrait nous emmener sous les coups de 1h45 du matin.

Début du Day 1A : il y a le ciel, le poker et la mer…

27 Juin 2019 - 13:23 - Status posted by Maxime Arnou

Bonjour à tous et bienvenue au Gran Casino Costa Brava pour la 3ème édition de l’Unibet DeepStack Open Lloret de Mar ! En réalité, cela fait déjà plusieurs années que le DSO a pris ses quartiers en Catalogne, depuis 2011 précisément, à une époque où Unibet n’était pas encore le sponsor principal du circuit : et visiblement, la destination connait son petit succès, puisque c’est la sixième fois qu’un tournoi estampillé Deepstack Open est organisé ici, un mois après le Sismix. L’an passé, Unibet avait préféré planifier une UDSO Cup à Lloret début juin, un tournoi au buy-in inférieur (300 €), mais qui avait permis au vainqueur Ludovic Moryousef de remporter plus de 10 000 €. Lors de la dernière édition de l’UDSO Lloret de Mar en 2017, c’est Chamsedine Rajbawi qui s’était imposé pour un gain de 23 000 € après un deal à trois, à l’issue d’un tournoi qui avait enregistré 257 entrées. Gageons que l’édition 2019 parviendra à faire aussi bien, puisqu’on attend entre 200 et 300 joueurs…

Alors que le soleil brille de mille feux dans la station balnéaire espagnole, nous sommes donc installés au casino pour quatre jours, le temps de suivre le Main Event du festival, organisé en partenariat avec TexaPoker Events. Cet UDSO Lloret, cinquième étape du circuit UDSO Saison X (sur huit rendez-vous, certains DSO n’étant pas siglés Unibet), ne nous a d’ailleurs pas attendu pour démarrer, puisque une trentaine de joueurs ont déjà disputé le satellite de mercredi soir, qui offrait des tickets à 550 € pour le tournoi principal.

Comme d’habitude, ce dernier offre une très belle structure avec 50 000 jetons de départ sur des niveaux de 50 minutes, avec un coup d’envoi donné aux blindes 100/100 « Bouton Ante » 100. Trois Days 1 sont au programme : le Day 1A ce jeudi 27 juin dès 13 heures, puis les Days 1 B et C vendredi (Day 1B à 13 heures, Day 1C Turbo à 21 heures, avec des niveaux réduits à 20 minutes). Les survivants auront rendez-vous pour le Day 2 samedi (les niveaux passeront à 60 minutes) et peut-être pour la conclusion du tournoi dimanche (structure complète à venir). Il est possible de s’inscrire et de re-entry une fois durant les huit premiers niveaux de chaque Day 1 : un maximum de six buy-ins par joueur est donc autorisé sur ce Main Event. A noter que parmi l’importante colonie française qui devrait constituer l’essentiel du field, une dizaine de qualifiés Unibet.fr est attendue, plutôt pour le Day 1B.

En attendant que les derniers joueurs se décident à quitter la piscine de l’Hôtel Monterrey (plus bel hôtel de la ville) pour venir prendre place aux tables, on se retrouve rapidement pour un premier tour du propriétaire !

Le programme complet du festival :